IDAVOLL

Islande - De riches sépultures et un bateau-tombe de l'Âge Viking découverts à Seyðisfjörður

Quatre tombes de la période de la colonisation ont récemment été découvertes lors de fouilles archéologiques sur le site de la ferme de Fjörður, à Seyðisfjörður dans l'est de l'Islande. Elles contenaient des squelettes bien conservés et un important matériel funéraire composé, entre autres, d'un bateau, de chevaux, d'un chien, d'armes et de bijoux.

Des archéologues du NIKU, l'Institut norvégien de Recherche sur le Patrimoine culturel, ont pris part aux fouilles qui ont eu lieu cet été. Ils ont de nouveau été invités à l'automne. "C'est incroyablement passionnant d'y participer car ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de mettre au jour des vestiges aussi bien conservés de cette période", a déclaré Jani Causevic. "Le NIKU assiste la société 'Antikva' dans l'excavation, et sinon nous aidons à documenter le site. Nous produisons entre autres des modèles 3D, qui constituent la base d'une documentation précise des différentes constructions".

 

Un site exposé aux glissements de terrain 

Les archéologues n'avaient pas envisagé jusque-là  pouvoir trouver des vestiges plus anciens que le XVIIIème siècle dans le secteur de ce petit port de pêche de moins de 800 habitants. Tout au long de son histoire, la région a été frappée par de nombreuses avalanches et d'importants glissements de terrain, comme ceux survenus dernièrement entre le 15 et le 18 décembre 2020.

Mais contre toute attente, il s'est avéré qu'en 1150 s'est produit un glissement de terrain qui a recouvert et figé les traces d'activités à la fois du Moyen Âge et de la période de la colonisation.

Les 4 tombes qu'ils ont découvert datent de la période de la colonisation, c'est-à-dire de l'Âge Viking. Le matériel funéraire indique, d'après la cheffe de projet des fouilles, Ragnheiður Traustadóttir, que les personnes enterrées à cet endroit devaient appartenir à une classe supérieure à celle du fermier ordinaire en Islande à cette période.

 

Le premier bateau-tombe dans les fjords de l'est

Islande - Ornement de ceinture dans le style de Borre découvert dans le bateau-tombe de Fjörður - Photo: AntikvaL'une des sépultures est un bateau-tombe et c'est la première du genre trouvée dans l'est de l'Islande. Les archéologues pensent qu'il s'agit de la tombe d'un homme en raison des artefacts mis au jour.

Le défunt a emporté avec lui une lance, une broche, une bague en argent et une partie de boucle de ceinture dans le style artistique de Borre. Un riche équipement complété par des objets en fer et d'autres plus petits tels que des perles et une pièce de jeu de hnefatafl, un jeu de société nordique populaire durant l'Âge du Fer et l'Âge Viking.

"Sur les quelques 400 tombes examinées en Islande, 12 seulement sont des bateaux-tombes. Ces funérailles étaient plus courantes en Norvège. Pour autant qu'on puisse le savoir, aucun bateau-tombe n'a été trouvé auparavant dans les fjords de l'Est, à l'exception d'un petit bateau dans une tombe d'enfant à Straumur [dans le comté de] Hróarstunga", a précisé Ragnheiður Traustadóttir.

 

Un statut social élevé

Dans deux des tombes, la dépouille d'un cheval a été déposée aux côtés des défunts, et l'une d'elles contenait également le squelette d'un chien. Environ la moitié des tombes islandaises de la période préchrétienne contiennent des chevaux, c'était donc une tradition beaucoup plus courante qu'en Norvège à la même époque.

La quatrième tombe est celle d'une femme. Elle a été enterrée avec une paire de broches tortues et un collier composé de 11 perles de verre. Dans une bourse en cuir, elle avait une pierre à aiguiser qui pourrait provenir d'Eidsborg en Norvège, du silex et sans doute quelques autres artefacts.

De beaux objets funéraires tels que ceux découverts sur ce site peuvent indiquer que ces personnes étaient riches ou avaient un statut social élevé. Les objets ont été envoyés au Musée national d'Islande pour des analyses plus approfondies.

 

Les premiers colons à Seyðisfjörður

Des gens vivent à Seyðisfjörður depuis la fin du IXème siècle. L'agriculture et la pêche au hareng constitutaient les principales ressources de la colonie.

"C'est toujours un grand moment de trouver des tombes de l'époque préchrétienne. Elles peuvent nous en dire beaucoup sur les gens qui se sont installés ici, sur leurs origines et leur niveau de vie", a souligné la cheffe de projet. Les squelettes vont donc, eux aussi, faire l'objet d'analyses plus poussées.

"Ce sont quelques-unes des premières personnes qui sont venues en Islande. Peut-être nous tenons-nous maintenant parmi les restes physiques des premières personnes qui se sont installées à Seyðisfjörður," a-t-elle ajouté.

 

Est-ce Bjólfur de Voss?

D'après le Landnåmabok ("le Livre de la Colonisation"), un ouvrage du XIIème siècle qui répertorie jusqu'à 3000 noms de personnes et 1400 toponymes, le 'norvégien' Bjólfur de Voss fut le premier à s'installer à Seyðisfjörður. Grande est donc la probabilité qu'il ait vécu à la ferme de Fjörður. Les tombes sont situées à environ 100 mètres des vestiges de la ferme.

"Il faut savoir que le Landnåmabok a été écrit 300 ans après les événements. Néanmoins, les histoires sont souvent correctes: par exemple, la localisation des différentes fermes est assez précise. Il ne fait aucun doute qu'il y a eu une ferme à cet endroit depuis l'époque de la colonisation", a expliqué Ragnheiður Traustadóttir. "Même si l'on ne peut pas être sûr de l'identité des personnes enterrées ici, il n'est pas pour autant inconcevable que l'un d'entre eux soit Bjólfur de Voss", conclut-elle.

Les fouilles vont se poursuive à Seyðisfjörður au cours de l'été 2022. 

 

Perle n°2 trouvé dans la tombe féminine de l'Âge Viking [4]

par nikunorway sur Sketchfab

Modèle 3D : Knut Paasche et Jani Causevic, NIKU.

Kuml / tombe préchrétienne 

par nikunorway sur Sketchfab

Modèle 3D : Knut Paasche et Jani Causevic, NIKU.

viking archéologie Islande bateau tombe Borre cheval Fjörður

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !