IDAVOLL

Danemark - 17 couleurs de l'Âge Viking recréées par des chercheurs

Les Vikings peignaient leurs maisons, les églises et les bateaux. Au Danemark, un chimiste et une conservatrice de musée ont recréé à partir de résidus, une palette de couleurs que les Vikings auraient pu utiliser.

Pour un peintre de l'Âge Viking, la tendance actuelle en décoration intérieure, avec un design minimaliste et des couleurs lumineuses et douces, aurait probablement manquer à la fois de vivacité et d'ornementations.

Au cours de l'Âge Viking, l'idéal était les couleurs vives, et il en a été retrouvé sur des maisons, des églises et des navires. C'est ce que révèle une palette de 17 couleurs recréées par le chimiste Mads Christian Christensen et Line Bregnhøi, conservatrice du Musée national, à partir de l'analyse de résidus de peinture de l'époque.

Cette dernière rapporte que les Vikings ne mélangeaient pas du blanc ou du noir à la peinture pour en atténuer la couleur. Ils utilisaient les couleurs franches, telles quelles et obtenaient donc des couleurs vives. D'après les chercheurs, ces dernières indiquaient un statut social très spécial.

 

Des pigments parfois venus de loin

Les 17 couleurs de l'Âge Viking recréées au Danemark - Photo: Line Bregnhoi pour le NationalmuseetLes Vikings utilisaient des teintes comme le noir, le jaune, le blanc, le marron, l'orange et le rouge. Certaines étaient élaborées à partir de pigments locaux comme l'ocre et le charbon, mais les poudres pour les teintes plus vives telles que le jaune et le rouge étaient importées de pays lointains. Aussi elles étaient rares et coûteuses.

"Par exemple, l'orpiment qui donne une couleur jaune vif, était assez courant à l'époque des Vikings. Il provenait, entre autres, d'Allemagne et de Turquie. Le cinabre, qui est rouge, provenait depuis l'antiquité d'Espagne et s'est répandu dans toute l'Europe", explique Mads Christian Christensen.

Selon Line Bregnhøi, le coût des couleurs les plus vives a probablement été si important qu'il ne permettait pas de peindre de grandes surfaces. Elles étaient donc utilisées pour mettre en évidence des détails qui indiquaient un statut spécial. 

 

 

Des couleurs recréées à partir des analyses

La planche de Horning - Photo: NationalmuseetLa palette de 17 couleurs a été élaborée à partir des analyses de pigments de peinture trouvés sur des artefacts en bois dans la tombe du roi Gorm à Jelling, et sur un morceau de planche provenant de l'église en bois debout de Horning, appelée Hørningplanken.

Ainsi, il y a bien des traces de peinture de l'époque des Vikings, mais elles sont dégradées et se sont ternies, et pour cette raison, on ne peut pas observer à l'œil nu ce à quoi ressemblait la couleur il y a plus de 1000 ans. Mais en utilisant des analyses à la fois au microscope et chimiques, le scientifique a découvert quels sont les minéraux et les pigments qui ont donné la couleur de la peinture.

"Vous prélevez des échantillons de peinture des artefacts, les mettez sous le microscope et vous regardez s'il y a des traces de pinceau, comment les couches de peinture sont superposées et de quelles couleurs elles sont. Ensuite, vous prélevez des échantillons microscopiques et les pigments sont étudiés en utilisant une méthode d'analyse chimique", explique Mads Christian Christensen.

"Lorsque la peinture révèle son pigment, par exemple de l'ocre, la couleur est préparée. Pour ce faire, poursuit Line Bregnhøi: "Vous étalez simplement le pigment sur une surface lisse et vous y ajoutez de l'huile de lin - la peinture est prête. Les hommes ont fait de la peinture de cette façon jusqu'au milieu du Xème siècle."

 

Des couleurs difficiles à déterminer avec précision

La palette de 17 couleurs de l'Âge Viking a été élaborée pour colorer une énorme halle viking qui va être construite à Sagnlandet Lejre [le parc historique Terre de Légendes au Danemark]. Mais la palette ne représente seulement qu'une possibilité, rappelle Line Bregnhøi: "Notre connaissance des couleurs vikings est plutôt limitée. Mais nous savons à présent quels pigments ils ont utilisé, et nous avons donc été en mesure de recréer des couleurs."

Bien que la palette ainsi reconstituée semble réaliste grâce aux deux techniques d'investigation déployées, il y a toujours des facteurs inconnus qui peuvent affecter les couleurs."Les couleurs que nous avons faites sont une interprétation, car vous ne pouvez pas, par exemple, déterminer la brillance et la texture de la peinture. C'est très difficile",souligne Mads Christian Christensen.

Les couleurs sont maintenant prêtes, mais attention, ce n'est pas une bonne idée de vouloir commencer à mélanger des pigments de couleur avec de l'huile de lin à la maison! Plusieurs pigments sont en effet toxiques.

pigments couleurs découverte Danemark archéologie viking

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !