IDAVOLL

Ecosse - Il y a 100 ans, un martyr viking refaisait surface

Le 31 mars dernier, cela faisait exactement 100 ans que les ossements qui passent pour être ceux de St Magnus ont été redécouverts dans la cathédrale construite en son honneur, dans l'archipel des Orcades.

Ces reliques furent à l'origine la pièce maîtresse d'une chapelle de la cathédrale du XIIème siècle, située à Kirkwall, ville principale et capitale de l'archipel des Orcades, au nord de l'Écosse, depuis l'époque des Vikings. Les ossements avaient probablement dû être cachés dans un pilier lors de la Réforme, et n’ont été retrouvés que le 31 mars 1919. 

St Magnus, le martyr viking

Des sagas vikings racontent comment Magnus fut martyrisé sur les ordres de son cousin Hakkon.

Après que son cousin Haakon Paulsson ait obtenu le titre de Jarl du roi Sigurd Ier de Norvège en 1105, Magnus Erlendsson Helgi qui se trouvait en Écosse vint réclamer l'héritage de son père. Haakon dut s'incliner et Magnus reçut à son tour en 1108 le titre de Jarl du roi Eystein Ier de Norvège, Sigurd Ier étant alors parti en Croisade. Pendant plusieurs années les deux cousins demeurèrent en bons termes et s'associèrent pour défendre leur patrimoine. Mais Haakon jaloux de la popularité de Magnus et sans doute irrité par son zèle religieux, se laissa pousser par ses proches à affronter son cousin. L'assemblée des notables désireuse de réconcilier les deux Jarls leur proposa une rencontre à Egilsay chacun ne devant se présenter qu'avec deux navires et un nombre limité d'hommes. Haakon se rendit sur les lieux avec huit navires et, refusant tout compromis, fit tuer Magnus le 16 avril 1117.

D'après la saga des Orcadiens (Orkneyinga saga, appelée aussi Histoire des comtes des Orcades): "Quand Magnus, l'ami de Dieu, fut conduit à l'abattoir, il s'adressa au cuisinier de Hakkon, Lifolf: 'Tiens-toi devant moi, et fais-moi une grande plaie à la tête, car il serait bon de ne pas couper la tête des chefs comme des voleurs, sois fort, misérable, car j'ai prié Dieu pour toi, afin qu'il ait pitié de toi.' Après cela, il s'est signé avec la croix et s'effondra sous le coup. Et son esprit s'en alla au ciel. L'endroit où c'est arrivé était moussu et caillouteux. Mais peu de temps après, le mérite du comte Magnus devant Dieu fut si éclatant qu’une prairie verte a poussé."

 

La grande plaie

Ecosse - Photographie de 1925 du crâne découvert dans une boîte en bois à la Cathédrale St Magnus de Kirkwall - Photo: Archive des OrcadesFran Flett Hollinrake, la gardienne de la cathédrale, a rappelé qu'elle avait été construite pour servir de lieu de pèlerinage: "La chapelle de Saint-Magnus se serait trouvée ici au Moyen Âge et les pèlerins seraient venus de tout le nord de l'EuropeMais en 1560, l'Écosse connut la Réforme et passa d'un pays catholique à un pays protestant. L'un des changements fondamentaux est que l'église ne reconnaît plus les saints. On a cru pendant des centaines d'années que les ossements de Magnus, au moment où la chapelle a été remaniée, avaient été détruits ou avaient tout simplement disparu."

Mais en 1919, la restauration de l'édifice fut entreprise grâce à un legs d'argent provenant d'un bienfaiteur de la cathédrale, le shérif Thoms. Les ouvriers découvrirent que l'une des pierres, située dans un pilier proche de l'emplacement de la chapelle d'origine, était mal fixée. 

Lorsque la pierre fut retirée, ils découvrirent une cavité dans laquelle se trouvait une simple boîte en bois. Et à l'intérieur, plusieurs ossements, dont un crâne qui semblait avoir subi ce qui correspond à la "grande plaie" décrite par la saga.

 

Pas de nouvelles analyses prévues

Six ans après avoir été redécouverts, les os ont été ré-enterrés dans le pilier. L'emplacement est marqué par une croix sur la pierre et une plaque commémorative.

"Nous sommes convaincus que lorsque les clercs ont été informés qu'ils devaient se débarrasser de leur saint, ils ont décidé de tout risquer et ont caché les os dans ce pilier pour s'assurer qu'il serait en sécurité.  S'il s'agit de St Magnus, et nous le pensons, nous sommes la seule église d'Écosse à conserver les ossements de son saint originel", a déclaré Fran Flett Hollinrake, avant d'ajouter: "Quand les ossements ont été retrouvés en 1919, ils ont utilisé toutes les technologies dont ils disposaient à l'époque et un professeur d'anatomie de l'université d'Aberdeen les a même examinés."

À l'occasion du 900ème anniversaire de la mort du Saint, Hew Morrison, un artiste spécialiste en imagerie médico-légale, a reconstruit le visage de St Magnus à partir de photographies et de mesures du crâne.

Toutefois, même si les technologies ont évolué et que la science permet maintenant la datation par le carbone 14 et les tests ADN, il n'y a pas de projet à court terme de déranger les reliques. "St Magnus est en sécurité dans son pilier depuis 1925. Et il n'est pas au programme de l'en faire sortir", a conclu la gardienne.

Reconstitution du visage de Saint Magnus par Hew Morrison

Ecosse -Reconstitution du visage de Saint Magnus par Hew Morrison

viking St Magnus Orcades Ecosse archéologie

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Idavoll vous souhaite une bonne année!

 

Un court-métrage mythico-fantastique réalisé par Let's Dream Entertainment, partenaire officiel d'Idavoll.

Remerciements:

Chris La Minotaurette, Youri Pitoisov, Mathéo, Boendr Brok, Antoine Nadalin, 

Le Repaire d'ASGEÏR et Let's Dream Entertainment

Merci également à tous les lecteurs abonnés à Idavoll pour votre soutien et vos partages.