IDAVOLL

Danemark - Une nouvelle découverte pourrait réécrire l'histoire de la forteresse viking Borgring

L'idée selon laquelle Borgring, la forteresse circulaire située à l'ouest de Køge, fut édifiée à court terme pour un objectif précis est mise à mal par la récente découverte de quelques fragments de poterie datant de la première moitié du XIème siècle.

La forteresse a été construite au Xème siècle alors que la poterie qui a été découverte est beaucoup plus tardive. Ce même genre de poterie a été trouvée en 2016 à la porte est, et d'autres ont été mises au jour à la porte nord, ce qui suggère qu'il ne s'agit pas de découvertes fortuites, selon la responsable des fouilles Nanna Holm.

Jusqu'à présent, la théorie répandue parmi les archéologues consiste à dire que les forteresses vikings du Danemark ont ​​été construites et utilisées dans un seul objectif, avant de rapidement disparaître. Mais les nouvelles découvertes indiquent qu'il y a eu ultérieurement des activités.

 

"J'aime ça quand on trouve des choses qui permettent de mieux assembler les pièces du puzzle. Cela peut tout simplement mettre en évidence le fait que les forteresses ne disparaissent pas nécessairement une fois qu'elles ont servi leur objectif initial ", commente Nanna Holm, qui est également conservatrice au Museum Sydøstdanmark.

 

Une vie après l'incendie des portes

Les portes est et nord semblent avoir été incendiées. [cf. Danemark - Cold case: la police mène l'enquête sur un incendie criminel vieux de 1000 ans]Mais les traces de feu se trouvent dans des couches du sol nettement plus anciennes que la couche où apparaît la poterie. En d'autres termes, la poterie a été apportée là après que les portes aient été incendiées.

Les archéologues avaient déjà mis au jour, à la porte est, un foyer et une boîte à outils en relation avec la poterie, datés du début du XIème siècle environ, indiquant qu'un artisan avait utilisé la porte comme résidence ou comme atelier. [ cf. Danemark - Les archéologues découvrent une boîte à outils viking]

Cela signifie aussi, selon toute vraissemblance que les portes n'avaient pas été réduites en cendres et plus encore, qu'elles représentaient un espace qui pouvait être aménagé en lieu de vie. La poterie de la porte nord se situait dans la même couche que les découvertes faites à la porte est, ce qui indique qu'il y a eu des activités dans ces deux endroits au même moment.

"L'activité à cette porte pourrait être considérée indépendamment en partant de l'idée qu'elle ne s'était pas totalement effondrée après l'incendie. A présent, nous constatons que la porte nord a été utilisée dans la même période, ce qui indique en fait qu'il y a eu quelque chose de nouveau et qu'ils ont continué à utiliser les portes", explique Nanna Holm.

 

Très peu de découvertes similaires

Fragment de poterie découvert à Borgring - Photo Nanna HolmLa poterie qui a été trouvée sous deux des quatre portes de Borgring, est généralement connue sous le nom de 'vaisselle de Stamford', car les premiers exemplaires du genre ont été fabriqués dans la ville de Stamford, au Nord de Londres.

Les découvertes précédentes de ce type de poterie hors d'Angleterre, n'ont eu lieu que sur des sites ayant joué un rôle central à l'époque des Vikings tels que Lejre, Roskilde et Lund, qui étaient trois centres importants du pouvoir en leur temps.

L'archéologue Jesper Langkilde, qui est conservateur au Musée Roskilde, ne participe pas aux fouilles de Borgring, mais est un expert des poteries de Stamford. "C'est passionnant parce que nous ne connaissons que quelques tessons de ce type au Danemark et dans le comté de SkåneCela signifie plusieurs choses, qu'il y a eu une activité à Borgring au début du XIème siècle, mais aussi que cela a duré, ce n'est pas anodin" a-t-il dit avant de continuer: "Les autres sites étaient rattachés au roi Knut le Grand qui entretenait des liens très étroits avec l'Angleterre, il doit donc s'agir de quelque chose que nous pouvons mettre en relation avec une sorte de présence royale, ou tout du moins un statut social très élevé."

Autrement dit, il serait apparemment question de bien plus qu'un simple artisan qui aurait décidé de convertir une porte à moitié incendiée en atelier éphémère.

 

De multiples phases de développement

La plupart des personnes conviennent que les quatre forteresses viking du Danemark - cinq, avec la découverte de Borgring en 2014 - ont été construites par Harald Blåtand (Harald à la Dent bleue)La datation définitive de Borgring n'est pas encore arrêtée, mais les dates des autres forteresses donnent à penser qu'elle a probablement été édifiée aux alentours de 980.

Les archéologues sont en désaccord sur ce qui a motivé sa construction. Etait-elle un moyen de défense? Une démonstration de pouvoir? Un symbole de la christianisation des Danois?

Jusqu'à présent, tout ce que l'on savait des forteresses circulaires se résumait au fait qu'il y avait eu des travaux de constructions qui obéissaient à un plan, et qu'elles disparaissaient aussi vite qu'elles étaient apparues.

Mais il est nécessaire d'élargir ce point de vue selon Nanna Holm, car au fil du temps les forteresses ont pu être utilisées pour servir plus d'un seul but. Les découvertes de fragments de poterie aux deux portes donnent à penser que la forteresse dans son ensemble a connu plus d'une phase de développement.

 

Des preuves commencent à faire surface

L'archéologue Leif Christian Nielsen avait déjà avancé, en 1990, la théorie selon laquelle il pourrait y avoir eu plusieurs phases de construction concernant les forteresses vikings. Il intervenait alors à Trelleborg, près de Slagelse, qui est de loin la mieux conservée.

Nanna Holm rappelle que cette idée de plusieurs phases dans le développement des forteresses, n'a de prime abord pas était très bien reçue dans le milieu de l'archéologie. "Leif Nielsen Christian a été moqué pour ses théories, car c'était impensable; il n'y avait qu'une seule phase. Mais le fait est qu'il y a un grand nombre de choses qu'il a écrit à ce sujet dont nous pouvons maintenant commencer à dire que ça correspond à ce que nous trouvons."

Et elle poursuit en soulignant: "Il y a eu un tout un débat dans la recherche afin de savoir si les forteresses n'avaient pu être utilisée que pour une chose. Si nous commençons à discuter à nouveau de ces phases maintenant, c'est parce que nous trouvons des preuves de cela. "

Nanna Holm mentionne à titre d'exemple le fait que les archéologues ont effectivement trouvé une ferme plus récente à l'intérieure de la forteresse de Trelleborg.

 

Des forteresses pour les hommes du roi?

Quand Holm et les autres archéologues auront fini de fouiller la porte Nord de Borgring et la vallée de la rivière à proximité, ils commenceront des fouilles à l'intérieur de la forteresse - et alors trouveront-ils peut-êtreune ferme semblable à celle de Trelleborg.

"Si nous trouvons une grosse ferme au milieu de la forteresse, nous pourrons vraiment annoncer du nouveau au sujet de leur postérité. On pourrait imaginer que les forteresses n'étaient plus utilisées selon leur raison d'être initiale, mais qu'on leur a donné une nouvelle fonction. Peut-être était-ce des hommes du roi qui vivaient dans les forteresses? " a-t-elle avancé en précisant que ce n'est là que pure spéculation.

Cette idée, toutefois, n'est pas complètement infondée. Nanna Holm explique que la période de la première moitié du XIème siècle est généralement caractérisée par les premières formations de villages mais, d'autre part, très peu de grandes fermes appartenant à des hommes nobles ont constitué des éléments clés de l'Âge Viking. "Toutefois, il devait y avoir encore quelqu'un pour contrôler ces zones. Peut-on imaginer que le roi a placé ses grands hommes dans les forteresses pour contrôler de nouvelles régions? Peut-être l'artisan de la porte était-il employé à Borgring par un noble?", s'interroge-t-elle.

Selon Nanna Holm, il est temps de se montrer plus nuancé car Borgring n'était pas juste une forteresse en cours de construction avant de disparaître complètement, et les cinq forteresses du Danemark ont encore beaucoup d'histoires à raconter.

Borgring

poterie Borgring Danemark fouilles découverte archéologie viking

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Idavoll vous souhaite une bonne année!

 

Un court-métrage mythico-fantastique réalisé par Let's Dream Entertainment, partenaire officiel d'Idavoll.

Remerciements:

Chris La Minotaurette, Youri Pitoisov, Mathéo, Boendr Brok, Antoine Nadalin, 

Le Repaire d'ASGEÏR et Let's Dream Entertainment

Merci également à tous les lecteurs abonnés à Idavoll pour votre soutien et vos partages.