IDAVOLL

Irlande - Une étude révèle l'impact des colons vikings sur le patrimoine génétique irlandais

Une étude a permis d'élaborer une carte génétique détaillée de l'Irlande, où les différences d'ADN reflètent les événements historiques qui ont marqué le pays. Et l'impact des Vikings sur le patrimoine génétique irlandais s'avère plus important que ce à quoi les scientifiques s'attendaient. 

Située au large de la côte Nord-Ouest de l'Europe, la situation géographique de l'Irlande favorise son isolement et l'homogénéité génétique. Des études sur d'anciens génomes irlandais suggèrent que le paysage génétique irlandais actuel est apparu il y a environ 3500 ans, au cours de l'Âge du Bronze irlandais. Mais il y a eu entre-temps un certain nombre de migrations historiques significatives en Irlande: les Vikings à la fin du premier millénaire, l'invasion normande au XIIème siècle et les Plantations [i.e vagues de colonisation de l'Irlande par la royauté anglaise] aux XVIème et XVIIème siècles.

Des différences subtiles

Une équipe de chercheurs irlandais, britanniques et américains a analysé l'ADN de 194 individus irlandais avec une ascendance de quatre générations liée à des régions spécifiques de l'île. À partir de cet échantillon de la population irlandaise, les chercheurs ont identifié 10 groupes génétiques distincts: 7 d'ascendance irlandaise "gaélique" et 3 d'ascendance irlando-britannique.

Cela a aussi permis aux scientifiques, qui se sont référés à une étude similaire menée pour la Grande-Bretagne et publiée en 2015, de déterminer la structure de la population irlandaise telle qu'elle était avant l'augmentation de la circulation des personnes au cours des dernières décennies. Le Dr Gianpiero Cavalleri, du Royal College of Surgeons​ en Irlande et co-auteur de l'étude, a déclaré à BBC News que les différences entre les groupes irlandais sont "vraiment subtiles". 

L'emplacement des 10 groupes identifiés au sein de la population irlandaise semble refléter, soit les frontières des quatre provinces irlandaises (Ulster, Leinster, Munster et Connacht), soit des royaumes de l'époque médiévale. Il est possible que la géographie, et les montagnes en particulier, ait influencé la répartition des populations. "Il est probable que c'est une combinaison de ces choses - un peu de géographie combinée avec des guerres ou des rivalités qui génèrent des liens de parenté dans chaque zone distincte. Ce sont ces subtiles caractéristiques que nous sommes en mesure d'extraire aujourd'hui", a déclaré le Dr Cavalleri.

 

Un pourcentage d'ascendance norvégienne surprenant

La détection de l'ascendance norvégienne dans les échantillons reflète les migrations scandinaves en Irlande au cours de l'Âge Viking. En outre, l'impact des Vikings sur le patrimoine génétique irlandais concerne le pays tout entier, et ne se limite donc pas aux régions de colonisation nordique, telles que Limerick, Waterford, Wexford et Dublin. Cette homogénéisation progressive de l'ascendance nordique dans l'Irlande contemporaine pourrait résulter d'un manque de barrières génétiques fortes.

Irlande - Des chercheurs mettent en évidence l'impact des Vikings sur le patrimoine génétique irlandaisAlors que la composante scandinave est relativement faible (20% maximum) dans le contexte irlandais indigène, les chercheurs ont été surpris de la trouver à des niveaux plus élevés en Irlande qu'au Pays de Galle et en Angleterre - bien qu'à des niveaux inférieurs à ceux trouvés dans l'archipel des Orcades, étant donnés ses liens traditionnels avec la Scandinavie.

Un résultat que l'étude vient nuancer en soulignant des proportions significatives d'ascendance irlandaise, écossaise et orcadienne dans l'actuelle Norvège (6,82%, 2,29% et 2,13%, respectivement), et en particulier en Norvège occidentale. Selon le Dr Cavalleri, cela pourrait indiquer que les Vikings ont ramené chez eux des individus d'Irlande, ce qui aurait eu pour effet de réduire les différences génétiques entre les deux populations et donner l'impression que l'ascendance viking en Irlande est supérieure à ce qu'elle est.

Enfin, une partie de cette ascendance, semblable à celle des Norvégiens, pourrait provenir d'un événement plus tardif et d'un métissage plus restreint, dû aux colons normands en Irlande.

viking Norvège Irlande colonie ADN normands

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !