IDAVOLL

USA - L'acteur Peter Stormare mène l'enquête sur la très controversée pierre runique de Kensington

Peter Stormare va diriger et jouer dans un documentaire décliné en série télévisée, "American Runestone", sur les Vikings en Amérique. Mais la star de cette aventure est la mystérieuse pierre runique de Kensington.

L'acteur suédois Peter Stormare ("Fargo", "La liste noire", "Prison Break") est sur le point de diriger, produire et jouer dans American Runestone, une série documentaire mettant en lumière le rôle joué par les explorateurs vikings dans la découverte de l'Amérique du Nord par l'Europe. Les deux premières saisons de la série ont été commandées par le service de streaming Viaplay du groupe scandinave NENT. 

Une pierre runique dans le Minnesota

Le point de départ de la série est 1898. Un immigrant suédois, Olof Öhman, prétend avoir trouvé cette année-là une pierre runique dans le Minnesota, à Kensington, qui aurait été laissée par des explorateurs vikings plus de deux siècles avant l’arrivée de Christopher Colomb en Amérique du Nord. 

"Kensington est un petit village où vivent peut-être 90 ou 100 personnes. En 1898, un homme y découvrit une pierre runique qui se trouvait sous un arbre alors qu'il tentait de défricher un terrain pour en faire de nouvelles terres arables. Il s’est avéré que sous l’arbre, quelque chose était resté accroché dans les racines. Quand il a abattu cet arbre, il ne savait pas de quoi il s'agissait mais il l'emporta chez lui. Il pensait que c'était un genre d'almanach amérindien", relate Peter Stormare. Quelques mois passèrent avant qu'Olof Öhman, au début de l'année 1899, ne découvre les runes gravées sur la pierre. "Puis il commença à l'examiner même s'il ne disposait que d'une lampe à pétrole ou de bougies. Il commenca par gratter la terre. Et c'est là qu'il s'est aperçu qu'il y avait des runes", poursuit l'acteur.

Le mystère s'épaissit lorsqu'il fallut dater et authentifier l'artefact: "Il y a une date, 1362, qui ne correspond pas vraiment aux expéditions des Vikings. Mais il [Olof Öhman] n'était lui-même dans le pays que depuis six ans quand il l'a découverte.Lorsqu'elle fut exposée peu après dans une banque locale, la pierre devint rapidement l'attraction locale, puis elle fut étudiée par plusieurs spécialistes avant d'être rendue à son propriétaire. Aujourd'hui, elle est exposée au musée d'Alexandria.

 

L'histoire d'une supercherie?

USA - La pierre de Kensington exposée au Musée d'Alexandria, dans le Minnesota - Photo: Mauricio Valle /WikimediaLa pierre runique a des dimensions de 76 × 41 × 15 cm et pèse environ 90kg.

"Il y a des pierres runiques un peu partout aux États-Unis. Je ne sais pas combien, environ vingt, et certaines, considérées comme des canulars, ont été créées au XVIIIème ou au XIXème siècle, lorsque les immigrants sont arrivés. Quelqu'un d'un peu malin pouvait alors dire qu'une personne en avait importée une de Scandinavie et faire croire qu'il venait de la découvrir", explique Peter Stormare, curieux de la question et sincère dans sa démarche. Car il y a un lien personnel... Olof Öhman venait d'un village voisin d'Arbrå en Suède, où Peter Stormare a lui-même grandi. 

Peter Stormare rappelle que la famille d'origine suédoise n'a jamais gagné d'argent avec cette pierre runique et qu'elle a même beaucoup souffert des accusations, des moqueries et de la controverse que cette découverte a généré, deux des enfants s'étant suicidés. "L'un des petits-enfants raconte dans la série qu'il y a encore beaucoup de personnes qui croient que son grand-père a fabriqué la pierre runique, même si c'est techniquement impossible."

La pierre de Kensington est internationalement connue et de nos jours en effet, la question de son authenticité est toujours débattue par les linguistes. "Elle est devenue très célèbre, elle est allée en Norvège, en Suède, à Berlin. Je pense que c'est la pierre la plus connue au monde, car personne n'a réussi à prouver que c'était une fausse pierre runique. Il y en a qui disent que les mots ne sont pas correctes, que ces runes n'étaient pas en usage au XIVème siècle, alors que les runes commençaient justement à disparaître ... Dans le même temps, d'autres disent dit qu'elle aurait été gravée sur l'île de Gotland. Gotland était isolée et sur la côte est, des pierres à peu près semblables, avec les mêmes runes, ont été découvertes."

 

La première saison diffusée en 2020

"American Runestone" (un titre provisoire) suit Peter Stormare dans son voyage personnel, et souvent humoristique, à travers le Minnesota afin de découvrir la vérité sur la découverte de l'Amérique du Nord par le biais de rencontres avec des érudits, des sceptiques comme des adeptes de sensationnalisme. 

"L'idée n'est pas de réécrire l'histoire, mais de la clarifier", a déclaré l'acteur aujourd'hui âgé de 65 ans à Variety, ajoutant que le documentaire explorerait également les relations commerciales entre les Vikings et les Amérindiens. Passer derrière la caméra pour réaliser une série comme American Runestone s'est avéré un projet passionnant selon ses dires, et lui a apporté une grande satisfaction. La série se déroule en grande partie sans scripts et suivra les aventures de "deux archéologues amateurs ”.

"Produire des histoires nordiques est tout l'enjeu du groupe NENT", a déclaré Jakob Mejlhede Andersen, PDG de Viaplay. "Nous exploitons le premier service de streaming des pays nordiques et lançons au moins 20 documentaires originaux par an… Peter Stormare, l’un des acteurs suédois les plus charismatiques qui s'exportent à l'étranger, racontera à merveille cette histoire fascinante des Scandinaves en Amérique,  et cela viendra s’ajouter à l’offre croissante de documentaires de Viaplay."

American Runestone est produit par Peter Stormare, Nina et Glenn Lund via la société de production de Stormare, Viking BrothersLa première saison de la série se composera de 6 épisodes et sa diffusion est programmée en 2020.

viking Kensington pierre runique Amérique

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !