IDAVOLL

Danemark - Trelleborg, la reconstruction de la forteresse viking, un rêve qui devient réalité

Un don de 2 millions d'euros va permettre la reconstruction partielle des ouvrages de défense de Trelleborg, la grande forteresse circulaire de l'Âge Viking située à Slagelse.

Des fortifications extérieures, un fossé profond, une palissade de 8 mètres de haut, construite sur un imposant talus de terre presque vertical. Cela devait être impressionnant et bientôt, les visiteurs de la forteresse viking nommée Trelleborg pourront vivre la même expérience que les visiteurs en 981.

Un projet inédit

Un don de la Fondation Augustinus d'un montant total de 15 millions de couronnes suédoises, soit un peu plus de 2 millions d'euro, va permettre de lancer les travaux de restauration d'environ un quart de la forteresse.

"Trelleborg est un monument unique de l’Âge Viking. Par conséquent, nous sommes très heureux que la Fondation Augustinus partage nos ambitions de restauration de la forteresse et transmette ainsi l'Histoire à l'aide de formes narratives modernes, combinée au fait que les visiteurs pourront voir par eux-mêmes combien Trelleborg est une superbe construction", a déclaré John Dyrby Paulsen, le maire de la municipalité de Slagelse.

C'est un projet tout à fait unique qui n'a jamais été encore tenté, a confié Puk Kirkeskov Hvistendal, responsable de projet à Ny Trelleborg: "C'est la première fois au monde que nous commençons à recréer une forteresse. La construction fut énorme à l'époque viking et nous aimerions partager une partie de l'expérience avec les nombreux visiteurs de Trelleborg;"

Les chercheurs pensent que les forteresses circulaires vikings ne furent à l'origine utilisées que pendant 5 à 10 ans.

 

Le souci de l'authenticité

Danemark - Coupe d'une fortification de Trelleborg - Photo: Musée nationalIl est prévu de recréer une porte et 15 mètres de fortifications de chaque côté, afin d'illustrer l'étendue des ouvrages de défense, sans pour autant être totalement conforme d'un point de vue historique. "Il est prévu que les ouvrages de défense soient reconstituées en ayant recours à un grand nombre de techniques utilisées à l'époque. Cette recherche d'authenticité est un défi à relever car il va falloir respecter des règles de construction et en même temps bâtir de manière plus durable que ne l’a été la forteresse originelle", a expliqué Puk Kirkeskov Hvistendal.

Au pied des palissades, un fossé d'un mètre de profondeur sera creusé et un pont en bois sera construit pour l'enjamber jusquà la porte. L'idée est de créer un espace à l'intérieur du rempart et que les installations extérieures puissent servir pour des activités telles que des exercices visant à prendre d'assaut la forteresse.  "Les forteresses vikings font partie de notre histoire et de notre patrimoine culturel commun. Et c'est incontestablement quelque chose dont nous pouvons être fiers. Les Vikings ont joué un rôle majeur, perceptible également dans le monde entier", a déclaré Puk Kirkeskov Hvistendal.

Des fouilles ont déjà été effectuées en 2016, précisement dans la zone où une partie de la forteresse va être reconstruite. Les travaux devraient donc pouvoir commencer très rapidement et être achevés pour l'essentiel en 2022. D'après Frank Rechendorff Møller, directeur de la Fondation Augustinus, la reconstruction de la forteresse va redonner vie à un travail de construction passionnant. "Nous croyons que la compréhension de Trelleborg et de l'Âge Viking sera plus grande pour le public s'il peut voir et éprouver par lui-même le passé", a-t-il ajouté.

 

Des palissades de 8m de haut

Une palissade est une sorte de mur en bois qui était élevé au-dessus des remparts et rendait très difficile l’assaut d’un attaquant.

Les palissades sont connues depuis les tous premiers ouvrages de défense découverts au Danemark - mais à Trelleborg, la technique a été affinée à l'extrême. Ici, les murs représentaient des défenses avancées, avec des espaces à l'intérieur qui pouvaient être utilisés pour la défense du lieu.

De nombreuses traces de palissades ont été découvertes ici et les chercheurs ont donc une assez bonne idée de leur apparence à cette époque.

Un projet ultérieur pour Trelleborg consistera à rebâtir également deux des maisons qui se trouvaient derrière les ouvrages de défense de la forteresse. Cependant, la somme d'argent nécessaire à cette réalisation n'est pas encore garantie.

 

Candidate à l'UNESCO

Danemark - Partie de Trelleborg qui sera reconstruite - Photo: Ny Trelleborg/ SlagelseTrelleborg est considérée comme la forteresse circulaire viking la mieux conservée connue à ce jour. Ses remparts font 17 mètres de large sur 5 mètres de haut. Le diamètre intérieur est de 137 mètres. Ce cercle est divisé en quatre sections égales par deux chemins à angle droit, qui aboutissent à quatre portes opposées. "Trelleborg est une partie importante de l'histoire de la création du Danemark en tant que nation et constitue donc une pierre angulaire des efforts de développement touristique du Musée national. Le festival Viking annuel de Trelleborg attire plus de 10 000 visiteurs chaque été et nous aurons, avec la restauration de la forteresse, encore plus de possibilités de faire revivre l'Histoire pour les Danois comme pour les touristes", a déclaré Rane Willerslev, le directeur du Musée national.

L'idée de reconstituer certaines parties de Trelleborg hante depuis longtemps les esprits, mais c'est seulement depuis quelques années que l’intérêt pour les Vikings danois s’est considérablement accru. Ainsi, le nombre de visiteurs a presque triplé et la municipalité de Slagelse s'est vue cette année dans l'obligation d'agrandir le parking du petit musée de Trelleborg. Cet intérêt grandissant est aussi à l'origine de la candidature de trois des cinq célèbres forteresses vikings danoises - Aggersborg, Fyrkat et Trelleborg -  pour figurer au patrimoine mondial de l'UNESCO.

"Notre projet de reconstruction d'une partie de la forteresse viking ne doit pas être considéré comme étant directement lié à la candidature à l'UNESCO, mais il est évident que nous pourrions en tirer un grand avantage. Nos plans pour ici ont été élaborés dans le plus grand respect pour le passé", a précisé Puk Kirkeskov Hvistendal. La reconstitution de la forteresse pourrait toutefois avoir des échos positifs étant donné que l’UNESCO impose, entre autres choses, de grandes exigences quant à la gestion des biens culturels.

 

Des motards à l'origine de la découverte

Trelleborg, près de Slagelse, est la forteresse viking la mieux étudiée et la mieux conservée du pays. Elle est la première des cinq forteresses que compte le Danemark à avoir été découverte, quand un club local de motards en 1933 a voulu utiliser les beaux remparts pour créer une piste de course. Bien entendu, leur projet n'a jamais pu se concrétiser.

Lorsque les premiers archéologues ont commencé leurs investigations, leurs découvertes ont rapidement suggéré que le site était très spécial, bien qu'inconnu dans les sources écrites. De nombreuses pointes de flèches dans les remparts et du bois carbonisé ont alors révélé qu'il s'agissait d'un ouvrage de défense d'un genre particulier, qui avait apparemment subi des assauts.

Ce n'est qu'en 1979 que le bois permit de dater exactement le lieu. Les arbres ayant servi à la construction de l'édifice ont en effet été abattus pendant l'été de 980, sous le règne de Harald à la Dent bleue.

 

Batailles et contrôle des espaces maritimes

Bien que les chercheurs en sachent beaucoup sur la construction des forteresses circulaires, ils ne savent toujours pas pourquoi elles ont été construites. Il existe de nombreuses théories, mais en réalité il n'y a guère de certitudes. Beaucoup ont considéré leur édification en 980 à la lumière des grandes attaques menées par les Vikings contre l'Angleterre en 987, mais la question de savoir si cela a un lien avec ces places fortes est très controversée.

Des traces d'attaques ont pourtant été découvertes dans plusieurs de ces forteresses vikings. À Trelleborg, plusieurs signes - au-delà des pointes de flèches - indiquent qu'il y a eu des luttes. Entre autres choses, un bouclier très bien conservé a été retrouvé dans un fossé ainsi que trois fosses communes avec des ossements de jeunes hommes bien entraînés, présentant des traces de coups, qui furent apparemment enterrés à la hâte. 

Par ailleurs, d'autres fosses communes ont été découvertes dans la région et des sépultures dans lesquelles les morts furent inhumés tantôt selon les rites chrétiens, tantôt selon les anciennes coutumes nordiques. De nombreuses et belles découvertes ont été faites en lien avec ces dernières, notamment de superbes armes et certaines des premières pièces de monnaie danoises.

Le bouclier dans le fossé a été fabriqué à partir de bois provenant de l’ouest de la Norvège, et cela correspond plutôt bien avec le fait qu'environ la moitié des morts sont originaires d'Europe de l'Est ou de Norvège. Toutefois, il est impossible de dire si le bouclier trouvé dans le fossé de Trelleborg a été porté par un Norvégien avant qu'il ne finisse là.

 

Même si l'on ne sait toujours pas à quoi les forteresses circulaires servaient, celle de Slagelse est idéalement située pour quiconque aurait souhaité contrôler le trafic maritime sur le Grand Belt entre la Fionie et l'île de Seeland. L'emplacement d'Aggersborg, près d'Aggerssund, est très similaire et aurait permis de contrôler toutes les expéditions sur le Limfjord à destination de Borgring près de Lellinge et Trelleborg en Suède, soit le contrôle de tout le trafic maritime dans le Sund, ce détroit entre le Danemark et la Suède.

Trelleborg forteresse circulaire Danemark viking UNESCO

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !