IDAVOLL

Suède - Un chantier naval unique de l'Âge Viking découvert près de Birka

Un chantier naval unique de l'Âge Viking a été localisé non loin de Birka, sur l'île Björkö, par des archéologues de l'Université de Stockholm. Cette découverte remet en question les théories antérieures concernant l'organisation des activités maritimes de l'une des villes marchandes les plus importantes d'Europe du Nord à cette époque.

"Jamais auparavant une installation comme celle-ci n'a été découverte, c'est la première du genre, mais le matériel mis au jour sur le site montre de manière convaincante qu'il s'agissait d'un chantier naval", a déclaré Sven Isaksson, professeur à l'Université de Stockholm.

L'équipe d'archéologues se compose de Sven Isaksson et de ses collègues du Laboratoire universitaire de Recherche archéologique, Markus Fjellstrom et Léna Holmquist, ainsi que de Sven Kalmring, professeur associé à l'Université de Stockholm et expert des ports et de l'urbanisation à l'époque viking au Centre d'Archéologie baltique et scandinave du Schleswig. Le 14 Juin dernier, ils ont publié le rapport des fouilles qu'ils ont menées en 2020 et 2021 sur des vestiges maritimes datant de l'Âge Viking.

Par leur proximité géographique, ces vestiges sont liés à la ville de Birka, dans le sud de l'Uppland, l'une des toutes premières villes de Suède, fondée au milieu du VIIIème siècle sur les rives du lac Mälaren, qui fut jusqu'au milieu du Xème siècle une plaque tournante commerciale majeure pour les marchands de toute l'Europe et au-delà. 

 

Du matériel de charpentier de marine en quantité

Suède - Fouilles archéologiques sur le site du chantier naval découvert à proximité de Birka - Photo: Paul Parker / Université de StockholmDans le sol de la zone côtière de l'île, les archéologues ont découvert une dépression bordée de pierres, longue de 22 mètres et large de 10 à 12 mètres, avec en son fond une rampe en bois aujourd'hui disparue, signalée par la présence de petits trous de poteaux et un cadre en pierre à l'embouchure, vers le front de mer.

Il s'agit, selon eux, des restes d'une cale de mise à l'eau, c'est-à-dire un plan incliné destiné à mettre à l'eau ou haler à sec les bateaux.

Ils ont également mis au jour de grandes quantités de rivets de bateaux, certains inutilisés et d'autres usagés, des pierres à aiguiser en ardoise et des outils pour le travail du bois. Autant d'objets qui reflètent l'activité du site.

"Les découvertes d'objets sur le site sont révélatrices. Cela montre avec une grande clarté que c'est là qu'ils ont entretenu leurs navires", souligne Sven Isaksson.

 

Un riche paysage culturel maritime

Plusieurs vestiges ont été observés auparavant, mais le recours aux nouvelles technologies et de récentes découvertes ont rendu possible une vision d'ensemble du site.

"Grâce à un inventaire systématique, une cartographie et une enquête par drone, nous pouvons maintenant montrer qu'à Birka, en plus de l'environnement urbain, il existe également un paysage culturel maritime très riche avec des vestiges de tout, des jetées aux débarcadères et aux chantiers navals", explique le professeur.

 

De l'échange intensif de biens et d'idées

Les navires et la navigation sont caractéristiques de l'Âge viking dans les pays nordiques, à la fois pour la guerre et pour le commerce.

Une expression du commerce longue distance de l'époque viking sont les lieux de commerce aux allures de ville qui ont émergé dans les pays nordiques à l'époque. En Suède, l'exemple le mieux conservé est le site de Birka, inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

"Il n'est pas seulement question des premiers environnements urbains en général, mais aussi d'un échange intensif de biens et d'idées entre les gens", a précisé Sven Kalmring.

 

Inexploré sur le plan archéologique

Le rempart autour de la ville de Birka fonctionnait non seulement comme une défense, mais aussi comme une frontière juridique, économique et sociale. Les enquêtes précédentes sur les installations portuaires de Birka ont donc été principalement effectuées à l'intérieur des murs de la ville, dans le secteur connu sous le nom de zone portuaire de Terre noire et plus bas au lieu-dit de la garnison

Le chantier naval nouvellement découvert est situé près d'une baie appelée Kugghamn et se trouve, avec un certain nombre d'autres vestiges maritimes, à l'extérieur des remparts de la ville de Birka, le long du cap nord de Björkö.

"En examinant divers éléments maritimes en relation avec un éventuel plateau de maisons à Kugghamn, nous essayons à présent d'avoir une vision globale d'un environnement vraiment passionnant et jusqu'alors complètement inexploré sur le plan archéologique',confie Sven Kalmring.

 

Des découvertes qui soulèvent de nouvelles questions

Les recherches archéologiques se poursuivent afin d'obtenir des sources matérielles susceptibles d'affiner la connaissance du paysage culturel maritime de Birka. Entre autres choses, les vestiges d'un poste d'amarrage, soit un débarcadère, situés à l'extérieur de l'enceinte de la ville, font actuellement l'objet d'investigations. 

Une des questions que les archéologues se posent à présent est de savoir qui était autorisé à entrer où.

"Un individu pouvait-il accoster n'importe où, ou était-ce important que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur des murs de la ville? Voilà qui donne matière à réflexion. Mais pour nous, l'enquête ne se termine pas avec le travail de terrain, nous continuons en laboratoire. En utilisant des techniques d'analyse en laboratoire, nous obtenons davantage d'informations à partir du matériel source fragmentaire que cela ne nous est possible autrement", indique Sven Isaksson.

viking archéologie Suède Birka chantier naval navire bateau

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !