IDAVOLL

Danemark - Les archéologues découvrent des témoignages uniques de l'Âge Viking à Ribe

L'une des plus grandes fouilles archéologiques se déroule depuis juin 2017 dans la plus ancienne ville du Danemark, Ribe. Et les archéologues ont déjà fait plusieurs découvertes majeures.

Depuis juin 2017, une équipe internationale d'archéologues a investi un chantier de fouilles d'une superficie de 100m² dans la plus ancienne ville du Danemark, à l'ouest du Jutland: Ribe. L'objectif est d'acquérir de nouvelles connaissances sur l'Âge Viking.

13.11.2017 - Des découvertes uniques

Danemark - Une figurine d'oiseau en ambre découverte à Ribe - Photo: Sydvestjyske MuseerMalgré le fait que les archéologues aient placé la barre haut, leur enthousiasme reste intact après ce premier semestre de travail. En effet, les 2/3 de la zone n'ont pas encore été fouillés et pourtant les découvertes uniques, comprenant une maison de ville entière de l'Âge Viking avec un atelier de moulage du bronze et une habitation, sont plus qu'encourageantes.

Ils ont également trouvé une figurine d'oiseau en ambre parfaitement préservée ainsi qu'une petite boîte avec un nom de femme écrit en runes: "Katu".

"C'est la première fois que nous mettons au jour une maison de ville entière de l'époque viking à Ribe, et la première fois que nous découvrons le nom d'une femme qui devait se rendre au marché de Ribe", a déclaré Søren M. Sindbæk, professeur d'Archéologie à l'Université d'Aarhus, spécialiste de l'Âge Viking.

 

Des découvertes à la hauteur des espoirs

Des fragments de moules ont également permis aux archéologues de se faire une idée de l'aspect de certains bijoux qui étaient produits à Ribe à cette époque. "C'est quelque chose que nous sommes vraiment heureux d'avoir découvert parce que cela nous montre précisément ce qui était produit ici. Et des exemplaires de moules ont été trouvés tels que nous n'en avions jamais vu auparavant à Ribe", poursuit Søren M. Sindbæk.

Les archéologues ont dû creuser juqu'à 3mètres de profondeur pour révéler quelques-uns des nombreux témoignages de l'époque viking à Ribe.

Le chantier durera jusqu'en juin 2018 et est soutenu par une subvention de la Fondation Carlsberg de 16 millions de couronnes danoises, soit  2 150 610 €.

  • Source: www.dr.dk (traduction et réécriture Kernelyd)

04.01.2018 - Des runes du IXème siècle mises au jour

Les fouilles menées à Ribe continuent d'enchanter les archéologues. Des runes, vieilles de 1200 ans, ont été mises au jour.

Il est courant pour les archéologues de trouver d'anciennes inscriptions runiques de l'Âge Viking et, désormais, c'est aussi le cas à Ribe. Dans le cadre du chantier nommé Northern Emporium des runes ont été découvertes à la fois sur un peigne et sur le manche d'un couteau.

Ces nouvelles découvertes à Ribe viennent à elles-seules doubler, pour ainsi dire, le nombre d'inscriptions runiques datant du IXème siècle répertoriées au Danemark. 

Une bonne raison, par conséquent, d'appeler Lisbeth Imer, spécialiste des runes au Musée national, en renfort. "Ce sont des découvertes très importantes car elles proviennent d'une période de l'Âge Viking pour laquelle nous n'avons pas vraiment d'inscriptions runiques. Donc, tout ce qui est trouvé est d'une grande importance. Nous savons qu'il se passe beaucoup de choses avec l'écriture à cette période, alors nous attendons maintenant d'en trouver des témoignages afin que nous puissions comprendre ce qui s'est passé", dit-elle.

 

Une période d'évolution du futhark

Danemark - Le mot Lisbeth Imer avait reçu des photos des deux découvertes de runes, mais elle ressentait le besoin de les avoir entre les mains pour être sûre. "C'est très rare, mais d'une certaine façon, j'aurais été également très déçue si rien n'avait été trouvé", a-t-elle déclaré avant d'ajouter : "Nous sommes dans la période où le nouvel alphabet de 16 caractères de l'Âge Viking vient d'être inventé, et cela n'aurait pas eu lieu si cela n'avait pas été utile à quelque chose."

Lisbeth Imer poursuit en comparant ceux qui écrivent à l'époque aux enfants qui viennent de commencer l'école et sont en train d'assimiler le code de la langue écrite. Ils peuvent écrire "mère" et "père" sur le mur ou graver le mot "table" sur la table pour manger. Selon elle, c'est exactement ce qui est arrivé à Ribe; sur le peigne, est simplement gravé le mot "peigne".

Pour Søren Sindbæk, responsable des fouilles, c'est également une autre découverte majeure. L'année dernière, de nombreuses perles de verre, des moules, des bijoux et d'autres objets ont été trouvés, qui tous rapprochent un peu plus les archéologues de la réalité de la vie quotidienne des Danois dans les années 800. "Nous sommes venus à Ribe parce que nous voulons savoir pourquoi la plus ancienne ville des pays nordiques a été fondée ici. Les runes nous aident à découvrir la place qu'occupait Ribe dans la société des Vikings, ce que les rivières impliquaient pour les Vikings et ce que tout cela signifie dans l'histoire du Danemark", confie Søren Sindbæk.

Les fouilles à Ribe se poursuivent jusqu'en juin 2018.

  • Source: www.dr.dk (traduction et réécriture Kernelyd)

 

19.08.2018 - La plus ancienne ville du pays raconte une partie de l'Histoire du Danemark

Perles, bijoux, peignes, les fouilles archéologiques d'une ampleur inégalée​ menées à Ribe ont permis de mettre au jour de nombreux objets, y compris des inscriptions runiques. Ces découvertes viennent bouleverser le visage de la plus ancienne ville du Danemark et racontent une partie de l'Histoire du pays.

Ribe n'en était pas à ses balbutiements au IXème siècle, au moment où les Vikings commençaient leurs pillages, comme on le pensait jusqu'à présent. Dorénavant, les archéologues sont en mesure de démontrer, grâce à leurs découvertes, que Ribe était déjà une ville importante pour les Vikings à l'époque. 

Ribe était une ville où les Vikings, en plus de faire du commerce à grande échelle, se sont installés et ont vécu pendant plusieurs générations. "À présent, nous savons que Ribe a duré au moins une à deux générations de plus que ce que nous pensions. Nous avons trouvé des moules pour les bijoux qui sont beaucoup plus récents, et de beaux peignes, des bijoux et d'autres grandes créations artisanales qui ont été réalisées pour le moins tout au long du IXème siècle. C'est donc une nouvelle histoire qui se dessine", explique Søren Sindbæk, le professeur de l'Université d'Aarhus, qui dirige les fouilles.

Le professeur se félicite en particulier de la découverte de batiments pouvant faire jusqu’à 70m², car ces ateliers montre comment le fabricant de perles et de bronze vivait. Les archéologues ont également identifié l'atelier d'un cordonnier, et plusieurs inscriptions runiques d'un genre qui n’a été trouvé que deux ou trois fois auparavant au Danemark.

 

Un potentiel de connaissances pour des décennies

Danemark - Perles et fragments de verre coloré du IXème siècle découverts à Ribe - Photo: Susanne Terman PedersenLes fouilles, qui vont prendre fin ce mois-ci, ont duré plus d’un an et constituent le plus grand chantier archéologique au monde concernant une société viking. Il est rare que les archéologues puissent avoir autant de temps à leur disposition et travailler aussi minutieusement, comme cela a été le cas à Ribe.

Deux rues entières ont été mises au jour dans le plus ancien quartier de Ribe, et Søren Sindbæk pense que de nouvelles découvertes pourront être faites pendant de nombreuses décennies encore, grâce au travail qui a été accompli lors de ces fouilles.

"Il y aura peut-être quelqu'un qui, dans 20 ou 30 ans, voudra savoir où telle chose se trouvait par rapport à telle autre et c'est maintenant que nous devons garantir l'accès à cette information. Après, quand on sera passé à l'étape suivante, ce sera fini", déclare-t-il.

Par ailleurs, il ne fait aucun doute que ces découvertes et l’histoire du Danemark qu'elles racontent sont importantes pour Ribe, selon Flemming Just, le directeur du Sydvestjyske Museer, le musée de Ribe. "Nous avons eu accès à beaucoup de nouvelles connaissances, et cela aide même à mieux cerner la position de Ribe - non seulement dans l’Histoire danoise et nordique des Vikings, mais aussi quant à la place que la ville occupait dans la structure du commerce européen."

 

Une exposition à venir

Une fois les fouilles terminées, les découvertes vont être étudiées et analysées au cours des deux ans à venir.

Elles seront ensuite exposées au musée de Ribe, où Flemming Just envisage une toute nouvelle scénographie pour en présenter le caractère inédit. "Le thème 'Viking' est plutôt important en ce moment. Il est populaire dans le monde entier. Nous ne négligerons pas l'opportunité de communiquer sur le fait qu'il est possible d'apprendre quelque chose sur les Vikings ici, à Ribe", dit-il. 

Les fouilles de Ribe s'inscrivent dans le cadre du projet Northern Emporium et ont été financées par la Fondation Carlsberg à hauteur d'environ 16 millions de NOK [ soit près de 1653732€].

 

Un site à inscrire sur la liste de l'Unesco?

Ce vaste chantier archéologique a révélé, au cours de l’année écoulée, plusieurs découvertes spectaculaires. Parmi elles, profondément enfouie dans le sol, une figurine d'oiseau en ambre parfaitement conservée et une petite boîte portant le nom féminin "Katu" écrit en runes.

Le professeur Søren Sindbæk estime que l'ensemble des découvertes a rendu la ville si unique qu’elle a le potentiel pour figurer sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. "C’est une ville médiévale bien conservée qui fut un pont particulier entre différentes cultures. Cette ville en réseau pourrait clairement figurer sur la liste de l'UNESCO", estime le professeur.

Le maire de la municipalité d'Esbjerg, Jesper Frost Rasmussen, estime que les conclusions sont vraiment intéressantes et que cette idée d'inscrire Ribe à la liste du patrimoine mondial de l'Unesco est également très pertinente. Une telle candidature ne manquerait pas, selon lui, d'ouvrir de nouvelles perspectives: "Cela signifierait beaucoup pour Ribe et pour la région. Et cela aiderait à attirer plus de touristes." À titre d'exemple, le centre-ville de Christiansfeld, réputé pour son architecture, est passé de 8000 à 40 000 visiteurs en un an suite à son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO en 2015.

En 2016, Ribe avait déjà le projet de proposer sa candidature à l'UNESCO, mais il était alors évident que la ville elle-même n'était pas en mesure de répondre aux exigences élevées de l'organisme. À présent, selon le maire, il faut déterminer si les nouvelles découvertes justifient bien une nouvelle demande d’adhésion à la liste du patrimoine mondial. "Ce n'est pas quelque chose qui se fait en un claquement de doigts. Il faut beaucoup d'argent et beaucoup de temps pour faire une telle demande. Nous devons donc étudier attentivement le dossier pour voir si cela en vaut la peine", explique-t-il.

  • Source: www.dr.dk (traduction et réécriture kernelyd)

viking archéologie découverte fouilles Danemark Ribe

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Idavoll vous souhaite une bonne année!

 

Un court-métrage mythico-fantastique réalisé par Let's Dream Entertainment, partenaire officiel d'Idavoll.

Remerciements:

Chris La Minotaurette, Youri Pitoisov, Mathéo, Boendr Brok, Antoine Nadalin, 

Le Repaire d'ASGEÏR et Let's Dream Entertainment

Merci également à tous les lecteurs abonnés à Idavoll pour votre soutien et vos partages.