IDAVOLL

Ecosse - Des vestiges d'une colonie viking découverts sur une île des Hébrides

C'est la première fois que des vestiges d'une colonie viking côtière sont découverts sur l'île de Tiree. Le site, dorénavant considéré comme le plus important du genre, se trouve sur une colline surplombant la mer, mais le lieu précis reste tenu secret.

Un fragment de fibule en os - qui pouvait servir à attacher une cape - figurait parmi les objets découverts sur le site, avec un poids de métier à tisser et un rivet de bateau datant de l’Âge Viking. Un morceau de défense de sanglier jetée là et des restes d'aulne brûlé, de bouleau, de noisetier et de bruyère ont également été mis au jour.

Le poids de métier à tisser a été daté, par comptage du carbone 14 résiduel, entre 790 et 990 environ de notre ère, période à laquelle les chercheurs savent que des Vikings vivaient sur l'île. 

 

L'attrait d'une terre fertile

Le Dr John Holliday, ancien médecin généraliste et passionné d'archéologie qui vit sur l'île depuis 30 ans, a découvert le site viking en se promenant. L'emplacement exact du site n'a pas été divulgué pour le moment par les archéologues professionnels car ils espèrent pouvoir y mener des fouilles en temps voulu.

"Trouver un site nordique sur Tiree est absolument passionnant et c'est une grande responsabilité. Il n'y a pas beaucoup de ces sites dans les Hébrides. Celui-ci se trouve dans une partie très sensible de l'île, près de la plage, et plusieurs archéologues expérimentés travaillent actuellement pour faire avancer les recherches" a déclaré le Dr Holliday. 

D'après lui, il est tout à fait probable que Tiree, réputée pour ses terres fertiles, ait été pour cette raison spécifiquement investie par les colons nordiques . "Voilà qui apporte un nouvel élément de compréhension d'après lequel les îles du sud des Hébrides se trouvaient parmi les premières acquisitions des Vikings - elles ne relèvent pas d'une réflexion après coup", a-t-il ajouté. 
 

Vikings et Gaels

Ecosse - Fragment de fibule en os découvert à Tiree - Photo The ScotsmanIl existe encore, cependant, un mystère autour des origines du fragment de fibule en os trouvé sur le site. Le Dr Colleen Batey, archéologue à l’Université de Glasgow, a déclaré que la fibule pourrait ne pas avoir à être attribuée à l’époque viking, et plusieurs experts sont du même avis. "C'est un unique morceau et essentiellement indéterminé", a-t-elle confiée. 

Aux côtés des nouveaux colons à Tiree, dès le IXème sicèle, une population autochtone de langue gaélique a en effet survécu.

Selon les récits, une nouvelle lignée de semi-guerriers mercenaires nordiques à moitié Gaels, appelés les Gall Gàidheal, s'est développée dans les Hébrides et de nombreux dirigeants mentionnés à cette époque avaient un parent de chaque origine. 

 

Des toponymes norrois

Ces découvertes vikings, généralement rares à Tiree, donnent l'espoir qu'elles attireront de nouveau l'attention sur l'archéologie de l'île. "Très peu de temps a été consacré à la recherche archéologique sur Tiree par rapport à d'autres endroits, mais je pense que cela commence à prendre de l'ampleur. C'est à ce jour le site le plus important" a précisé le Dr Holliday.

Une fibule ovale en laiton, qui proviendrait d'une tombe de l'époque viking, avait déjà été trouvée sur l'île à la fin du XIXème siècle. Par aileurs, les douzaines de noms de lieux qu’ils ont laissés sont un autre héritage des colons nordiques. Des recherches ont en effet montré qu'il existe encore plus de 180 noms de lieux ayant une influence nordique.

Le nom même de Scarinish, la ville principale de Tiree, est issu d'une combinaison de mots nordiques qui signifient "cormoran" et "cap". Le nom viking de l'île était Tyrvist, dont le nom gaélique moderne pour un insulaire, Tirisdeach, serait un dérivé.

"Il est tout à fait exact que Tiree fut une région de langue norroise pendant 400 ans. Tiree était une île tellement fertile qu'on l'appelait 'le pays de l'orge'. Vous trouvez des noms norvégiens de fermes aux quatres coins de l'île. Ils sont allés partout, ce qui n'est pas étonnant, car c'était une terre très fertile” a conclu le docteur.

viking archéologie Ecosse Tiree

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !