IDAVOLL

Les Orcades - Les tombes vikings de Papa Westray révélatrices de la vie au Xème siècle dans l'archipel

Deux tombes du Xème siècle découvertes récemment dans les Orcades font actuellement l'objet d'une étude approfondie. Grâce à elle, les chercheurs espèrent pouvoir faire toute la lumière sur les personnes qui vivaient là il y a plus de mille ans, et améliorer leur compréhension du riche héritage laissé par les Vikings dans l'archipel

En 2015, deux tombes élaborées contenant des restes humains et des artefacts ont été trouvées sur l'île de Papa Westray, dans les Orcades. Il pourrait s'agir d'individus issus de la première génération de colons vikings, venus du pays qu'est aujourd'hui la "Norvège".

 

Un cimetière inconnu

Les Orcades - Modélisation 3D de l'une des tombes de l'Âge Viking sur l'île de Papa Westray - Photo: AOC ArcheologyAu mois d'avril 2015, les vestiges d'un bateau tombe de l'Âge Viking ont été découverts à Mayback, sur la côte nord-est de Papa Westray, lors de travaux de rénovation d'une maison.

Non loin de là, au cours de l'été 2015, le creusement d'une tranchée de canalisation fait apparaître une seconde sépulture. Les premières investigations montrent alors qu'il s'agit d'un homme de grande taille, enterré semble-t-il en position fœtale avec une grande épée typique de l'Âge Viking déposée sur son corps.

Une pointe de lance, un ensemble d'objets en fer pouvant correspondre à des pointes de flèches, le umbo en fer d'un bouclier en bois ainsi que des restes de tissu et de laine le long de la colonne vertébrale ont également été mis au jour. 

Les deux tombes sont datées du Xème siècle. Au regard de leur proximité géographique, les chercheurs sont enclins à penser qu'elles pourraient signaler la présence à cet endroit d'un cimetière de l'Âge Viking inconnu jusque là, semblable à celui de Pierowall au nord de Westray.

 

Parmi les premiers colons venus de Norvège?

Des recherches poussées en laboratoire sont actuellement menées sur les découvertes de 2015 par AOC Archaeology et Historic Environment Scotland (HES) dans l'espoir d'acquérir de nouvelles connaissances sur la vie quotidienne de la communauté viking dans les Orcades, il y a plus de 1000 ans.

Elles comprennent une analyse ostéologique, la datation par le radiocarbone pour tenter de déterminer l'âge des individus, ainsi que l'examen et la conservation des artefacts funéraires qui ont été exhumés. "Nous sommes ravis de nous lancer dans ce projet et sommes impatients de travailler avec HES et une équipe d'experts enthousiastes, dont le Dr Stephen Harrison de l'Université de Glasgow, pour enregistrer, étudier et analyser les indices contenus dans ces sépultures de l'Âge Viking", a déclaré le Dr Ciara Clarke, directrice générale adjointe d'AOC Archaeology.

Les chercheurs veulent aussi faire des comparaisons avec d'autres sites en Écosse et à travers le monde viking, a-t-elle précisé. En effet, étant donné les apparentes similitudes avec certaines sépultures et leur mobilier funéraire, les squelettes de Papa Westray pourraient s'avérer selon eux être ceux des premiers colons 'norvégiens' dans les Orcades.

 

Des résultats très attendus

De leur côté, HES a annoncé qu'ils allaient également travailler en collaboration avec Ancient Genome Project afin d'entreprendre une analyse génétique du matériel osseux. Ils comptent obtenir de plus amples informations sur les individus dans les tombes, telles que leur sexe, leur ascendance, leur régime alimentaire ou même leurs déplacements.

"Nous sommes ravis de financer les travaux de ce projet passionnant avec AOC Archaeology, qui, nous l'espérons, jettera un nouvel éclairage sur les communautés vikings des Orcades au Xème siècle", a confié à son tour le Dr Kirsty Owen, directrice adjointe du département Archéologie à la HES.

"De nombreux sites funéraires vikings que nous connaissons dans les Orcades ont été fouillés à la fin du XIXème et au début du XXème siècle, ce qui signifie que nous avons là une rare opportunité d'enquêter sur cette découverte avec les méthodes et les techniques de pointe dont nous disposons aujourd'hui", a-t-elle souligné, impatiente de pouvoir partager les premiers résultats.

Historic Environment Scotland mettra régulièrement à jour leurs progrès au fur et à mesure de l'avancée des investigations archéologiques et scientifiques.

viking archéologie Orcades sépulture bateau tombe épée

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !