IDAVOLL

Les Orcades - Une halle viking découverte sur l'île de Rousey

Lors de fouilles menées sur l'île de Rousay, les archéologues ont découvert à Skaill les vestiges d'une halle viking qui aurait pu être visitée par le jarl Sigurd, entre la fin du Xème et le début du XIème siècle. Le nom du site "Skaill" ainsi que les fouilles menées suggèrent que certains habitants, et notamment l'élite, se rendaient dans ce lieu pour boire.​

La découverte a été faite dans le cadre du projet intitulé Landscapes of Change - Archaeologies of the Rousay Clearances and Westness Estate, dont l'objectif est d'explorer la ferme de Skaill, située dans l’ouest de l'île, en fonction de l'Âge Viking jusqu'à son abandon au XIXème siècle.

Une équipe composée de membres de l’Institut d’Archéologie UHI (Université de Kirkwall en Ecosse), d'étudiants et d'habitants, fouillent le site depuis plusieurs années. "La grande nouvelle de cette saison est que nous avons trouvé une halle à Skaill, comme le nom de l'endroit le suggère", a annoncé Dan Lee, co-responsable du chantier de fouilles.

 

Un nom d'origine nordique

Les Orcades furent autrefois colonisées par les Vikings, principalement d'origine norvégienne, ce dont témoigne encore de nos jours un héritage scandinave prégnant à travers la toponymie et l'architecture. Les Orcades et les Shetland, passées sous domination danoise avec la Norvège, furent cédées à l'Écosse en 1469 lorsque Marguerite de Danemark épousa le roi Jacques III d'Écosse. Mais les études génétiques ont montré qu'un grand nombre d'habitants de l'archipel sont les descendants des norvègiens qui s'installèrent dans les îles à la fin du VIIIème siècle.

Un promontoire dans le Sud-Ouest de l'île de Rousay, dans le secteur de Westness, a fait l'objet de fouilles tout au long du siècle dernier, revélant un grand nombre de sépultures vikings côtoyant des tombes pictes. À la fin du mois d'octobre 1963, une tombe de femme viking fut même découverte en creusant un trou pour enterrer une vache. Ce cimetière du IXème siècle comprend des tombes de femmes, d'enfants, de guerriers, parfois richement équipées d'offrandes, et plusieurs bateaux-tombes, dont un resté inachevé. 

Westness est mentionné dans la saga des Orcadiens [ou Orkneyinga saga, un récit historique sur les Orcades, depuis leur conquête par le roi du Norvège jusqu’à la fin du XIIème siècle] comme étant le fief du jarl Sigurd II Hlodvirsson, un puissant comte qui régna de 987 à 1014.

Il était donc probable qu'une colonie viking se soit établie quelque part à Skaill. Le nom Skaill, qui est un mot nordique pour "halle", suggère qu'il ne s'agissait pas d'un simple bâtiment. Les spécialistes pensent qu'il aurait servi de "taverne" où certains habitants, peut-être des plus prestigieux, venaient boire.

 

Un millénaire de dépôts

Les orcades - Les murs de pierre de la halle viking de Skaill mis au jour sur l'île de Rousay - Photo: Institut d’Archéologie UHI Au cours des précédentes saisons, des structures plus anciennes avaient été identifiées. Les archéologues ont donc, cette saison, concentré leurs efforts sur les couches du sol correspondant davantage aux phases d'occupation norvégienne du site. Les vestiges, datant d'une période comprise entre le Xème et le XIIème siècle, sont apparus sous une ferme plus récente, datant du XVIIIème siècle. 

La halle n'a été que partiellement mise au jour mais mesure plus de 13 mètres de long sur 5,5 mètres de large. De solides murs en pierre d'un mètre de large ont été découverts, ainsi que des bancs en pierre de chaque côté à l'intérieur. "On ne sait jamais, peut-être que le comte Sigurd s'est assis sur l'un des bancs en pierre à l'intérieur de la salle et y a bu un pichet de bière !", a déclaré Dan Lee.

De la stéatite provenant des Shetland, de la poterie, une fusaïole en os et un fragment de peigne en os ont également été trouvés.

Les archéologues prévoient maintenant de procéder à des analyses plus approfondies. Ils espèrent pouvoir retracer le développement de Skaill et l'impact du changement socioculturel et climatique, important à cette période de l'Histoire. "Nous avons retrouvé un millénaire de tas d'ordures, qui vont nous donner une opportunité sans précédent d'étudier les traditions alimentaires et leur évolution, ainsi que les pratiques de pêche et de chasse de la période des Vikings jusqu'au XIXe siècle", a confié Ingrid Mainland, co-responsable des fouilles.

Durant les fouilles de la saison 2019, le site a été ouvert au public du 8 au 26 juillet.

taverne halle Rousay Orcades archéologie viking

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.