IDAVOLL

Norvège - Une maison viking en zone rurale découverte à Hovin

Les vestiges d'une maison viking ont été mis au jour lors de fouilles archéologiques préventives menées sur le chantier d'une extension de la route E6, au niveau de Hovin. Et cette découverte est, selon les archéologues, très rare.

Une maison en zone rurale

Norvège - Une maison viking découverte en zone rurale à Hovin - Photo: Kristoffer R. Rantala / NTNULes fouilles ont eu lieu sur le terrain de la ferme Foss Lian, vers Hovin. Elles ont récemment permis de déterminer l'emplacement d'une maison, dont le charbon laissé par les fondations a été daté de l'Âge Viking ou du début du Moyen-Âge (1025-1165).

Selon Merete Moe Henriksen, archéologue du NTNU (Université norvégienne de Sciences et de Technologie), c'est une découverte rare en Norvège centrale. "Les maisons d'habitation de cette période sont très rares, en particulier dans les zones rurales", a confié Merete Moe Henriksen,

Au cours de l'Âge du Fer, les communautés agricoles se déplacaient à travers la campagne, mais à partir du VIIème siècle environ, avant même l'Âge Viking donc, les gens ont commencé à s'établir dans la région de manière plus pérenne.  "Cela signifie que les établissements vikings doivent se situer le plus souvent sur les terrains des exploitations actuelles, et ces zones sont rarement examinées par les archéologues", a expliqué Merete Moe Henriksen.

 

Une pierre de seuil de l'Âge du Bronze

La bâtiment découvert mesure 6m x 6,5m. Les archéologues ne sont pas certains de sa fonction et ont prévu de fouiller plus avant la zone car ils pensent pouvoir trouver d'autres bâtiments ou même des traces de peuplement plus anciens.

Une pierre plate, plus grande, a été identifiée au niveau de l'entrée de la maison, utilisée comme seuil de porte. Elle présente à sa surface des cupules, ce qui indique qu'elle date probablement de l'Âge du Bronze et qu'elle a donc été réutilisée. Les cupules, petites dépressions circulaires effectuées par la main de l'homme à la surface d'une dalle ou d'un rocher, correspondent au type d'art rupestre le plus répandu en Scandinavie.

Les archéologues ont également trouvé plusieurs objets dans et autour du bâtiment, tels qu'une pointe de flèche en fer de l'Âge Viking ou du début du Moyen Âge, plusieurs pierres à aiguiser, et une boucle de ceinture plus ancienne encore.


Une région de peuplement ancienne

En 2015, des fouilles archéologiques avaient montré que le sol de la ferme Foss Lian renfermait de grandes quantités de pierres calcinées. Il s'agit de pierres qui ont été chauffées à haute température et utilisées pour la cuisson ou pour chauffer de l'eau [Lire également: Les Vikings brassaient leur bière à la pierre selon une étude archéologique]. Lors de cette recherche, des traces de culture, des trous de poteaux, des foyers et une possible tombe avaient aussi été enregistrés.

Une partie des pierres calcinées qui se trouvaient sous le hangar à bois de la ferme a été examinée en 2017. Les archéologues ont à cette occasion découvert d'autres objets, comme des ustensiles de cuisson tels que poêles et casseroles, qui leur ont permis de conclure que le site avait  été occupé de manière plus ou moins continue de l'Âge Viking jusqu'à aujourd'hui.

Cette année, une plus grande partie de la couche de pierres a été étudiée. Alors que l'équipe des archéologues approfondit ses investigations, Merete Moe Henriksen s'attend à ce que des témoignages d'établissements encore plus anciens puissent émerger. "Cette région a été très centrale dans le passé et a été le lieu de beaucoup d’activités au fil du temps", a-t-elle déclaré.

 

Une abondance de découvertes archéologiques 

Cette région présente en effet une très forte densité de monuments culturels à la fois préhistoriques et plus récents. Parmi les traces de cultures plus anciennes se trouvent de nombreuses gravures rupestres avec des cupules, des figurines de l'Âge du Bronze, des tombes, des installations de production du fer, des fosses de piégeages, des emplacements de meules ayant servi à la production de charbon de bois.

L'année dernière, les archéologues du NTNU ont trouvé, non loin de là, à Lundamo / Sandbrauta, d'exceptionnels témoignages de l'Âge du Bronze. Cinq tombes indiquant que l'endroit fut un lieu de sépulture à cette période et un four pour la coulée d'objets en bronze. Il y avait aussi des fondations de maisons et des foyers. Les terres de la région ont été cultivées dès l'Âge du Bronze. Plusieurs de ces découvertes sont rares dans un espace et un contexte norvégiens.

À 800 mètres à l'est des fouilles de la ferme de Foss, c'est la tombe d'un personnage important qui a été mise au jour par des archéologues, en 1934. Elle a été datée entre le IIIème et le Vème siècle et elle contenait des anneaux en or ainsi qu'une épée à double tranchant..

La ferme de Foss Lian se situe également à proximité du cimetière d'une église médiévale. Cette dernière a probablement été édifiée avant le XIIème siècle, au regard d'une date (1100) figurant sur la statue d'un Christ, et pourrait avoir été à l'origine une église en bois debout. Elle a servi jusqu'en 1670, date à laquelle deux paroisses fusionnèrent et où une nouvelle église fut construite à Hovin.

"Le cimetière n'a pas fait l'objet de fouilles mais n'est pas concerné par la nouvelle E6", a déclaré Merete Moe Henriksen. Il n'en reste pas moins que la zone fouillée actuellement sera, quant à elle, recouverte par la nouvelle route lorsque les archologues auront terminé leurs travaux de recherche.

viking archéologie Norvège maison Hovin

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !