IDAVOLL

Norvège - Du tissu et des perles découverts dans la sépulture d'une femme viking

L'investigation de la sépulture, une tombe plate, s'est déroulée entre le 8 et le 12 mai, avec une vue imprenable sur le lac de Sangesland, à Vennesla. Deux fibules ovales simples et cinq perles de verre ont été trouvées quelques semaines plus tôt par des détectoristes, et le conservateur du comté de Vest-Agder en a été immédiatement informé. 

Lors d'une visite sur le site, les représentants du Conservatoire du comté ont trouvé quatre autres perles de verre et de la matière organique. Les découvertes et l'emplacement près d'autres tombes indiquent qu'il s'agit d'une tombe de l'Âge Viking.

Sur les fibules ovales, plusieurs épaisseurs de tissus et une corde de laine ont été trouvées. Il est assez rare que de telles matières se soient conservées après plus de 1000 ans dans le sol. La possibilité qu'il y ait encore plus de vestiges textiles dans la tombe a incité le musée d'Histoire culturelle à demander le soutien du Riksantikvaren [Direction de la gestion du patrimoine culturel] pour une investigation complète de la sépulture. Cela a été accordé, et en collaboration avec le Conservatoire de Vest Agder, le musée a effectué les fouilles dans un climat quelque peu humide.

La sépulture se trouve dans une pente relativement raide, orientée vers le Nord-Ouest sur une petite colline, et est une tombe dite plate, i.e. une sépulture sans marquage visible au sol. La position des objets dans la tombe indique que la tête du défunt avait été couchée en direction du sommet du tertre, tandis que les pieds pointaient vers l'eau. La tombe mesurait environ 2,1x1,4m et avait un fond approximativement plat, de sorte qu'il était moins profond au niveau des pieds qu'à l'extrémité, à la tête. La tombe est globalement en forme d'une sorte de baignoire, mais avec des bords plus larges vers le milieu.

 

Des perles découvertes dans la tombe anonyme d'une femme viking à Vennesla - Photo: Camilla Cecilie WennMalheureusement, il est apparu que les conditions de conservation dans la tombe étaient finalement médiocres, et qu'il n'y avait plus de matières textiles ou d'autres matières organiques sauves à découvrir. Les tissus qui ont été protégés par les fibules ovales sont cependant exceptionnellement bien conservés, et peuvent fournir de nouvelles informations sur la tenue des femmes vikings. Malgré tout, neuf perles de verre et un objet en fer rouillé, peut-être un couteau, ont été trouvés. Dans le fond de la tombe, il y avait des débris de quelques objets qui devaient probablement être intéressants, mais sans structure ou forme qui pourrait indiquer quelque chose au sujet de ce qu'ils étaient à l'origine.

Les analyses scientifiques permettront d'en apprendre davantage sur la sépulture et les rituels qui l'ont entourée, mais l'on en sait déjà un peu à partir des découvertes réalisées et de l'emplacement.

À la fin des années 800, une femme a été enterrée là. De la tombe, elle avait vue sur l'eau, et probablement sur l'endroit d'où elle venait, un site, au Nord du lac, qui a déjà fait l'objet de fouilles par le passé. Elle a été enterrée dans sa tenue, qui était retenue par des fibules ovales sur la poitrine et entre elles pendait un collier de perles. Beaucoup de perles ont probablement été produites en Norvège, mais certaines d'entre elles proviennent peut-être de marchés plus lointains. En plus de sa tenue et des bijoux, elle a probablement eu un couteau, et peut-être des objets en bois, en cuir ou toute autre matière organique qui a aujourd'hui disparu. Autour d'elle, d'autres personnes de la communauté ont été enterrées, certains sous des tumuli, mais probablement aussi dans des tombes anonymes comme cette femme viking.

découverte archéologie Norvège fouilles perles

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !