IDAVOLL

Irlande - Tous ces Vikings enterrés sous Dublin...

Un important projet de recherche, qui a duré près de 15 ans, a révélé que les dessous des rues actuelles de la ville de Dublin regorgent de guerriers et artéfacts Vikings. 
Le projet cataloguant ces tombes avait commencé en 1999. Aujourd'hui, il arrive à terme et donnera lieu à une publication de 800 pages intitulée: "Viking Graves and Grave Goods in Ireland" (Sépultures Vikings et biens funéraires en Irlande). "A la suite de notre recherche, on sait maintenant que Kilmainham-Islandbridge est le plus grand complexe funéraire de ce type en Europe de l'ouest, Scandinavie incluse" rapport Stephen Harrison qui a co-écrit le catalogue avec Raghnall Ó Floinn, Directeur du Musée National d'Irlande.

Le musée héberge une exposition sur les Vikings, incluant un squelette du neuvième siècle avec son épée et son fer de lance. Il avait été trouvé en 1934 dans le War Memorial Park, Islandbridge.  Entre la fin du 18ème siècle et 1934, au moins 59 tombes furent découvertes dans la zone Kilmainham-Islandbridge.

La grande quantité d'artéfacts découverts, datés entre 841 et 902 après JC, montrent l'importance et la richesse de Dublin à cette époque. D'après Harrison: "Tous les Vikings n'étaient pas enterrés avec des artéfacts. Cela ne concernait que les tombeaux d'aristocrates."

"Il y a eu quelque chose de phénoménal à Dublin" pour l'archéologue Linzi Simpson, "les annales ont enregistré ce grand nombre de guerriers venus à Dublin, et les récents travaux en apportent la confirmation. Auparavant, nous pensions que les annales exagéraient et qu'il n'y avait probablement pas eu autant de Vikings..."

Les corps ont été enterrés sur les deux côtés du fleuve Liffey et le long de la rivière Poddle. En 2003, Simpson avait mis au jour quatre guerriers Vikings dans la rue South Great George. Trois d'entre eux auraient été enterrés entre 670 et 882 après JC et le quatrième plus tard. Les Vikings sont arrivés en Irlande en 792 après JC. "Ils avaient entendu parler de cette petite île qui étaient pleine d'or et d'habitants, et les raids ont afflué" explique Simpson. 

"Dublin est devenu une capitale commerciale au neuvième siècle. D'un point de vue Scandinave, l'Irlande avait une position centrale pour approcher l'Europe." ajoute John Sheehan, archéologue à l'University College Cork. 

 En dépit de l'importance de leur présence, peu d'ADN viking a été trouvé par les généticiens en Irlande.

Cathy Swift, de l'Université de Limerick, est impliquée dans un projet de recherche Anglo-Irlandais appelé "Genes of Celts, Vikings et Normans" (Les gènes des Celtes, Vikings et Normands).  Elle recherche les noms vikings que l'on retrouve dans les noms des communes, car elle pense que ces familles ont des traces d'ancêtres vikings dans leur ADN. "Maintenant nous testons l'ADN des gens qui portent ces noms."

"En tant qu'archéologue, il est difficile de croire que les Vikings ne sont pas venus en grand nombre.Un grand nombre de choses non irlandaises apparaissent soudainement. Tout ce que nous pensions sur les Vikings était faux" ajoute Eamonn Kelly, gardien des antiquités Irlandaises au National Museum, "La croyance que les activités Vikings étaient concentrées dans la région de la Mer d'Irlande et largement absente de l'ouest de l'ile est fausse. Les Vikings se sont implantés sur la côte ouest et se sont intégrés avec les natifs irlandais. Je pense qu'ils menaient des raids d'exploration le long des côtes nord et ouest en vue de trouver des lieux où s'implanter. C'était gagnant-gagnant: les Vikings apportaient une nouvelle technologie et introduisaient le commerce longue distance, et ils s'intégraient dans les implantations locales".

viking découverte archéologie Irlande Dublin fouilles

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !