IDAVOLL

Islande

  • Anthropologie - Le tissage, source du pouvoir des femmes dans les sociétés nordiques dès l'Âge Viking

    Grâce à leur métier à tisser, les femmes auraient été les piliers de l'économie des premières sociétés insulaires nord-atlantiques. C'est ce que démontrent les travaux révolutionnaires d'une archéo-anthropologue américaine portant sur plusieurs centaines de restes de tissus et vêtements, découverts notamment dans des sépultures en Islande et au Groenland, sur une période de 1000 ans.

    L'archéologie a un problème de représentation. Le plus souvent, lorsque les chercheurs sondent le passé humain, ils se concentrent principalement sur les activités des hommes à l'exclusion de celles des femmes. Cela se produit pour plusieurs raisons. La première, parce que les types d'artefacts qui ont tendance à bien se conserver sont faits de matériaux inorganiques tels que la pierre ou le métal, et beaucoup d'entre eux sont associés à des comportements stéréotypés liés aux hommes, comme la chasse. Une autre raison réside dans le fait que les premiers archéologues étaient pour la plupart des hommes, plus intéressés par le travail masculin que féminin. En conséquence, les éléments de compréhension acquis au sujet des cultures anciennes sont terriblement incomplets.

    Ces dernières années, les archéologues ont cherché à combler ces lacunes dans leurs connaissances, notamment en examinant de plus près des vestiges traditionnellement ignorés tels que les textiles, considérés depuis longtemps comme des restes insignifiants. Les tissus traversent rarement les siècles car ils se décomposent facilement en dehors de conditions de conservation idéales. Mais même parcellaires, ils contiennent une mine d'informations sur les personnes qui les ont fabriqués et portés.

     

    Lire la suite

  • Islande - Un complexe de grottes artificielles créées à l'Âge Viking refait surface à Oddi

    Un ensemble de grottes artificielles datées du milieu du Xème siècle, font depuis 2020 l'objet d'investigations archéologiques à Oddi. Ce site, unique en son genre, va permettre aux chercheurs d'acquérir de nouvelles connaissances sur les animaux domestiques, les techniques dont disposaient les Islandais à l'époque ou encore les traditions qui existaient et existent encore depuis l'Âge Viking. 

    Lors des fouilles préliminaires menées à Oddi en 2018, les archéologues ont mis au jour les vestiges d'un certain de nombre de bâtiments anciens et une remarquable grotte artificielle datant de l'Âge Viking, jusqu'alors inconnue. Ils furent à cette occasion les premiers à fouler le sol de cette cavité restée inchangée selon leurs estimations depuis au moins 800 ans. "Il n'existe pas vraiment de mots pour décrire cela", se rémémore Kristborg Þórsdóttir, archéologue à l'Institut archéologique islandais et directrice de la section archéologique de l'étude Oddar.

    Les recherches qui se sont poursuivies ont débouché sans tarder sur la découverte d'une grotte beaucoup plus grande, reliée à la première. Elle fait actuellement l'objet d'investigations.

     

    Lire la suite

  • Islande - De riches sépultures et un bateau-tombe de l'Âge Viking découverts à Seyðisfjörður

    Quatre tombes de la période de la colonisation ont récemment été découvertes lors de fouilles archéologiques sur le site de la ferme de Fjörður, à Seyðisfjörður dans l'est de l'Islande. Elles contenaient des squelettes bien conservés et un important matériel funéraire composé, entre autres, d'un bateau, de chevaux, d'un chien, d'armes et de bijoux.

    Des archéologues du NIKU, l'Institut norvégien de Recherche sur le Patrimoine culturel, ont pris part aux fouilles qui ont eu lieu cet été. Ils ont de nouveau été invités à l'automne. "C'est incroyablement passionnant d'y participer car ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de mettre au jour des vestiges aussi bien conservés de cette période", a déclaré Jani Causevic. "Le NIKU assiste la société 'Antikva' dans l'excavation, et sinon nous aidons à documenter le site. Nous produisons entre autres des modèles 3D, qui constituent la base d'une documentation précise des différentes constructions".

     

    Lire la suite

  • Islande - Les Vikings à l'origine de l'une des premières catastrophes écologiques de l'Histoire

    Pour la première fois, grâce à l'analyse d'une carotte de glace prélevée sur la côte est du Groenland, dans la péninsule de Renland, des scientifiques ont réussi à recréer le régime des incendies qui ont ravagé les forêts des terres septentrionales au cours des 5000 dernières années. Et d'après leurs résultats, les Vikings qui ont colonisé l'Islande sont responsables de l'une des premières catastrophes environnementales de l'Histoire.

    La recherche a été réalisée par une équipe internationale de scientifiques dirigée par l'Université Ca' Foscari de Venise et l'Institut des Sciences polaires du Conseil national de la Recherche d'Italie (CNR-ISP). Les résultats, qui ont été publiés dans la revue Climate of the Past le 20 Juillet 2021, constituent une contribution cruciale à la compréhension des liens entre les incendies, le climat et l'activité humaine.
     

    Lire la suite

  • Islande - Une structure naviforme et des artefacts de l'Âge Viking au fond d'une grotte pour éviter la fin du monde

    Les archéologues ont découvert des ossements en quantité et des artefacts rares, provenant pour une part du Moyen-Orient, dans une grotte islandaise que les Vikings associaient au Ragnarök, synonyme de fin du monde et de la mort des dieux. Une opportunité d'acquérir de nouvelles informations sur les pratiques rituelles à l'Âge viking, la colonisation et la conversion de l'Islande au christianisme.

    La grotte de Surtshellir, longue de 1600 mètres, se situe dans le champ de lave de Hallmundarhraun, non loin d'un volcan qui s'est réveillé il y a près de 1100 ans. Les Vikings avaient alors déjà colonisé l'Islande et durent apporter des réponses culturelles et cultuelles à un environnement volcanique hostile.

    "Les impacts de cette éruption [volcanique] ont dû semer le trouble, posant des défis existentiels aux colons islandais fraîchement arrivés", souligne les chercheurs dans l'étude qu'ils ont publiée au mois de février dans la revue scientifique Journal of Archaeological Science.

    Lire la suite

  • Islande - Le mythe de la colonisation viking renversé par les dernières découvertes archéologiques

    Des archéologues mènent actuellement des fouilles à la ferme de Stöð, dans l'Est de l'Islande. Les artefacts et les vestiges qu'ils mettent au jour sur ce site de l'Âge Viking ébranlent le récit mythique de la colonisation du pays: des camps saisonniers ont précédé l'établissement permanent des Vikings sur la 'Terre de Glace'.

    Il était une fois un brave chef viking appelé Ingólfur Arnarson. Il voyagea avec sa famille et ses esclaves à la recherche d'une terre au-delà de la mer que seule une poignée d'explorateurs avait visitée jusque-là. Quand Ingólfur vit cette nouvelle terre inhabitée émerger de la mer, ne sachant rien de ses opportunités ou des défis qu'elle présentait, il demanda aux dieux des instructions sur l'endroit où s'installer. Ingólfur fit jeter les montants sculptés de son haut-siège par-dessus bord, prêtant serment de construire sa ferme à l'endroit où ils toucheraient terre.Les dieux firent s'échouer les montants dans la baie de l'actuelle Reykjavik, où Ingólfur élut domicile en 874.

    Lire la suite

  • Islande - La ministre de la culture réclame au Danemark de précieux manuscrits sur l'Âge Viking

    Ils racontent la légende des siècles vikings, les batailles, les rois, les dieux. L'Islande réclame au Danemark les manuscrits médiévaux d'une valeur inestimable légués au XVIIIème siècle par un érudit islandais à l'Université de Copenhague.

    Ces textes, inscrits au registre "Mémoire du monde" de l'Unesco en 2009, constituent la collection la plus importante du monde d'anciens manuscrits scandinaves, le plus vieux datant du XIIème siècle, d'après cette agence de l'ONU.

    Lire la suite

  • Islande - L'extinction du morse islandais coïncide avec la colonisation viking

    Une équipe internationale de scientifiques a démontré l'existence d'une population unique de morses en Islande qui s'est éteinte peu de temps après la colonisation viking il y a 1100 ans. La chasse au morse et le commerce de l'ivoire ont probablement été la principale cause de leur extinction, ce qui en fait l'un des tous premiers exemples de surexploitation des ressources marines d'origine commerciale.

    La présence de morses en Islande par le passé et leur disparition apparente entre 870 et 1262, soit dès la période de la colonisation jusqu'au Vieux Pacte [Gamli sáttmáli, l'Islande reconnait le roi Håkon IV de Norvège, qui lui laisse une autonomie de fait], ont longtemps laissé perplexe le monde scientifique.

    Lire la suite

  • Islande - De nouveaux vestiges de l'Âge Viking découverts à Hofstadir

    Des vestiges de trois bâtiments ont été découverts à Hofstaðir, dans le nord de l'Islande. Le site, fondé lors de la colonisation viking, est resté intact depuis son abandon au début du XIème siècle, et les archéologues ne font que commencer sa cartographie.

    Hofstaðir, qui se trouve au bord de la rivière Laxá, près du lac Mývatn, est le site archéologique le plus étudié d'Islande. Selon Orri Vésteinsson, professeur d'Archéologie à l'Université d'Islande, ce n'est pas pour rien. Il explique que le matériel de recherche dans la région est infini, bien que la connaissance du site par les experts soit encore "assez incomplète". Les chercheurs ne font que commencer à cartographier de manière détaillée la région pour la première fois.

    Lire la suite

  • Islande - L'art des Samis précurseur de la colonisation viking

    Les récentes découvertes lors de fouilles archéologiques dans l'est de l'Islande pourraient radicalement modifier la façon dont l'histoire de la colonisation du pays est racontée. Les artefacts en pierre témoignent d'un savoir-faire technologique complexe, traditionnellement associé aux cultures samies plutôt qu'au travail de la pierre des Vikings.

    Les découvertes sur le site de Stöð soulèvent des problèmes non seulement quant à la date du premier établissement islandais, mais également en qui concerne l'identité des premiers navigateurs à avoir peupler l'île. Dorénavant, les archéologues estiment que des personnes d’origine sami furent parmi les premiers colons à s’installer en Islande, ce qui pose question sur la nature des relations entre les communautés viking et sami.

    Lire la suite

  • Islande - Les Vikings de haut rang étaient inhumés avec des étalons

    Les archéologues islandais étudient depuis des décennies les vestiges de plus de 350 tombes de l’Âge Viking. Dans environ 150 d'entre elles, des dents ou des os de chevaux ont été trouvés. Des généticiens et des archéologues ont examiné l'ADN ancien de 19 chevaux issus de telles tombes. Il s'est avéré que tous les chevaux - sauf un - étaient des mâles.

    L’Islande était une île inhabitée très boisée jusqu’à ce que les Vikings s’y installent dans les années 870. Selon les récits du Landnámabók, les premiers Vikings furent des nobles avec leurs familles qui se rendirent en Islande pour fuir le règne du roi Harald à la Belle Chevelure. Vers 930, la population de l’Islande était déjà passée à 9 000 habitants, et c’est pourquoi il n’est guère étonnant que 355 tombes datant de l’époque viking aient déjà été découvertes.

    "Il devrait y avoir des milliers de tombes semblables", a déclaré Albína Hulda Pálsdottir, doctorante au CEES, le département des Biosciences de l'Université d'Oslo. En tant que zooarchéologue, elle est experte dans l'étude des restes d'animaux issus de fouilles archéologiques.

    Lire la suite

  • Islande - La Dame de la Montagne, un mystère de l'Âge Viking difficile à percer

    Selon une nouvelle étude, la mystérieuse femme viking dont les restes ont été découverts au-dessus de la ville de Seyðisfjörður il y a 14 ans, n'a probablement pas été enterrée là-bas. Elle aurait plutôt été victime des éléments.

    Rannveig Þórhallsdóttir a récemment terminé une thèse de maîtrise en Archéologie où elle a analysé toutes les recherches menées sur la "Dame de la Montagne" - ses os, ainsi que ses fibules et ses perles. Cette dernière a été découverte dans une grotte de la chaîne de montagnes de Vestdalsheiði, à 700 mètres d'altitude, près de Seyðisfjörður en 2004.

    Lire la suite

  • Islande - Un marteau de Thor original découvert sur un site encore inexploré

    Des archéologues ont récemment découvert parmi d'autres objets, une amulette en forme de marteau de Thor peu commune, sur un site encore inexploré du sud de l'Islande .

    La plupart des découvertes archéologiques majeures effectuées en Islande au cours des dernières années sont dues au hasard le plus complet ou à des travaux de construction. Il suffit de se rémémorer la découverte d'une grande maison longue viking dans le centre-ville de Reykjavík l'été 2015, d'un important site funéraire au nord de l'Islande l'été 2017 et d'une épée viking par des chasseurs l'été 2016.

    Lire la suite

  • Islande - Un nouveau site archéologique près de Reykjavík

    En Juillet, une équipe d'archéologues islandais a identifié des couches d'occupation du sol datant de la colonisation de l'Islande, du IXème jusqu'au début du XIVème siècle, sur la colline Mosfell, dans la vallée de Mosfellsdalur, à l'est de Reykjavík. Les chercheurs estiment que cette découverte pourrait faire la lumière sur l’histoire de la région au Moyen Âge.

    Les travaux pour un nouveau parking près de l'église de Mosfell ont été interrompus par l'Agence islandaise du Patrimoine culturel en avril et les fouilles ont à présent révélé des couches d'occupation du sol. L'agence va décider prochainement si les fouilles doivent être poursuivies.

    Lire la suite

  • Islande - Le premier temple du pays à la gloire de Thor et Odin depuis l'Âge Viking

    Les dieux nordiques font un retour en force après 1000 ans passés dans l'ombre. Evincé par le christianisme aux alentours de l'an 1000, le paganisme nordique est aujourd'hui la religion qui croît le plus rapidement en Islande et ses adeptes, les Ásatrúar,  auront un temple d'ici fin 2018.

    En effet, de 570 membres en 2002, l'association Ásatrúarfélagið, compte maintenant 3900 Islandais, ce qui en fait la plus importante religion non-chrétienne du pays.

    Lire la suite

  • Islande - Ce que révèle le génome des premiers colons de l'Âge Viking sur la constitution d'une population

    Si les Islandais actuels se retrouvaient face aux fondateurs du pays, tout air de ressemblance serait bien difficile à observer, d'après une nouvelle étude. En effet, les Islandais d'aujourd'hui ont une proportion beaucoup plus élevée de gènes scandinaves que leurs lointains ancêtres, ce qui suggére que les insulaires ont subi un changement génétique remarquablement rapide en un millénaire.

    Des études antérieures avaient déjà laissé entendre une telle conclusion à partir de génotypes actuels, fait remarquer Jonathan Pritchard, un généticien des populations de l'Université de Stanford à Palo Alto, en Californie, qui n'a pas participé à cette recherche. Mais, selon lui, les nouvelles découvertes offrent un aperçu rare et direct de la fondation d'un nouveau peuple: "Je ne pense pas que cela ait déjà été montré pour aucune autre population humaine."

    Lire la suite

  • Islande - Une éruption volcanique aurait encouragé la conversion au christianisme des colons vikings

    Le souvenir de la plus grande coulée de lave de l'histoire de l'Islande, rapporté dans un poème médiéval apocalyptique, a servi à mener la conversion de l'île au christianisme, selon de nouvelles recherches. 

    Une équipe de scientifiques et d'historiens du Moyen-Âge, dirigée par l'Université de Cambridge, a étudié les informations contenues dans des carottes de glace et des cernes de croissance d'arbres pour dater avec précision une gigantesque éruption volcanique qui a eu lieu peu de temps après la colonisation de l'île.

    La date de l'éruption déterminée, les chercheurs ont découvert que le plus célèbre poème médiéval de l'Islande, qui décrit la fin des dieux païens et l'arrivée d'un nouveau dieu unique, décrit l'éruption et s'est servi de ce souvenir pour encourager la christianisation de l'Islande. Leurs conclusions sont publiées dans la revue Climatic Change.

    Lire la suite

  • Danemark - L'histoire des dieux nordiques pourrait-elle se lire dans les étoiles?

    Un chercheur islandais a élaboré une théorie selon laquelle la mythologie nordique pourrait en fait être une histoire des phénomènes astronomiques, ce que conteste en partie un chercheur danois.

    Des chercheurs ont récemment commencé à envisager les histoires des dieux de la mythologie nordique sous un jour nouveau. Peut-être ces derniers ne devraient pas seulement être interprétés au sens littéral, comme des figures mythiques, mais également tels ce qui peut être observé dans le ciel norcturne. C'est ce qu'a déclaré Gísli Sigurðsson, enseignant-chercheur en Histoire à l'Institut Árni Magnússon de Reykjavik (Islande), lors d'une conférence sur l'Âge Viking au Musée national de Copenhague.

    Lire la suite

  • Ecosse - Le haggis, plat national, serait d'origine viking

    Un maître boucher affirme que le plat national de l'Ecosse, le haggis, est une "imposture"  depuis des siècles et qu'il a été inventé par les vikings.

    Joe Callaghan, de la boucherie Callaghans de Helensburgh, dans le comté d'Argyll and Bute, a fait des recherches sur cette préparation pendant trois ans et affirme qu'il n'y a aucun doute: le haggis devrait être fait avec du cerf, pas du mouton.

    Il prétend également qu'il n'a pas été inventé par les Écossais, mais qu'il a été importé par les pilleurs Scandinaves alors qu'ils exploraient le littoral écossais au IXème siècle.

    Lire la suite

  • Islande - Le culte des dieux nordiques connaît un boom en Islande

    Depuis l’arrivée du christianisme sur l’île, voilà mille ans, l’Islande avait perdu contact avec les dieux nordiques. Les fidèles sont en 2017 de plus en plus nombreux à se tourner vers eux.

    Les Islandais adorateurs d’Odin, Thor ou Freyja n’étaient encore, il y a vingt ans, qu’une joyeuse bande réunissant 280 originaux. Aujourd’hui, ils seraient 3583 - 2369 hommes et 1214 femmes - à se déclarer officiellement païens, selon le journal Morgunbladid, contre 2382 en 2014. Cela représente 1% de la population du pays. Deux d’entre eux figurent même parmi les élus au parlement national, l’un sur une liste de gauche, l’autre pour une formation de gauche.

    Lire la suite