IDAVOLL

Île de Man - Un trésor de l'Âge Viking découvert par une retraitée

Un trésor viking du milieu du Xème siècle a été découvert par un officier de police à la retraite dans le nord de l'île de Man.

La découverte a eu lieu en Décembre 2020, alors que Kath Giles, retraitée de la police, faisait de la prospection dans un champ équipée de son détecteur de métaux. La nouvelle a été rendue public jeudi 18 Février et les artefacts déclarés "trésor national" par le coroner de l'île de Man, Mme Jayne Hughes. 

Une découverte rare

Île de Man - Le trésor découvert par Kath Giles, retraité de la police - Photo Manx National HeritageConformément à la loi de 2017 sur les découvertes archéologiques, Kath Giles a prévenu le Manx National Heritage. "Nous avons reçu un appel téléphonique de Kath à la fin de l'année dernière, et grâce à son aide, nous avons pu documenter le site et nous assurer qu'il ne restait plus d'objets dans le sol", a déclaré Allison Fox, conservatrice spécialisée en Archéologie pour le MNH. L'emplacement exact reste toutefois confidentiel afin de protéger l'intégrité du lieu.

Le trésor se compose principalement d'un bracelet en or, d'une fibule en argent massif et d'un tour de bras en argent.

"Je savais que j'avais trouvé quelque chose de très spécial en retirant du sol l'une des extrémités de la fibule, mais ensuite j'ai trouvé des parties de l'aiguille et celles d'un anneau de bras, et en dessous, le magnifique bracelet en or. J'ai tout de suite su que c'était une découverte considérable et passionnante. Je suis tellement heureuse d'avoir trouvé des artefacts qui sont non seulement très importants, mais aussi très beaux!", a confié Kath Giles.

 

L'île des orfèvres?

Le bracelet est composé de trois tiges d'or tressées, dont les deux extrémités se fondent en une plaque en forme de losange entièrement décorée d'un motif estampé.

Les objets en or n'étaient pas très courants à l'époque des Vikings, a rappelé Allison Fox:. "L'argent était de loin le métal le plus usité pour commercer et afficher sa richesse. D'après des estimations, l'or valait 10 fois la valeur de l'argent, ce qui signifie que ce bracelet aurait pu valoir 900 pièces d'argent".

Par le passé, d'autres bracelets en or de l'Âge Viking ont été retrouvés sur l'île. L'un d'entre eux fait partie du trésor de Ballaquayle, mis au jour à Douglas dans les années 1890, mais il est d'une conception beaucoup plus simple. Trois bagues en or et un lingot d'or complet de la même époque ont aussi été découverts. Tout ceci suggère que les Vikings ont peut-être développé le travail de l'or sur l'île et que des personnes particulièrement riches vivaient ici. Une théorie qui se trouve à présent renforcée.

 

Une fibule hors norme

La fibule en argent est dite à "têtes de chardon". C'est l'une des plus grandes de ce type jamais découvertes. Le corps en forme de torque mesure environ 20 cm de diamètre et l'aiguille environ 50 cm de long. Bien que tordue et cassée, eseuls quelques petits morceaux sont manquants. 

Selon toute vraisemblance, une fibule de cette dimension devait se porter à l'épaule pour maintenir en place un vêtement lourd tel une cape, avec la pointe de l'aiguille vers le haut. À l'instar du bracelet en or, elle était probablement un marqueur visuel immédiat de la richesse de son propriétaire, dont l'usage était sans doute réservé à de grandes occasions. 

Il est plausible qu'elle ait été fabriquée sur l'île de Man car, d'après les chercheurs, ce type de fibule serait originaire de la région de la mer d'Irlande.

Le trésor comprend également les vestiges d'un tour de bras en argent, décoré de motifs, qui fut probablement découpé pour servir de monnaie.

 

Caché depuis le milieu du Xème siècle

La plupart des bijoux en or et en argent, entiers ou découpés, mis au jour jusqu'à présent sur l'île de Man, furent délibérément enfouis par leur propriétaire en temps de crise ou de guerre, afin de mettre à l'abri des ressources en 'réserve'.  "Le bracelet, la fibule et le tour de bras sont tous des ornements d'une personne de haut rang et représentent l'accumulation d'une grande quantité de richesses. Trouver un seul de ces éléments aurait été en soi important. Le fait que tous aient été retrouvés ensemble, associé à un seul acte de dépôt, suggère que celui qui les a enterrés était extrêmement fortuné et se sentait probablement directement et fortement menacé", a souligné la conservatrice.

"Les Vikings sont arrivés sur l'île de Man au IXème siècle, d'abord pour faire du commerce et finalement pour s'installer. En raison de leur style et de motifs comparables, le trésor de Kath peut être daté de 950 environ, une époque où l'île de Man était en plein milieu d'une importante zone commerciale et économique. Mais ailleurs, à l'est et à l'ouest, le règne des Vikings touchait à sa fin et cela a peut-être encouragé la colonisation viking de l'île. L'influence viking et nordique est restée forte sur l'île pendant encore trois cents ans, longtemps après une grande partie du reste des îles britanniques" a-t-elle expliqué.

Le bracelet et la fibule restent cependant les premiers du genre à avoir été trouvés sur l'île, ce qui conforte de manière significative l'idée de grandes richesses circulant sur l'île et dans toute la région de la mer d'Irlande en général il y a plus de mille ans.

 

Le statut de 'trésor' ayant été accordé par le coroner à la découverte de Kath Giles, une récompense financière devrait lui être versée, ainsi qu'au propriétaire du champ. Après une brève exposition dans la galerie viking et médiévale du Manx Museum le 18 février dernier, les artefacts vont faire l'objet d'autres analyses et travaux de conservation.

viking archéologie Île de Man trésor bracelet tour de bras fibule chardon colonisation

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !