IDAVOLL

Irlande - Les Corcagiens, dignes héritiers du sens de l'humour des Vikings

Des titres de propriété du XIème siècle, récemment découverts à l'Université de Copenhague, ont révélé qu'une grande partie du centre-ville de Cork appartient toujours aux tribus guerrières nordiques et à leurs héritiers légaux.

Le chantier du nouveau Centre culturel, qui devrait voir le jour sur l'ancien site de la brasserie Beamish & Crawford en plein centre-ville de Cork, a pris déjà beaucoup de retard. Il est à nouveau à l'arrêt, bloqué par le gouvernement danois qui revendique la propriété du site au nom de ses anciens propriétaires vikings.

Cork, propriété du roi Wulf Hardasson

La semaine dernière, au Danemark, le ministère de la Culture a alerté le gouvernement de la découverte d'anciens titres fonciers, dans les archives de l'Université de Copenhague, qui, selon lui, "prouvent" la propriété danoise de la majeure partie du centre-ville irlandais de Cork.

Les chercheurs de l'université affirment que les titres fonciers du XIème siècle, établis au nom du roi Wulf Hardasson, indiquent clairement que le roi viking et ses héritiers légitimes revendiqueront à perpétuité le "Grand marais de Munster".

Comme les actes n'ont jamais été dissous officiellement après que les derniers vikings aient quitté leur colonie à Cork, le site où le Centre culturel devrait être construit est toujours -légalement - la propriété de tous les descendants vivants du dernier souverain viking de Cork.

 

L'héritier danois a été retrouvé

Irlande - Le projet de construction du Centre culturel de Cork menacé par les Vikings pour un poisson d'Avril - Montage photo IdavollL'ambassade du Danemark a déposé à Dublin une plainte officielle auprès du ministère des Arts, du Patrimoine et de la Culture. Les autorités irlandaises pensent que cela pourrait conduire à une très longue bataille juridique avec les héritiers vivants du roi Wulf Hardasson. 

"Ils disent qu'ils ont retracé son seul héritier vivant, il s'agit d'un plombier appelé Lars Sorenson qui vit à Aalborg. Les Danois font valoir que comme les actes n'ont jamais été dissous, techniquement, ce type est le seigneur Viking de la plus grande partie de la ville", a confié un responsable du ministère à la presse locale. "À ce qu'il paraît, Lars The Leaky [Lars la Fuite, en français] - son nom de plombier viking, nous a-t-on dit - prévoit de visiter Cork lorsque l'épidémie de coronavirus sera terminée et de récupérer la terre qui appartient légitimement à sa tribu de guerriers - lui-même, sa femme et ses trois enfants."

Les responsables du Conseil municipal de Cork ont annoncé, quant à eux, qu'ils envisagent d'ores et déjà d'embaucher une équipe de consultants extrêmement coûteux basés à Dublin afin d'étudier la question. Ils espèrent recevoir un rapport d'ici deux ans environ.

 

Les corcagiens positivent

"Un groupe de Vikings qui se présentent pour réclamer leurs droits sur le site du Centre culturel peut sembler un  peu fou, mais pour être honnête, vu la façon dont ce chantier s'est déroulé jusqu'à présent, personne ici n'est extrêmement surpris", a déclaré une source au Conseil municipal. "En fait, nous sommes juste soulagés que ce soit juste un gars appelé Lars et non une véritable horde Viking." 

"Le fait que certains conseillers aient déposé une objection de dernière minute à la planification des travaux était déjà assez graveMais au moins, ils ne se sont pas présentés avec des casques à cornes et des épées et ils n'ont pas commencé à massacrer les ouvriers du bâtiment. C'est déjà ça", a-t-il poursuivi.

Le Conseil municipal semble se résigner mais ne s'avoue pas vaincu: "Nous allons simplement ajouter les Vikings à la longue liste des choses qui ont mal tourné et continuer à annoncer que nous allons commencer à travailler sur le sujet. Inlassablement. C'est juste fou que cela soit arrivé le premier jour du mois d'Avril. Où est Brian Boru quand on a besoin de lui?"

Article publié dans le journal local CorkBeo à l'occasion du 1er Avril 2020!

poisson d'avril Cork Irlande viking

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !