IDAVOLL

Les Orcades - Une famille viking inhumée avec ses jeux de société favoris

Les archéologues ont trouvé des jeux de société dans 36 sépultures vikings à travers l'Europe. Ils ont été enterrés aux côtés de guerriers vikings, mais aussi de familles. Les experts affirment que cela symboliserait l'habileté des personnes au jeu et le statut de guerrier. Mais les jeux étaient également un moyen de fournir un divertissement dans l'au-delà.

Les Vikings étaient mieux connus en Grande-Bretagne pour la terreur qu'ils inspiraient chez les populations côtières lorsqu'ils pillaient tout sur leur chemin. Cependant il semble que les Vikings ont peut-être aussi eu un faible pour quelque chose d'un peu plus banal: les jeux de société. Les archéologues ont découvert deux sépultures de guerriers scandinaves dans les Orcades (Ecosse), qui ont été enterrés avec, à leurs côtés, des pièces de jeu et des dés en os.

A présent, les chercheurs pensent que ceux-ci ont été placés dans les sépultures pour commémorer leur habileté aux jeux durant leur vie et pour leur fournir une distraction dans l'au-delà. Mark Hall, conservateur au Perth Museum and Art Gallery, a publié une nouvelle étude sur les sépultures vikings comprenant des jeux de société (Board Games in Boat Burials: Play in the Performance of Migration and Viking Age Mortuary Practice). Il explique qu'il y a 36 sépultures à travers l'Europe du Nord où des jeux de société de ce type ont été dévouverts.

Parmi celles-ci, il en met deux en lumière sur les îles Rousay et Sanday, dans les Orcades, îles qui sont restées sous domination norvégienne jusqu'au XVème siècle, avant qu'elles ne passent à la couronne écossaise. Sous le règne des Vikings, les Orcades fournissaient un camp de base pour les raids à travers la Grande-Bretagne continentale.

M. Hall écrit dans le European Journal of Archaeology: "Le dépôt d'un jeu de société dans la tombe servait à rappeler ou à commémorer le statut et les compétences du défunt aussi bien qu'à le mettre à sa disposition dans l'au-delà.

Reconstitution graphique de la sépulture contenant des jeux de société sur l île Sanday

Une des tombes datant du IXème siècle sur l'île Rousay contenait un homme qui avait été enterré avec, à ses côtés, 25 pièces de jeux de société et un dé en os. Sur l'île voisine de Sanday, une sépulture d'à peu près la même période était celle d'un homme adulte, ainsi que d'un jeune garçon et d'une femme âgée. La famille reposait dans un bateau-tombe avec 22 pièces de jeu en fanons de baleine.

M. Hall déclare : "Equiper ainsi les défunts dans leur sépulture aurait été assimilé au fait de les pourvoir pour la vie après la mort, à la fois comme un acte de mémoire et comme une assurance que les morts ne manqueraient de rien, veillant à ce qu'ils poursuivent leur route et ne reviennent pas inquiéter le monde des vivants".

 

Les jeux fonctionnaient également comme des "dispositions" prises pour relever le défi du voyage dans l'au-delà. "Tout comme dans la vie, où l'on aurait pris le succès au jeu - qui nécessitait réflexion stratégique ainsi que combativité - pour la confirmation et l'affirmation du statut de guerrier accompli, la présence jusque dans la mort d'un jeu de plateau signalait les compétences et les victoires du guerrier et implicitement, son entraînement pour le défi à relever ".

Selon Hall, les pièces découvertes ont été utilisées pour divers jeux - y compris un jeu nordique appelé hnefatafl, qui se jouait sur un plateau quadrillé avec deux "armées" qui se font face, un peu comme aux échecs. Les dés étaient probablement liés à un ancêtre du jeu de backgammon, connu sous le nom alea tabulal.

viking archéologie découverte fouilles Ecosse Royaume-Uni Orcades jeux divertissement

  • 4 votes. Moyenne 3.8 sur 5.

Idavoll vous souhaite une bonne année!

 

Un court-métrage mythico-fantastique réalisé par Let's Dream Entertainment, partenaire officiel d'Idavoll.

Remerciements:

Chris La Minotaurette, Youri Pitoisov, Mathéo, Boendr Brok, Antoine Nadalin, 

Le Repaire d'ASGEÏR et Let's Dream Entertainment

Merci également à tous les lecteurs abonnés à Idavoll pour votre soutien et vos partages.