IDAVOLL

Danemark - L'enquête sur la tombe viking de Gerdrup progresse: l'ADN a parlé

C'est généralement la police qui est chargée de résoudre les affaires criminelles. Mais au Musée de Roskilde, ce sont des archéologues qui mènent l'enquête depuis des années sur une histoire de meurtre à l'Âge Viking. Grâce à de nouvelles analyses génétiques, ils ont obtenu une information qui vient chambouler toutes leurs théories.

L'affaire qui occupe les archéologues du Roskilde Museum concerne une énigmatique double tombe de l'Âge Viking, la tombe de Gerdrup. Elle a été découverte il y a près de 40 ans dans le petit village de Gerdrup, au nord de Roskilde, sur l'île danoise de Sjælland, et elle est aujourd'hui l'un des principaux attraits du musée.

Dans la tombe de Gerdrup se trouvent deux squelettes, ceux d'un homme âgé de 35 à 40 ans et d'une femme d'âge moyen d'après les estimations faites lors de leur découverte. Pendant de nombreuses années, les archéologues se sont demandés qui ils étaient et pourquoi ils avaient été enterrés ensemble.

Alors même que de récentes analyses pratiquées à partir de leur ADN apportent enfin un élément- de réponse, le mystère s'épaissit et de nouvelles interrogations fusent. "C'est un résultat incroyablement passionnant et surprenant auquel nous sommes confrontés maintenant, car nous allons devoir mûrement réfléchir à ce que cela peut vraiment signifier", a déclaré Ole Kastholm, archéologue et inspecteur en chef au Roskilde Museum.

 

La théorie de la guerrière et de son esclave

Danemark - Tom Christensen lors des fouilles de la tombe viking de Gerdrup en 1981 - Photo: Roskilde MuseumLa tombe de Gerdrup a ceci de particulier qu'elle fut la première à prouver que des femmes vikings avaient été enterrées avec des armes - en l'occurence une lance. Mais ce que les archéologues ne savent toujours pas, c'est la raison pour laquelle l'homme inhumé à ses côtés fut tué.

"Il semble que l'homme ait été exécuté, ligoté et pendu avant d'être placé dans la tombe. Et la femme repose à côté de lui. Son corps lesté par de grosses pierres, elle a apparemment été enterrée avec une lance", a rappelé l'archéologue.

Depuis la découverte de cette sépulture, il existe une théorie assez précise sur le lien entre ces deux individus. "Nous pensions avoir affaire ici à une femme à qui l'on avait donné symboliquement une lance, l'arme du dieu Odin, et qu'elle avait été retenue [dans la sépulture] par ces grosses pierres, pour qu'elle ne puisse pas marcher à nouveau [c'est-à-dire devenir un revenant, un draugr]. Quant au pendu, il pourrait avoir été une victime - un esclave tout simplement sacrifié", a exposé l'ancien inspecteur de musée Tom Christensen, qui était en charge des fouilles archéologiques à Gerdrup en 1981.

 

Mère et fils

De toutes nouvelles analyses génétiques ont permis d'établir que l'homme et la femme sont en réalité mère et fils.

Un lien de parenté qui ne manque pas de surprendre Tom Christensen. "Ce n'est pas du tout ce que nous avions envisagé à l'époque. Mais cela rend encore plus énigmatique la raison pour laquelle ils se sont retrouvés ainsi", a-t-il confié.

Cette révélation signifie que l'histoire de la tombe de Gerdrup doit être réécrite et qu'un nouveau mystère doit être résolu: pourquoi le fils a été tué et enterré avec sa mère? "Nous devons chercher à savoir si d'autres tombes et d'autres sources de matériel de l'Âge Viking peuvent révéler certaines pratiques qui seraient susceptibles de nous aider à élucider ce cas. Mais c'est une énigme qui n'est pas tout à fait facile à résoudre", a indiqué Ole Kastholm.

 

La clé se trouve-t-elle dans les sagas?

Selon une autre hypothèse, la lance de la femme serait plutôt un seiðstafr - c'est-à-dire une baguette magique. Si tel est le cas, alors une clé de compréhension pourrait se trouver dans une vieille saga islandaise: la saga Eyrbyggja.

Elle raconte l'histoire de la sorcière Katla et de son fils Odd, qui furent persécutés et exécutés. Le fils fut pendu et la femme lapidée à mort. Néanmoins, Ole Kastholm rappelle qu'il faut avancer avec prudence car les sagas ont été écrites plusieurs centaines d'années après l'Âge Viking. 

En attendant que l'enquête se poursuive et que toute la lumière soit faite,  les squelettes de la tombe de Gerdrup peuvent être vus au Musée de Roskilde.

ADN meurtre tombe Gerdrup Roskilde Danemark viking

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.