IDAVOLL

Norvège - Une rarissime maison mortuaire de l'Âge Viking découverte au milieu d'un tumulus

Les vestiges d'une maison récemment découverts au milieu d'un tertre funéraire fournissent de nouvelles informations sur la façon dont les Vikings enterraient leurs morts.

"C'est une découverte très rare et intéressante", a déclaré Raymond Sauvage, archéologue au Musée d'Histoire naturelle et d'Archéologie, rattaché à l'Université norvégienne des Sciences et de la Technologie (NTNU) à Trondheim. Il dirige les fouilles sur un site funéraire se trouvant dans l'une des grandes fermes de l'Âge Viking à Vinjeøra, un village de la municipalité de Heim dans le comté de Trøndelag.

Une maison mortuaire rarissime

Norvège - Découverte d'une maison mortuaire à Vinjeøra - Photo: Raymond Sauvage /NTNU VitenskapsmuseetLa maison mesure 5 mètres de long sur 3 mètres de large. Elle possédait un toit reposant sur des poteaux aux quatre coins et les murs étaient faits de planches dressées à la verticale. D'après les archéologues, c'était une solide construction bien qu'il ne reste plus à présent que les contours d'un rectangle et quelques pierres de soutènement là où se trouvaient les murs autrefois. Le style de construction est typique de l'Âge Viking, mais le bâtiment est loin d'être anodin au regard du site sur lequel il se trouve. 

C'est lors des fouilles menées dans le cadre du développement de la nouvelle route E39 à Vinjeøra, que la découverte a eu lieu. Les archéologues savaient déjà qu'il s'agissait d'un ancien établissement de l'époque viking. Jusqu'à 7 tertres funéraires se trouvent sur le site. Il ont tous été arasés par des centaines d'années d’exploitation agricole, mais les traces qui ont émergé sous la couche de terre arable et la tourbe ne laissent aucun doute.

Vu d'en haut, les cercles formés par les tumuli sont bien visibles. Et au milieu de l'un d'eux, ce ne sont pas les contours d'un navire qui ont surgi, mais ceux d'une maison. "Nous pouvons voir que la maison se trouve au milieu d'un grand tertre funéraire​. C'est la raison pour laquelle nous savons qu'il y avait probablement une sépulture à l'intérieur de la maison. Nous savons que des gens ont été inhumés dans des bateaux. Nous comprenons désormais que des personnes ont aussi eu une maison en guise de tombe", a expliqué Raymond Sauvage. 

 

De la morgue à la résidence

Au total, moins de 15 maisons de ce type ont été découvertes dans toute la Norvège. D'autres ont été trouvées en Suède et au Danemark, mais ces maisons mortuaires de l'Âge Viking sont rares. C'est pourquoi les archéologues ne sont pas certains de ce qu'elles représentent. "Par le passé, les chercheurs ont souvent interprété ces maisons de manière très pragmatique. Elles étaient perçues comme un type de morgue où les morts étaient conservés - par exemple, en attendant le dégel du sol", a précisé le responsable des fouilles.

Cependant, une telle interprétation n'explique pas pourquoi la maison de Vinjeøra a été intégrée à un tertre funéraire et pourquoi, à d'autres endroits, des tombes ont été trouvées à l'intérieur des maisons. Aussi, la plupart des scientifiques pensent à présent que ces maisons ont eu une fonction plus symbolique que pratique. "Nous pouvons comparer avec les bateaux tombes - un rite qui a eu lieu à la même époque que celui de la maison mortuaire. Là, le bateau est censé aider les défunts à accomplir leur voyage vers le royaume des morts", a rappelé Sauvage, avant de poursuivre: "Peut-être ont-ils construit une maison pour les personnes décédées, afin qu'elles puissent rester à la ferme et la protéger, ainsi que leur famille." 

Dans les croyances qui ont précédé la conversion au christianisme, les morts vivaient littéralement dans leur tumulus. Les défunts devaient être alimentés, avec des offrandes sous forme de nourriture et de boisson. Si les morts étaient satisfaits de ces moyens de subsistance, ils pouvaient aider leur parentèle par de bonnes récoltes dans les champs et la fertilité des animaux domestiques comme de la famille. En conséquence, si un défunt possédait sa propre maison dans son tumulus, il y avait probablement aussi une plus grande chance pour qu'il y reste et ne revienne pas hanter les vivants sous la forme d'un daugr ("un revenant").

 

L'illustration d'un processus

"Les maisons sont intéressantes car elles montrent à quel point maisons et morts ont été étroitement liés à l’Âge du Fer et l'Âge Viking", a déclaré Marianne Hem Eriksen du Musée d'Histoire culturelle à Oslo. Elle a longtemps étudié les rituels et les coutumes de ces deux périodes, et plus particulièrement ce qui concerne les maisons. [cf. La maison: entre architecture et rituels, une autre porte d'entrée dans l'Âge Viking]

Même si elle n'a pas participé aux fouilles menées à Vinjeøra, elle a connaissance par ailleurs de découvertes similaires qui selon elle, aident à comprendre que la mort à cette époque était un processus: "Les maisons mortuaires, comme celle de Vinjeøra, ont peut-être été le théâtre d'actions et de rituels qui ont contribué au processus de la mort biologique à la mort sociale."

"Les maisons mortuaires ne sont pas les seules découvertes que nous ayons qui montrent un lien étroit entre les maisons et les morts à l’époque viking. Il existe de rares exemples d’inhumation dans des maisons aux périodes de l’Âge du Fer et de l'Âge Viking. En outre, il existe également quelques exemples de tumuli sur les maisons, peut-être pour donner à la maison-même une sépulture", a-t-elle ajouté.

 

Tout un panel de rites funéraires

Il est extrêmement rare que les archéologues aient l'occasion d'examiner un cimetière entier, comme ils le font actuellement à Vinjeøra. Cela a rarement été le cas en Norvège auparavant. "Cela nous donne une occasion unique d’en apprendre davantage sur la façon dont les Vikings ont traité leurs morts. Dans ce cimetière, nous avons une grande variété de rites funéraires - des bateaux tombes, des tombes marquées d'une pierre, des crémations et une maison mortuaire. Il va être très intéressant d'explorer davantage ce panel", a confié Raymond Sauvage.

Les fouilles vont se poursuivre cet automne et l'année prochaine.

D'après l'archéologue, il ne fait aucun doute que ce qu'ils mettent au jour ici est d'une grande importance. "L'analyse de toutes les découvertes au sujet des tombes nous donnera un aperçu complet de la communauté qui vivait là, sur le domaine qui se trouvait ici à l'époque viking. Cela nous permet de visualiser des liens qui, autrement, ne seraient pas visibles. Je pense que ce que nous découvrons ici donnera un énorme coup de pouce à la connaissance de l’Âge Viking dans son ensemble."

De dødes hus E39

Vinjeøra maison mortuaire sépulture maison Norvège archéologie viking

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • ADALRIK ANSWALD
    • 1. ADALRIK ANSWALD Le 27/09/2019
    Merci beaucoup pour cette information fortement intéressante