IDAVOLL

Bibliographie Littérature

Sommaire

Les oeuvres littéraires

Classement par ordre alphabétique d'auteurs

Les Sagas

Classement par maison d'édition

Source à consulter : Bibliographie des traductions de l'islandais établie par Hanna Steinunn Þorleifsdóttir, mise à jour et augmentée regulièrement par son auteur.

 

Cliquer sur les photos pour les agrandir ou les faire défiler.

 

La Saga d' Hasting le VengeurLa saga d'Hasting le vengeur, C.J. ADRIEN

éd. Vent des Lettres

Tome 1: Les Seigneurs du Vent - 340 pages

Orphelin depuis son enfance à la suite d’une querelle de sang, puis vendu comme esclave à un chef exilé en Irlande, le jeune Hasting a peu d'espoir de survivre jusqu’à l'âge adulte. Mais les dieux ont d’autres projets. Un navire accoste au havre de son maître : un homme va changer son destin et le prendre sous son aile pour lui enseigner la manière de vivre des Vikings. Cette histoire est celle d'un garçon esclave devenu chef de guerre, et qui a contribué à renverser un empire. Fils supposé de Ragnar Lodbrok, et appelé dans la Gesta Normanorum le “Fléau de la Somme et de la Loire”, sa vie a illustré les qualités du Viking idéal.

 

Beowulf

Beowulf, Anonyme

éd. Le Livre de Poche, coll. Lettres Gothiques

Poème en vieil anglais des environs de l’an mil, Beowulf est le plus ancien long poème héroïque qui nous soit parvenu intégralement dans une langue européenne autre que le latin. Il s’inscrit peut-être dans une tradition beaucoup plus ancienne encore, puisque Beowulf est présenté comme le neveu d’un chef scandinave dont la mort vers 520 est historiquement attestée. Prince modèle, fidèle à ses souverains et à ses engagements, il affronte des forces mauvaises, ogres et dragons. Il meurt, à la fois victime et vainqueur du dragon, en protecteur de son peuple. La société décrite, et vérifiée par l’archéologie, est païenne, mais le poème est chrétien. La célébration en anglais d’un héros scandinave, l’éloge d’un prince païen par un poète chrétien, le mélange de fabuleux et d’historique, l’entrelacement des épisodes, le style délibérément traditionnel expliquent la fascination exercée parce chef-d’œuvre. Depuis que sa valeur littéraire a été reconnue au XIXe siècle et sa leçon de courage réaffirmée en 1936 par Tolkien, l’auteur du Seigneur des anneaux, les médias, surtout anglo-saxons, ne cessent de l’exploiter. Ce volume, qui donne à la fois le texte original et une traduction nouvelle d’André Crépin, permet au public francophone de le découvrir.

 

La Saga de Hrolf KrakiLa Saga de Hrolf Kraki, Poul ANDERSON

éd Folio, coll. Folio SF - 400 pages

Il est l'héritier des ténèbres. Son père est mort dans un odieux complot. Son grand-père a péri de la main même de son propre frère... Il est le fils du pouvoir. Dans ses veines coule le sang des Skjoldung, souverains d'un Danemark impitoyable et sauvage. Il est Hrolf Kraki, le plus grand prince danois du Haut Moyen Âge, né d'un amour incestueux, en guerre pour accéder au trône. Voici le récit d'une époque où régnait la magie des runes, où les êtres surnaturels marchaient aux côtés des hommes, où l'Histoire s'appelait Destinée et avait pour couleur celle du sang versé.

 

 

Orm le Rouge, Tome 1 :Sur les mers de la route de l'OuestOrm le Rouge, Frans G. BENGTSSON 

éd. Actes Sud, coll. Babel

Tome 1: Sur les mers de la route de l'Ouest

Orm le Rouge, jeune Viking à la crinière rousse et au tempérament impétueux, s’embarque dans une expédition maritime sous les ordres de Krok. Krok est un grand chef viking, un conquérant qui se rit des combats, des pillages et des massacres, un consommateur invétéré de bière et de femmes, porté par la chance sur toutes les mers. Parti pour l’Irlande, il cinglera finalement pour la péninsule Ibérique, la rumeur lui ayant conseillé d’éviter les valeureux guerriers sévissant dans le Nord et lui ayant vanté les richesses bien mal gardées des contrées méridionales. Cette épopée viking plus vraie que nature, cruelle et sanglante, est un flamboyant roman picaresque au ton enlevé et plein d’humour. Emblématique d’un passé légendaire et d’une Scandinavie au coeur des conquêtes dans l’Europe médiévale, elle a connu un formidable succès mondial et a été traduite dans de très nombreuses langues.

 Tome 2 : Au pays et sur la route de l’Est

Après de tumultueuses aventures sur les mers de la route de l’Ouest, Orm jouit d’un repos bien mérité auprès de son épouse et de sa progéniture. Converti au christianisme, Orm s’adonne au prosélytisme, bâtit une église, baptise ses enfants et s’attire les foudres du roi Sven, farouche adepte de Thor et d’Odin. Mais, en cette veille de l’an mil, de nouveaux rebondissements vont l’entraîner bien loin du village familial : Orm retrouve son frère Are, atrocement mutilé, qui lui fait le récit de ses tribulations en Orient et lui confie le secret de la cachette du "trésor des Bulgares". Il n’en faut pas plus à notre intrépide héros pour monter une expédition avec Olof et Toke, ses fidèles compagnons... Après Orm le Rouge. Sur les mers de la route de l’Ouest (Babel n° 901), ce second volet mouvementé renoue avec le ton enlevé et plein d’humour de cette épopée viking palpitante, cruelle et sanglante, digne des plus grands romans picaresques.

 

Le Mythe vikingLe Mythe viking dans les Lettres françaises, Régis BOYER

éd. Porte-Glaive, coll. Les Mythes littéraires - 236 pages

Voilà mille ans que le mythe viking est le témoin de la fièvre de notre imagination littéraire. 

 

 

 

 

Les Amants d' Uppsala - Florence BourdrelLes amants d'Uppsala, Florence BOURDREL

éd. Sydney Laurent - 212 pages

Lors d'un chantier de fouilles archéologiques en Ariège, une jeune paléontologue, Camille, découvre par hasard d'étranges vestiges, qui se révèlent appartenir à une tombe viking. Comment expliquer la présence de ce squelette viking dans les Pyrénées ? Peu à peu, Camille et ses compagnons vont reconstituer l'histoire insolite des amours tourmentées entre un seigneur occitan et une jeune norroise au début du Moyen Age. En creusant passionnément dans ce passé, la jeune archéologue va – sans le savoir – entrer dans le mystère de ses propres origines.

 

 

La Malédiction de l'Anneau, Tome 1: Les Chants de la WalkyrieLa Malédiction de l’Anneau, (tome 1 à 3), Edouard BRASEY

éd. Belfond, coll. Roman

Tome 1: Les Chants de la Walkyrie

Odin le dieu suprême, a engendré sur terre la puissante lignée des rois du Frankenland, les seuls à pouvoir perpétuer l’étincelle divine qui sommeille au cœur des hommes. Mais Frigg, l’épouse d’Odin, frappe la reine du Frankenland de stérilité. Odin fait alors appel à Brunehilde, la Walkyrie chargée de recueillir le dernier souffle des guerriers valeureux pour les conduire au paradis du Walhalla, afin qu’elle apporte à la reine l’une des pommes d’éternelle jeunesse qui poussent dans le verger de Freya. Pour accomplir sa mission, Brunehilde doit abandonner son statut de déesse et de vierge guerrière. Devenue simple mortelle, elle chante les anciennes sagas mettant en scène les dieux et les héros, avant d’être, par amour, reine, épouse et mère. Mais la malédiction de l’anneau du Nibelung va bientôt entraîner le crépuscule des dieux... Anneaux magiques et épées invincibles, Walkyries et dragons, géants et nains, dieux et héros animés de passions ardentes... Dans la lignée de L’Anneau du Nibelung, de Richard Wagner, et du Seigneur des anneaux, de J.R.R. Tolkien, Les Chants de la Walkyrie sont le premier volume de La Malédiction de l’anneau, une saga foisonnante au souffle épique et héroïque, inspirée des anciennes mythologies et légendes nordiques.

 

Amundsen, le dernier VikingAmundsen, le dernier Viking, Edouard CALIC

éd. Fayard

 

 

 

 

 

La Saga du Vinland, quand les Vikings découvraient l'AmériqueLa Saga du Vinland, quand les Vikings découvraient l’Amérique, Jean-Pierre CAMO

éd. Editions Alphée - Jean-Paul Bertrand, coll. Roman

Le Viking Erik le Rouge, fils d’un banni de Norvège, trouve refuge en Islande. Suite à deux affaires de sang, il en est lui-même banni. Où aller? Sur la foi d’une rumeur, il découvre le Groenland, une mythique "Terre-Verte", alors inconnue des géographes, où il crée une première colonie. Son fils Leif, assoiffé d’aventure, s’élance à son tour vers l’ouest. Il découvre un vaste continent qui porte des raisins, ce sera le Vinland, la "Terre-des-Vignes ". Ses frères et sœur y retourneront et se frotteront à un peuple inconnu, les futurs Indiens d’Amérique. Ce ne sera pas leur seule rencontre : qui sont donc ces Vikings qui les ont précédés sur cette terre d’abondance, retenus prisonniers par des mystérieux gnostiques? Le Vinland serait-il la mythique "Grande-Irlande"? Digne des meilleures sagas islandaises, ce roman se déroule à une époque fascinante, au début du deuxième millénaire, celle de la fin des croyances païennes et de l’avènement du christianisme chez les peuples du Nord. Nouvelle foi, nouvelles découvertes, que de mutations pour ces valeureux Vikings, injustement méprisés et trop souvent méconnus ! De l’histoire vivante, de l’aventure à chaque page, des éléments nouveaux qui bousculeront l’Histoire...

 

Le dernier RoyaumeLes Histoires Saxonnes, Bernard CORNWELL

éd. Michel Lafon, réédit. Bragelonne

Uthred n'a que neuf ans quand il devient comte, à la mort de son père. Mais les Vikings qui ont massacré sa famille et pillé la terre de ses ancêtres ont un autre dessein pour lui. Uthred grandira à leurs côtés, respectera leurs dieux terrifiants et sanguinaires, combattra leurs ennemis et protégera leurs drakkars. Ecartelé entre un peuple d'adoption et son royaume d'origine, Uthred devra faire un choix déchirant : pourra-t-il bouter hors d'Angleterre ceux qui l'ont aimé comme un fils ?

 

  • Le Dernier Royaume / trad. par Pascal Loubet - éd. Michel Lafon, 2005. - 344 pages
  • Le Quatrième Cavalier / trad. par Pascal Loubet - éd. Michel Lafon, 2006. - 346 pages
  • Les Seigneurs du Nord / trad. par Pascal Loubet - éd. Michel Lafon, 2008. - 332 pages
  • Le Chant de l'Épée / trad. par Pascal Loubet - éd. Michel Lafon, 2009. - 327 pages

 

Les Seigneurs du NordLes Seigneurs du Nord, Bernard CORNWELL

éd. Le Livre de Poche, coll. Littérature & Documents

En cette année 878, le royaume d’Angleterre vibre à l’unisson de son roi: le Wessex s’est libéré du joug cruel des Vikings. Le comte Uthred, vingt ans à peine, a bataillé ferme, et il espère que le mérite de son épée sera récompensé. Hélas, Alfred le Grand n’est pas réputé pour ses largesses... Uthred, jeune comte sans domaine et guerrier sans bannière, retourne alors dans sa région natale et dirige une troupe de rebelles vers le nord afin de s’attribuer par la force les terres qui lui reviennent de plein droit. Dans cette saga consacrée au roi Alfred le Grand, Bernard Cornwell fait revivre les heures les plus terribles du haut Moyen Age: l’ère où les Vikings mettaient l’Europe à feu et à sang.

 

 

Les Mangeurs de MortsLes Mangeurs de Morts, Michael CRICHTON

éd. Pocket, coll. Thriller - 160 pages

En l'an 921, Ibn Fadlan, envoyé du calife auprès des peuplades du Nord, est enlevé par une bande de Vikings. Cet Arabe cultivé, habitué au raffinement de la cour de Bagdad, nous décrit son étonnement devant ces barbares hirsutes et bagarreurs, son voyage vers les mers glaciales, les périls qu'il court avec ses ravisseurs et la fraternité qui naît entre eux. C'est qu'il y a urgence : comment lutter contre les créatures mystérieuses qui les déciment ? Ces Mangeurs de morts qui mettent à feu et à sang le Royaume de Rothgar sont-ils des démons comme le croient les Vikings ? Sont-ils des envahisseurs venus de nulle part ? Très loin au nord, dans la brume crépusculaire, Ibn Fadlan, incapable d'en croire ses yeux, verra en face l'ultime horreur... Ce livre a été adapté au cinéma sous le titre Le 13e guerrier.

 

 

Les vikings de NovgorodLes Vikings de Novgorod, Marina DÉDÉYAN

éd. Flammarion, coll. Romans historiques

Vers 860, le chef viking Rourik embarque avec ses frères pour Novgorod. Quelles sont ses motivations réelles ? Comment déjouera-t-il les complots qui se trament dans les recoins du kremlin ? Qui a intérêt à raviver la haine entre les Slaves et les Scandinaves ? Pourquoi Oumila, fille du prince régnant, s’obstine-t-elle à voir en Rourik un ennemi ? Va-t-elle écouter les sages conseils de Viedma la sorcière ? Comment la prophétie qui pèse sur ses épaules s’accomplira-t-elle ?
Sur la Terre Mère sacrée se dessine la tumultueuse histoire d’amour entre une Slave et un Viking qui donnera naissance à la Russie.

 

 

Le siège de Paris par les VikingsLe siège de Paris par les Vikings, Joëlle DELACROIXpréface de Jean Renaud

éd. L'Harmattan, coll. Romans historiques

Tome 1: Les Vikings sur la Seine - 294 pages, Tome 2: Le choix de Porgils - 336 pages

Novembre 885, une flotte impressionante de drakkars s'engage sur la Seine avec la volonté d'hiverner dans les territoires de Bourgogne. Le comte de Paris et l'évêque de la ville leur refuse le passage : commence alors le siège de Paris. Porgils, jeune Danois fait prisonnier durant les affrontements, est confronté au choix de retourner parmis les siens ou devenir un membre de l'entourage du comte. A travers le destin romancé du jeune homme, cette saga historique fait renaître une période méconnue de l'histoire de France, celle des derniers Carolingiens.

 

Poppa de Bayeux, Joëlle DelacroixPoppa de Bayeux, Joëlle DELACROIX 

éd. Cahier du Temps - 304 pages

Hiver 890. La fureur des hommes du Nord s’abat sur la cité de Bayeux. Poppa, la fille du comte Bérenger, est faite prisonnière et emmenée par son ravisseur Hr?lfr le Vagabond qui la choisit pour compagne. D’abord obsédée par l’idée de lui échapper, elle finit par être conquise par cet homme, un Norvégien chassé de chez lui par le roi Harald et qui, depuis, erre de terre en terre, pillant ici et se louant ailleurs comme mercenaire. Mais, Hr?lfr a fait un rêve : là-bas, en Francie, il est devenu chrétien et une multitude d’hommes le reconnaissent comme leur seigneur. Poppa partage alors librement son destin qui commence aux côtés du Grand Alfred, roi de Wessex, et s’achève en l’hiver 911, alors que Hr?lfr (plus connu en Normandie sous le nom de Rollon), devenu Robert par la grâce du baptême, prend possession du territoire octroyé par le roi Charles le Simple, devenant ainsi comte de Rouen et premier duc (Jarl) des Normands.

 

Hrolf le vagabond: Le mystérieux Viking fondateur de la Normandie, Pierre EfratasHrolf le vagabond, Le mystérieux Viking fondateur de la Normandie, Pierre EFRATAS

éd. Cheminements, coll. Une histoire pour l'histoire - 499 pages

Le jeune Hrolf, fils de Rögnvald, jarl des Orcades, est rejeté de tous. Il ignore encore qu'à la fin de son voyage aventureux, de la Norvège à la Normandie, la prophétie de la sorcière Wandra se réalisera : il deviendra l'égal du plus puissant des rois.

 

 

 

Saga des Mers grises, Intégrale - Pierre EfratasSaga des mers grises - Intégrale,  Pierre EFRATAS

éd. Noir d'Absinthe - 368 pages

"Femmes et hommes libres, nobles jarls, bienvenue dans ma grand-salle, prenez vos aises auprès du feu qui danse ! Sur les flots dorés de l'amitié, par l'écume des mers grises, je vous ferai partager le destin aventureux d'un jeune Viking que tout destinait à la réussite et qui fut le jouet des Nornes, des dieux, des déesses et d'étranges créatures. Écoutez la saga d'Ingvarr le Réprouvé..."

 

 

 

Saga des neuf Mondes - Intégrale, Pierre EfratasSagas des Neuf Mondes - Intégrale, Pierre EFRATAS

éd. Flammèche, coll. Flamm' d'or - 176 pages

Au cœur de notre vaste univers se dresse un majestueux frêne au tronc solide et aux branches vigoureuses sur lesquelles reposent neuf royaumes. Son nom : Yggdrasil.

Ami, prenez place ! En cette froide nuit d’hiver, Bjarni Steingrim, le scalde vagabond du Nord, a fait halte à notre porte pour nous conter l’histoire de ces mondes merveilleux où vivent de puissants dieux, de courageux mortels et d’étranges créatures.

Tremblez devant la colère de Thór ! Indignez-vous des fourberies de Loki ! Partagez la douleur de Freyja… Mais n’oubliez pas : côtoyer les dieux peut s’avérer dangereux.

 

Le Crépuscule et l'Aube - Avant Les Piliers de la terreLe Crépuscule et l'Aube, Ken FOLLETT

éd. Robert Laffont - 851 pages

Avant Les Piliers de la Terre... En l'an 997, à la fin du haut Moyen Âge, les Anglais font face à des attaques de Vikings qui menacent d'envahir le pays. En l'absence d'un État de droit, c'est le règne du chaos.
Dans cette période tumultueuse, s'entrecroisent les destins de trois personnages. Le jeune Edgar, constructeur de bateaux, voit sa vie basculer quand sa maison est détruite au cours d'un raid viking. Ragna, jeune noble normande insoumise, épouse par amour l'Anglais Wilwulf, mais les coutumes de son pays d'adoption sont scandaleusement différentes des siennes. Aldred, moine idéaliste, rêve de transformer sa modeste abbaye en un centre d'érudition de renommée mondiale. Chacun d'eux s'opposera au péril de sa vie à l'évêque Wynstan, prêt à tout pour accroître sa richesse et renforcer sa domination.

 

American GodsAmerican Gods, Neil GAIMAN

éd. J'ai Lu - 603 pages

Dans le vol qui l'emmène à l'enterrement de sa femme tant aimée, Ombre rencontre Voyageur, un intrigant personnage. Dieu antique, comme le suggèrent ses énigmes, fou, ou bien simple arnaqueur ? Et en quoi consiste réellement le travail qu'il lui propose ? En acceptant finalement d'entrer à son service, Ombre va se retrouver plongé au sein d'un conflit qui le dépasse : celui qui oppose héros mythologiques de l'ancien monde et nouvelles idoles profanes de l'Amérique. Mais comment savoir qui tire réellement les ficelles : ces entités légendaires saxonnes issues de l'aube des temps, ou les puissances du consumérisme et de la technologie ? A moins que ce ne soit ce mystérieux M. Monde...

 

 

Emma de Normandie, une reine au temps des VikingsEmma de Normandie, une reine au temps des Vikings, Stéphane-William GONDOIN 

éd. La Louve, coll. Biographie - 253 pages

Angleterre, printemps de l'an 1002.
Afin de la conduire à l'autel, le souverain saxon Aethelred II guette avec impatience l'arrivée en son royaume d'une princesse normande prénommée Emma. Nul ne peut alors soupçonner l'incroyable destinée qui attend cette toute jeune fille. Sur fond d'attaques scandinaves incessantes, elle épouse successivement deux rois, donne le jour à deux autres, et s'impose sur la scène politique de sa terre d'adoption. Elle devient la grande figure féminine de l'âge viking et prépare ainsi l'avènement de son petit-neveu, Guillaume le Conquérant. 
Emma de Normandie est un personnage d'exception, auquel Winston Churchill attribue une place unique dans les annales anglaises, écrivant à son propos que " peu de femmes se sont trouvées placées au centre d'une convergence de forces aussi considérables ". Elle nous entraîne au coeur d'une fabuleuse épopée où souffle l'air du grand large. Elle nous emporte à la recherche de ses aïeules, de ces femmes méconnues qui assurèrent la continuité dynastique des premiers ducs de Normandie. Elle nous ouvre la porte de ses palais, nous invite à sa table et nous guide au milieu des tragiques rivalités de cour. Elle nous engage à méditer sur la naissance et l'accouchement en l'an Mil, sur le mariage et la vie de couple, la maladie et la santé, la vieillesse et la mort. Elle nous convie à un voyage fascinant dans l'Europe du haut Moyen rage, depuis les côtes déchirées de la Norvège jusqu'aux belles plages de Normandie, des vertes campagnes anglaises aux îles du Danemark.

 

Blanche Terre verte, Cédric GouverneurBlanche Terre verte, Cédric GOUVERNEUR

éd. LBS - 420 pages

An Mil. Les Vikings découvrent une vaste terre glacée. Ils la nomment Groenland "terre verte", afin de mieux y attirer les colons. Venus de Norvège et d’Islande, plusieurs milliers s’établissent dans les fjords du sud-ouest de l’île. Mais à la fin du XIVème siècle, ces colonies agonisent: le climat s’est nettement refroidi. L’agriculture et l’élevage deviennent impossibles. Surtout, l’ivoire de morse exporté en Europe est concurrencé par l’ivoire d’éléphant, moins cher et plus accessible.

 

 

 

Le dernier vikingLe dernier viking, Patrick GRAINVILLE

éd. Seuil, coll. Points

Truculent, quelque peu paillard, pourvu d’un marteau quasi magique dont il use pour mille facéties et exploits, Martel connaît une seule passion, celle des Vikings, de leurs hauts faits et méfaits à travers l’Europe du IX siècle. Il a construit un drakkar et s’est entouré d’une jument, de deux chiens, d’une couleuvre et d’un faucon, panoplie vivante et dérisoire qu’il entretient amoureusement tout en poursuivant un rêve secret : découvrir le trésor qu’à coup sûr les Vikings ont jadis enfoui dans sa propriété.
Femme, fils et bru l’indiffèrent, et même l’exploitation de ses terres : de quels prestiges pourrait se parer la vie moderne, sa banale rigueur et ses richesses misérables ? Seuls trouvent grâce à ses yeux Lucas, compagnon rusé qui nourrit soigneusement les fantasmes de Martel, Gabriel "le Bêton" qui ne vit que pour ses ruches, et puis Odile, jeune médecin qui partage avec sérénité ses élans amoureux entre son assistante et Martel.
Les Vikings seraient-ils plus proches du nostalgique Normand que lui-même n’oserait l’espérer ? Des rapports inattendus vont surgir entre des éléments aussi divers que le siège de Paris par les Viking en 885, le port pétrolier d’Antifer, une révolte de marins pêcheurs, le destin des dieux scandinaves et les passions des simples agriculteurs d’aujourd’hui. Le rêve de Martel se réalisera ; ce sera son apothéose et son apocalypse. Il s’y perdra frénétiquement, rejoignant ainsi les légendes et les mythes dont son esprit était hanté.
Un roman truculent, plein d’imagination et de passion, situé au fond de la campagne normande.

 

Frères jurésFrères jurés, Gunnar GUNNARSSON

éd. Fayard - 370 pages

Nous sommes en Norvège à la fin du IXe siècle, au début de l'épopée viking. Leif et Ingolf sont les fils respectifs de deux seigneurs : Rodmar et Orn. Ingolf, le sensible, le raisonnable, est de deux ans l'aîné de Leif, l'intrépide. Devant la force de leurs sentiments respectifs, les deux amis décident de se lier à la vie à la mort. Paroles d'enfants ? Non, et c'est ainsi qu'au cours d'une cérémonie officielle ils deviennent  frères jurés ". Désormais, ils sont responsables l'un de l'autre, se promettent fidélité et assistance. Quelques années plus tard, à cause d'une tragique histoire d'amour, les frères de coeur sont bannis des terres de Norvège par un haut dignitaire du royaume. Ils s'établissent alors sur une île lointaine qu'aucune peuplade ne semble revendiquer : l'Islande ...Riche des acquis des découvertes archéologiques et des documents historiques sur l'Islande, Gunnar Gunnarsson a tenté de reconstituer aussi fidèlement que possible l'épopée prodigieuse des débuts de l'histoire de son pays. L'auteur a sans doute ainsi élaboré le meilleur ouvrage romancé qui ait jamais été écrit sur ce double sujet : les origines de l'Islande et le début de la saga des Vikings (l'époque viking s'étendant de 800 à 1050).

Régis Boyer, auteur chez Fayard d'une Histoire des littératures scandinaves (1996) a traduit, annoté et postfacé ce roman écrit en 1918, dont il considère qu'il constitue la meilleure introduction à l'histoire de l'Islande.

 

Úlfarsaga, Le Temps des LoupsÚlfarsaga, Le temps des loups, Úlfdís HARALDSDÓTTIR

éd. Lulu.com - 270 pages

Fin du 9e siècle. Partie à la poursuite de son destin, une jeune femme scandinave peu commune va parcourir le monde, des fjords de Norvège aux fleuves de l'état Rus, en passant par l'Islande, et le royaume Franc. Au fil des expéditions, des aventures et des rencontres, elle finira par graver la saga de sa vie dans l'Histoire.

 

 

 

La Saga des Vikings - Linnea HartsuykerLa Saga des Vikings, Linnea HARTSUYKER

éd. Pocket - 704 pages

Norvège, IXème siècle. Parce qu'on l'a spolié des terres de son père, Ragnvald s'engage à bord d'un navire pour prendre part aux pillages d'été et prouver sa valeur au combat. Quant à sa sœur, la rebelle Svanhild, rien ne saurait la retenir chez elle, où le destin des femmes se limite à tisser et enfanter. Le sort s'acharne sur la fratrie: Ragnvald manque de se faire tuer par le capitaine du drakkar, jaloux de cet impétueux guerrier. Il réchappe de peu aux eaux glacées du fjord et, dès lors, réclame justice pour l'honneur de son nom. Mais saura-t-il faire face à sa propre sœur, l'indomptable Svanhild, qui a succombé aux charmes de son pire ennemi?

 

 

Einarr, Le Destin des Runes - Màirie D. HeydgeLe Destin des Runes, Màirie D. HEYDGE

éd. Drakkar

Einarr, Tome1 - 376 pages

Rogaland 866. Einarr, fils du Jarl Leif Sigurdson, se voit obligé de naviguer vers Alba, en fin de saison, pour porter secours à la jeune cousine d'un de ses meilleurs amis, le Scot Daividh. L'hiver arrive à grande vitesse. Einarr, et les hommes de son équipage, ont beaucoup à faire pour que le village entier soit prêt à affronter les longs mois de l'hiver scandinave. Unni, la seiðkona, les avertit d'un danger, venant des anciens équipiers de Rorik, le défunt frère d'Einarr. Ils veulent, non seulement les pièces d'or, mais également les éliminer tous. Suite à une attaque, Einarr est obligé de quitter le village, en pleine tempête de neige, le confrontant à tous les dangers, pendant que ses hommes tentent de débusquer leurs ennemis.

 

Le Viking de ChastelluxLe Viking de Chastellux, Eurydice JENKINS

éd. La Gazette 89, coll. Romans d'Yonne - 104 pages

885 - Remontant de l'océan par le fleuve, la rivière et leurs affluents, les Vikings n'épargnèrent pas le territoire qui deviendrait plus tard le département de l'Yonne. Lorsque Rohrig Horldsen, jeune capitaine viking, débarque au pied du village qui s'appellerait un jour Chastellux-sur-Cure, la terreur gagne le couvent que dirige l'abbesse Adalgise de Caylus. Mais les ennemis les plus dangereux sont-ils toujours les plus évidents?

 

 

 

Erik le VikingErik le Viking, Terry JONES

éd. Bragelonne, coll. Fantasy

Voici l’histoire d’un guerrier viking qui vivait il y a des siècles et des siècles. Il s’appelait Erik ". Erik n’est pas un viking comme les autres. Avec sa bande de fidèles compagnons, il fait voile en quête du pays où le soleil se couche le soir venu. Mais il trouvera bien plus ! Un dragon, une enchanteresse, le Vieil Homme de la Mer, des Hommes Chiens ainsi que des géants qui feront de sa traversée une grandiose et palpitante épopée.

 

 

 

Le Marteau et la CroixLe Marteau et la Croix, Barbara KISSLING, Préface de Jean RENAUD

éd. Tami

Tome 1: Disaviðr - 351 pages, Tome 2: Njarðarey - 480 pages

Royaume de Francie, Aquitaine, octobre 845 : Laudine, fervente jeune chrétienne, fille d’un modeste seigneur, habite la ville de Saintes. Lorsque la cité est attaquée et pillée par les pirates normands, Laudine est arrachée à sa famille et emmenée au Danemark pour y être vendue comme esclave.
Danemark, au nord-est du Jótland, janvier 848 : Eiríkr est le frère cadet du chef d’un petit village. Il rêve de partir à la conquête du monde et de se battre, afin de devenir un valeureux viking, couvert d’or et de gloire, digne de figurer dans les sagas des scaldes. Mais les dieux en décident autrement, en lui imposant une terrible épreuve.
Deux origines, deux cultures, deux religions, deux modes de vie : sur quoi peut bien déboucher la rencontre entre deux jeunes gens que tout oppose ?

 

Erik le VikingErik le Viking, Daniel LACOTTE

éd. Belfond, coll. Littérature du Monde

 

 

 

 

 

Les Conquérants de la Terre verteLes Conquérants de la Terre verte, Daniel LACOTTE

éd. Hermé

 

 

 

 

 

Je suis toujours un VikingJe suis toujours un viking, Dominique LEFEBVRE

éd. Presses Litteraires, coll. Crimes Et Chatiments - 452 pages

Harald, chef de Horde viking banni par son roi, se retrouve, par une anomalie temporelle, dans le Boulogne sur mer d’aujourd’hui où il est considéré comme un migrant. Il vit en barbare à notre époque, et ses crimes persuadent la police qu’un tueur en série sévit dans la ville.
Une prostituée, l’amadoue et peu à peu le civilise et l’accompagne dans ses recherches pour tenter de rejoindre son époque, avant que la Police ne l’interpelle pour ses meurtres. Ensemble, ils prospecteront le monde viking, croiseront Germains, Saxons et même soldats du troisième Reich, solliciteront les dieux nordiques pour changer le destin d’un guerrier égaré. Mais voyager entre le passé et le présent ou inversement n’est-ce pas modifier l’Histoire ? Un homme ne peut s’octroyer ce droit, les Dieux veillent…

Dominique Lefebvre, originaire des Flandres, profite de sa retraite de l'Armée pour faire vivre, sous sa plume, le héros de ce premier roman. Domicilié dans la région toulousaine, la lecture, la peinture mais surtout aujourd'hui l'écriture occupent la majeure partie de son temps.

 

Les Vikings, Rois des TempêtesLes Vikings, Rois des Tempêtes, Jean MABIRE

éd. Vernoy/ Famot

 

 

 

 

 

La viking, Princesse des GlacesLa viking, Princesse des Glaces, Jacqueline MONSIGNY

éd. Editions Alphée, coll. Romans

Voici l’histoire fascinante et envoûtante d’une jeune femme Viking, appelée à devenir reine. Par deux fois ressuscitée des morts, elle a l’étrange pouvoir de ne pas vieillir, jusqu’à ce qu’elle découvre avec stupéfaction qu’elle et son noble cheval sont devenus immortels. Elle va devoir affronter le terrible destin de cette éternelle jeunesse : voir peu à peu disparaître ceux qu’elle aime... Avec les Vikings intrépides qu’elle conduit aux côtés de son père, nous accostons en Normandie et découvrons les intrigues d’une France encore féodale, mais déjà unifiée par la religion chrétienne à laquelle elle se rallie, sans renier ses propres croyances. Elle participe à la fabuleuse histoire des Normands qui les mènera jusqu’à Hastings en 1066... Ses aventures épiques, à la limite du fantastique, nous font entrevoir toute la diversité et la richesse de cette époque aux expressions culturelles multiples, sur le fond desquelles se renouvellent ses amours. Une saga épique, une héroïne de légende aux aventures inoubliables!

 

L'Armée des Veilleurs, tome 1

L'Armée des Veilleurs, Jérôme NÉDÉLEC

éd. Stéphane Batigne

Tome 1: Les Frontières liquides - 476 pages

À la toute fin du IXe siècle, Vikings et Bretons se font face de part et d’autre du fleuve. Deux peuples, deux armées, deux soldats, deux hommes, prêts à s’affronter dans un déferlement de métal et de feu. Mais pour quoi au juste ? Pour un surcroît de richesses ? La possession d’un territoire ? La fidélité à un chef ? Ou parce qu’il n’y a pas d’autre choix ? Alors que les armes s’aiguisent, que les stratégies s’élaborent, que les peurs s’exacerbent, l’esprit d’une petite fille dotée de pouvoirs mystérieux vole au-dessus du champ de bataille et s’insinue dans l’âme des belligérants, tentant de dessiner un destin différent de celui qu’espèrent les guerriers.

Ce formidable roman historique, teinté de fantastique, met en scène de façon magistrale le combat mené par les Bretons pour défendre leurs terres contre les Vikings. Une histoire à couper le souffle, au cœur du haut Moyen Âge.

Tome 2: Les forêts combattantes - 476 pages

890 en Bretagne. Alors que les Bretons ont réussi à repousser les Vikings sur les rives de la Visnonia, un nouveau danger menace l’unification du royaume.

Missionné par le comte Alan, un groupe de guerriers s’enfonce dans la profonde forêt de Brocéliande. Leur objectif?: retrouver un mystérieux forgeron détenteur de secrets métallurgiques capables de leur donner l’ascendant sur leurs ennemis.

Mais rien ne se passe comme prévu et leur périple les amène à combattre de terribles adversaires, en écho aux révélations prophétiques du moine Fidweten, témoin d’évènements effroyables survenus soixante ans auparavant.

 

Dans les Bras d'Odin, de Philippe OlagnierDans les bras d'Odin, Philippe OLAGNIER

éd. de l'Onde - 140 pages

Poussé à quitter les fjords de Norvège par la perspective d'une famine, un clan viking se prépare à partir pour les côtes normandes, où le jarl Arvid s'est déjà installé mais se trouve confronté à la montée en puissance des chrétiens. Les prélats chrétiens pressentent que ces féroces Vikings, poussés hors de leurs terres hostiles par la nécessité, pourraient s'adoucir à la perspective d'une vie plus paisible, voire abandonner leur religion au profit du christianisme s'ils peuvent en tirer bénéfice. Une bataille conduira le lecteur aux portes du Walhalla avec le chef Viking Asgeir, qui se rapproche dangereusement des bras d'Odin... Tout en étant une fiction, ce roman sur les Vikings s'appuie sur une importante documentation historique.

 

 

Les enquêtes d'Erwin le Saxon, Les Vikings aux bracelets d'orLes Enquêtes d’Erwin le Saxon, Les Vikings aux Bracelets d’or, Marc PAILLET

éd. 10 X 18, coll. Grands détectives - 285 pages

Septième enquête d'Erwin le Saxon. Époque : printemps 806. Lieu : Danemark. Une nouvelle mission pour Erwin. Les Vikings tels qu'ils apparaissent dans cet épisode des Enquêtes d'Erwin le Saxon ne s'apparentent pas aux héros des légendes qui ont inspiré, depuis des siècles, les ouvres d'écrivain et de musiciens dont la Tétralogie de Wagner. L'auteur s'est efforcé de faire revivre les hommes de ces cités nordiques le plus exactement possible.

 

 

 

Le destin de thorolfLe Destin de Thorolf, Joël TORZUOLI

éd. Le Lys bleu,

Le Destin de Thorolf - 304 pages

Le destin de Thorolf retrace la vie d’un danois durant la seconde moitié du neuvième siècle au cœur de la période viking. L’intrépide adolescent suivra un jeune chef de clan qui le mènera des raids pirates jusqu’au siège de Paris en passant par la Grande Armée. Thor, son dieu protecteur, lui fera alors prendre un autre chemin. Au travers de la vie de cet homme, riche en aventures, les différents aspects de la société scandinave de cette époque sont abordés, soutenus par de nombreuses références historiques. Bien que guidé par les Dieux et les Nornes tisseuses de destin, Thorolf ne manque jamais l’occasion d’affirmer le droit des hommes à influencer leur propre destinée.

 

L'île boréale  292 pages

Les événements de la fin du IXe siècle au Danemark ont conduit Thorolf Sveinson, à la tête du clan de Snorri, en Islande. Implantés depuis vingt-cinq ans sur l'île, les premiers colons les accueillent. Néanmoins, l'installation définitive de la communauté sera émaillée de nombreuses péripéties reflétant les moeurs de l'époque. Elles marqueront à jamais le destin de son chef. Le clan de Snorri apportera ensuite sa pierre à l'édifice de la future nation islandaise. L'influence des dieux et des êtres des mondes invisibles pèse sur la destinée de celles et ceux qui participent à sa construction.

 

VikingsVikings, Patrick WEBER

éd. Pocket, coll. Policier / thriller

1944. Malgré la guerre, Pierre Le Bihan, un jeune historien rouennais, poursuit ses recherches sur les origines de la Normandie. Mais il n'est pas le seul à s'y intéresser : l'Ahnenerbe, une division SS qui entend prouver la supériorité de la race aryenne, a chargé le lieutenant Ludwig Storman de retrouver le Marteau de Thor. Cette arme absolue, le chef viking Rollon refusa de l'utiliser en 911 lors du siège de Chartres, préférant signer l'accord qui lui octroyait la Normandie en échange d'une conversion au christianisme. Mais la fin de Rollon et la réalité de son baptême restent encore entourées de mystère. Au lieu de sa dépouille, son tombeau, profané par les SS, ne renferme en effet qu'une étrange croix d'or. Une course commence alors entre Le Bihan et Storman pour comprendre ce qu'il est advenu de Rollon et du Marteau de Thor. Tandis que l'Allemand bénéficie de tous les moyens du Reich et du précieux manuscrit d'un chercheur norvégien, le jeune Français peut compter sur les résistants rouennais et sur l'Église catholique, qui lui confie un manuscrit secret...

 

La saga de FenrirLa Saga de Fenrir, Patrick WEBER

Format kindle

Livre 1: Les 7 Runes - 235 pages 

Un soir, lors de la grande fête d'Odin, un vieillard s'incline devant Fenrir, un jeune serviteur, orphelin dont tous se moquent au village. L'enfant abandonné, élevé par les loups dans les pentes forestières du fjord serait-il celui qui doit sauver l'honneur des hommes du Nord ? Alors que les Vikings se préparent à livrer leur dernier combat, le jeune homme en quête de son passé est appelé à un grand destin dont il prend peu à peu conscience au fil des épreuves qui vont éprouver ses qualités, ces 7 vertus transcrites dans les écritures sacrées, les Runes. Fenrir les possèdera toutes. Il sera digne de livrer le dernier combat, celui du Ragnarök, le Crépuscule des Dieux.

 

Livre 2: Le Dernier Viking - 249 pages

Fenrir a trouvé une étrange carte de voyage dans la tombe du mystérieux Erik le Brun. Alors que la guerre fait rage, seuls Fenrir et l'imprévisible Freya réussissent à échapper à leurs ennemis.
Fenrir décide partir à travers le monde dans le sillage d'Erik le Brun. De l'île des Glaces à la mythique Byzance, en passant par l'inquiétant Vinland peuplé de ses hommes peints, je jeune garçon est parti, sans le savoir, à la recherche de sa propre histoire. 
Au fil de ses voyages, des nouvelles runes sont mystérieusement tatouées sur son bras… 
Devenu le dernier Viking, il est encore loin d'imaginer les périls auxquels il va s'exposer.

Les Sagas

 
 

Ed. Anacharsis, coll. Famagouste

La saga des rois de DanemarkLa saga des rois de Danemark, traduite du norrois et présenté par Simon Lebouteiller

253 pages

De Haraldr à la Dent Bleue au Xe siècle jusqu'à Valdimarr le Victorieux au début du XIIIe siècle, entre foi jurée, complots et trahisons, de puissants chefs se disputent la suprématie sur les mers du Nord, dans un monde où l'adoption du christianisme agit comme un levier de pouvoir ; on découvre dans cette saga, pour la première fois traduite en français, une Scandinavie médiévale rayonnante qui étendait son influence de l'Angleterre à la Russie.

 

 

 

Saga de bardrLa Saga de Bárdr, suivie de Saga des Hommes de Holmr

176 pages

Bardr, descendant de géants des glaces du Nord, s’installe un jour avec famille et amis en Islande. Il affronte, dans un monde de cavernes profondes, de neige et de givre, les monstres, trôlls, géants et sorciers qui l’encombrent, avant d’élire domicile dans le glacier du Snaefell et de devenir une sorte de divinité protectrice.
Hördr, le héros de la Saga des hommes de Holmr, pris dans les filets d’inexpiables querelles familiales, est condamné à être proscrit. Devenu brigand et pillard, il trouve refuge sur l’îlot de Holmr, où lui et ses hommes finissent tous exterminés, l’un après l’autre.
Ces deux sagas brillent ainsi d’un éclat rare et insolite dans la littérature scandinave médiévale : tandis que la Saga de Bardr, un conte fantastique en somme, met en scène les tréfonds mythologiques des pays du froid, la Saga des hommes de Holmr, d’une extraordinaire facture romanesque, raconte l’inexorable descente d’un héros pourtant glorieux vers les enfers du bannissement. Et toutes deux, ancrées dans l’histoire et les temps légendaires de la colonisation de l’Islande, sont parcourues du sentiment tragique du destin.

 

Saga de Hrólfr krakiSaga de Hrólfr kraki, Anonyme, traduit de l’islandais ancien par Régis Boyer

168 pages

Soit, à l’aube des temps, la lignée royale des Skjöldungar du Danemark, dont l’un des brillants rejetons, après avoir vengé l’assassinat de son père par son oncle, épouse sans le savoir sa propre fille du fait de la vengeance d’une reine-guerrière outragée. De cette union naîtra Hrólfr kraki, appelé à faire régner la paix dans son royaume. Mais c’est sans compter sur la versatilité d’Odinn, dieu pourvoyeur de victoire, cauteleux et traître à l’occasion.
Ainsi se déploie cette célèbre saga, à la fois épique, merveilleuse et tragique, apparentée au fameux Beowulf anglo-saxon. Bödvarr, l’homme-ours, ou Hjalti, qui boit le sang du dragon, sont parmi les grandes figures de cette geste pleine de passions fatales et de magiciennes maléfiques ; les bêtes fauves tutélaires y surplombent de leurs ombres les affrontements des rois du Nord, qu’il s’agisse de l’Ours danois ou du Verrat sacrificiel des Suédois. Car la Saga de Hrólfr kraki, rédigée au XIVe siècle, raconte aussi bien les royaumes scandinaves originels, en des temps où hommes et bêtes, vivants et dieux, le visible et l’invisible avaient encore le même univers en partage.

 

Saga d’Oddr aux FlèchesSaga d’Oddr aux Flèches, suivie de Saga de Ketill le Saumon et Saga de Grimr à la Joue velue, Anonyme, traduit de l’islandais ancien par Régis Boyer

240 pages

Pour échapper à un sort funeste, Oddr, descendant d’une lignée de tueurs de monstres, s’en va en quête de renom dans le Bjarmaland, une Atlantide nordique peuplée de sauvages magiciens. Puis viendra le temps des errances vikings, de l’Irlande à Byzance, et de la Russie à l’Aquitaine. Des pérégrinations qui le mèneront jusqu’au Pays des Géants à travers tempêtes, batailles, joutes magiques et duels, à la poursuite de l’insaisissable Ugmundr, un troll démoniaque assoiffé de meurtre.

Les sagas de Grimr à la Joue velue et de Ketill le Saumon, elles aussi traduites ici pour la première fois, rapportent les exploits, respectivement, du père et du grand-père d’Oddr. Ces sagas " des temps archaïques ", composées aux XIIIe-XIVe siècles avant tout pour le divertissement du lecteur, agrémentées de " chants de mort s" célèbres, de contes populaires ou d’" anecdotes errantes" venues de tout le Nord, regorgent de mythes et légendes de la Scandinavie ancienne. Et elles opèrent, par ces motifs entrelacés, un extraordinaire enchantement du monde.

 

Saga de Ragnarr aux braies veluesSaga de Ragnarr aux braies velues, suivi du Dit des fils de Ragnarr et du Chant de Kráka, Anonyme, traduit de l’islandais ancien et avec une postface deJean Renaud

144 pages

Ragnarr, le Viking dans toute sa gloire, aventurier téméraire et guerrier ombrageux, sillonne les mers en quête d’exploits. Mais lorsqu’il s’élance à la conquête de l’Angleterre, il affronte un sort funeste. Précipité dans une fosse à serpents, il y déclame, agonisant, un farouche chant funèbre. Ce sera là, dit-on, la raison de l’invasion de l’Angleterre par les hordes du Nord, où les fils de Ragnarr tireront vengeance du roi son meurtrier en lui infligeant le terrible supplice de « l’aigle de sang ».

Empreinte d’une atmosphère crépusculaire, la légende de Ragnarr, qui prit vraisemblablement forme aux XIIe et XIIIe siècles en Scandinavie, hante l’Occident depuis que les Romantiques virent en ce « Ragnarr Lodbrok » la figure tutélaire du Viking cruel et sanguinaire.

Mais cette légende est d’abord née du souvenir magnifié des grandes expéditions vikings historiques et, diffusée partout dans le Nord, elle a trouvé ses lettres de noblesse dans le Chant de Kráka, ou Krákumál, authentique chef-d’œuvre de la poésie scaldique.

Saga de Hrolfr sans terreSaga de Hrolfr sans terre

Anonyme, traduit de l’islandais ancien par Régis Boyer - 160 pages

Rédigée au début du XIVe siècle, la Saga de Hrolfr sans Terre est une perle de ce que l’on appelle les « sagas légendaires » (fornaldarsögur), ou parfois les « sagas mensongères » (lygisögur), composées avant tout pour le simple divertissement.

Ce roman d’aventures vikings, peuplé d’alfes, d’effrayants guerriers-fauves – les fameux berserkir – et de princesses en péril, hanté par un spectre clairvoyant et un nain magicien, plein du vacarme des batailles, mobilise une matière du merveilleux proprement stupéfiante. Le sagnamadr (« auteur de saga ») anonyme, non seulement convoque ensemble l’ancien fonds de la mythologie nordique, le roman courtois de France et le souvenir des fables des Anciens, mais se soucie encore de situer son récit dans une Russie primitive et imaginaire, cette « Porte de l’Orient » des anciens Scandinaves, à l’ultime débouché de la Route de la Soie.

C’est dans un style toujours concis et efficace qu’il articule en virtuose un foisonnement de péripéties autour des errances de Hrolfr, à un rythme haletant et enjoué qui le conduit à saluer, comme au terme d’un distrayant spectacle, les lecteurs bienveillants, tandis qu’il abandonne les autres à leur morosité.

 

La Russie des Vikings: Saga d'Yngvarr le grand voyageurLa Russie des Vikings: Saga d'Yngvarr le grand voyageur, suivie du Dit d'Eymundr Hringsson, Anonyme, traduit de l’islandais ancien par Régis Boyer

112 pages

Le mirage de l’Orient attira par milliers les Vikings sur la Route de l’Est. Traversant le « Gardarí?ki » – la Russie primitive – elle joignait, au long de fleuves immenses, les mers froides à la Route de la Soie.

Les deux sagas légendaires présentées ici se font l’écho littéraire et fantasmé de ces mondes du Levant. L’expédition d’Yngvarr le Grand Voyageur conduit ainsi les Hommes du Nord en des pays étranges, peuplés de Cyclopes, dragons et Amazones, gardiens jaloux de trésors fabuleux dont personne, au risque de la vie, ne peut impunément s’emparer.

Le Dit d’Eymundr Hringsson conte quant à lui la geste d’une compagnie de guerriers scandinaves engagés dans des affrontements fratricides entre princes russes. Fondées sur des faits réels – l’existence d’Yngvarr est avérée par des inscriptions sur des pierres runiques traduites dans cet ouvrage – ces récits dessinent les contours chatoyants de terres lointaines dont les Vikings rapportèrent, sinon la gloire et l’opulence, matière à de délectables romans d’aventures.

 

Sagas légendaires islandaises Sagas légendaires islandaises, Anonyme, traduit de l’islandais et présenté par Régis Boyer avec la participation de Jean Renaud

1120 pages

De Sigurðr, le célébrissime meurtrier du dragon Fáfnir de la Saga des Völsungar, en passant par l’histoire tragique de Hrólfr kraki et de ses champions ou les voyages aux pays des Géants d’Oddr aux Flèches, ce recueil des sagas légendaires islandaises les plus étincelantes rassemble toute la matière des mondes magiques scandinaves.

Confrontés le plus souvent à une funeste destinée, les héros de ces récits hauts en couleur affrontent trölls, sorciers, guerriers-fauves et autres monstres des franges du réel, et leur soif d’aventures les pousse vers des quêtes insensées qui forment autant de romans de fantaisie dont Richard Wagner ou J. R. R. Tolkien surent en leur temps s’inspirer pour bâtir leur propre mythologie littéraire et poétique.

Ed. Belles Lettres, coll. Classiques du Nord

La Saga des Gens du Vapnafjordr suivie de la Saga de Thordr l'Impétueux

 

La Saga de Sverrir, Roi de Norvège

 

 

La Saga des Sturlungar

 

 

Trois grands poèmes religieux: Geisli, Liknarbraut, Passiusalmar

La Saga des gens du Vapnafjördr suivie de La saga de Thordr l'Impétueux 

Anonyme, (traduction par Jean Renaud) - 208 pages

Jean Renaud nous propose ici une traduction - inédite en français - de deux sagas du XIIIe siècle de la catégorie dite des Islandais (Islendingasögur), sagas qui soutiennent la comparaison avec les plus grandes mais se présentent sous forme plus brève que les classiques du genre. On y trouvera tous les traits constitutifs de ce genre maintenant bien connu du public cultivé français: des personnages hauts en couleur, une action sans faille comme pressée d'aboutir, la fameuse dialectique du destin, de l'honneur et de la vengeance vue notamment dans le cadre de la famille sacrée et surtout, le célèbre style de saga, rapide, concentré, réaliste et dynamique qui aura assuré la fortune du genre.

La Saga de Sverrir, roi de Norvège

Karl Jonsson - 336 pages

La Saga de Sverrir appartient au genre de la saga royale, c'est-à-dire au grand groupe de biographies de souverains norvégiens ou danois dont les Islandais firent une spécialité au Moyen Âge. La Saga de Sverrir en est une des plus remarquables. Elle est longue et riche, et l'auteur est très proche des événements décrits, ce qui lui permet d'en faire un récit exceptionnellement détaillé. Il a eu accès à de nombreux témoins directs des faits, le plus important étant le protagoniste principal de la saga, le roi Sverrir lui-même, mort en 1202, qui en aurait dicté la première partie.
Ce personnage est des plus intéressants. Originaire des îles Féroé, fils d'artisan, il devient prêtre. Sa mère lui révèle, alors qu’il est déjà adulte, qu’il est en réalité le fils naturel d’un défunt roi de Norvège. À la faveur d’une crise dynastique dans le pays, Sverrir trouve des soutiens pour le réclamer sur le trône, mais il doit combattre l’armée de son cousin le roi Magnús, petit-fils de roi par sa mère et qui jouit de la bénédiction de l’Église. 
L’auteur supposé de la saga, Karl Jónsson, était abbé d’un monastère dans le nord de l’Islande. Son récit est vif et enlevé et le portrait du roi Sverrir saisissant de vérité. Ses discours sont une mine de renseignements sur les attitudes, les valeurs et la vision du monde de l’aristocratie nordique dans la seconde moitié du XIIe siècle. Sverrir a la sympathie de l'auteur, qui n’en demeure pas moins conscient de l’ambiguïté du personnage. L’histoire de ce roi qui fut peut-être un imposteur en est d’autant plus passionnante.

La Saga des Sturlungar

Anonyme - 796 pages

La Saga des Sturlungar est le fleuron des sagas islandaises dites de contemporains parce qu’elles relatent les heurs et malheurs des Islandais aux XIIe et XIIIe siècles, selon les témoignages de contemporains, ce qui fait, première originalité, qu’exceptionnellement, nous connaissons certains de leurs auteurs. La Saga des Sturlungar rapporte, en une quinzaine de textes de très inégales longueurs, de quelle façon l’Islande médiévale, qui était parvenue à mettre au point un type de société, d’administration et de gouvernement sans équivalents ailleurs, a, peu à peu, perdu l’équilibre et la sérénité qui faisaient sa force, pour finalement se laisser détruire par des luttes intestines et passer sous la coupe du roi de Norvège, en 1264, perdant ainsi et pour presque sept siècles, son indépendance. C’est à la fois une sorte de traité de politologie, une amère méditation de type existentiel, une leçon de philosophie - et c’est aussi une saga inimitable avec ce fameux style, ces règles de composition qui font la fortune du genre, de même que l’étonnante galerie de personnages, de décors et de péripéties émouvantes ou tragiques. Il s’agit sans conteste d’un des plus grands textes que l’Islande médiévale (et l’on peut bien ajouter : le Moyen Age européen) ait engendrés.

Trois grands Poèmes religieux: Geisli, Liknarbraut, Passiusalmar

Anonyme, traduits de l'islandais par Patrick Guelpa - 300 pages

Inédits en français, ces Trois grands poèmes religieux pleins de bruits et de fureur, sont encore très célèbres en Islande. Bien que d'époques et de facture différentes, ils exaltent tous la Croix du Christ.

Geisli (« Un rayon ») de Einar Skúlason, sans doute le scalde, c'est-à-dire le poète de cour, le plus productif du XIIe siècle, constitue un vibrant hommage au roi Óláfr Haraldsson de Norvège (1015-1030) dit « saint Olaf » qui acheva de christianiser le pays.

Líknarbraut (« Voie de la Grâce ») dont l'auteur est demeuré anonyme, s'apparente par son contenu au lyrisme sentimental de la poésie religieuse de veine franciscaine.

Les Passíusálmar (« Cantiques de la Passion ») du grand pasteur luthérien Hallgrímur Pétursson (1614-1674) exaltent la Passion et la mort sur la Croix de Jésus.

Avec ces trois grands et prestigieux textes religieux, le génie chrétien du Nord marque de sa dimension spécifique toute une tradition poétique européenne.

 

Ed. Les Belles Lettres, coll. Vérité des Mythes

Deux Sagas islandaises légendaires

 

 

Les Sagas legendaires

 

 

 

 

 

 

Deux sagas islandaises légendaires

Régis Boyer - 158 pages

S'il s’agit bien ici des sagas islandaises du XIIIe siècle, ces deux textes relèvent d’une catégorie particulière, celle des sagas légendaires (fornaldarsögur) rédigées, bien entendu, dans le style tellement caractéristique du genre, mais fort différentes des sagas d’autres catégories par les caractères et les motifs. Elles sont censées remonter à des temps archaïques (ce que dit le forn- defornaldarsögur), mais frappent surtout par la place qu'elles font au surnaturel, au merveilleux, au fantastique, ce qui les amène à évoquer quantité de survivances païennes, pensons-nous, et à proposer tout un arsenal de thèmes et de rites magiques.
Ces deux sagas sont férues d’« exotisme », elles détonnent de manière remarquable sur les grandes sagas des Islandais (Islendingasögur) par la place qu’elles accordent à l’amour-passion. Elles se font l’écho, également, de quantité de motifs de contes populaires, de réminiscences poétiques peut-être très anciennes ou de souvenirs historiques perdus dans la nuit des temps. Ce sont des sagas « vikings » qui obéissent aux lois de dynamisme, d'énergie et d’esprit d’aventure carastéristiques des grands aventuriers-marchands du Nord.
Mais leur propos n’est pas historique, dans quelque sens que ce soit. En fait, elles valent surtout, à nos yeux, aujourd’hui, pour la manière souveraine avec laquelle elles nous livrent, souvent ingénûment, de grands mythes qu'elles n’entendaient pas, il va sans dire, mais que nous parvenons à restituer dans leur fraîcheur. Suicides sacrés, pendaison rituelles, roi selon l’idéologie indoeuropéenne, vierges qui sont en fait des androgynes, géants aux ténébreux savoirs, héros archaïques détenteurs du grand art poétique, trolls maléfiques, aventures fabuleuses, etc.: tout ce que nous appellerions un « folklore » se cache derrières ces textes disparates, souvent énigmatiques, mais superbement composés pour notre « divertissement »

Les Sagas légendaires

Régis Boyer - 200 pages

Les sagas islandaises (XIIIe et XIVe siècles) ne forment pas un tout homogène.
Les « classiques », qui sont les mieux divulguées en France maintenant, ont des prétentions « historiques ». Mais il existe d'autres catégories qui n’affichent pas la même ambition. Notamment les sagas dites légendaires (fornaldarsögur) qui entendent ressusciter des temps très anciens. Deux d’entre elles, parmi les plus connues, ont déjà été présentées dans cette collection. Le propos du présent livre est d’étudier ce genre, sa genèse, ses caractéristiques principales.
Les sagas légendaires aiment ressusciter ou livrer tout un univers para-religieux scandinave ancien, où les mythes, les dieux, les croyances et les survivances se côtoient et viennent éclairer d’un jour tout à fait inattendu les grands textes religieux de l’Edda poétique. On découvre donc, en parcourant tous ces textes impeccablement rédigés dans le célèbre « style de sagas », un univers très peu familier qui, certes, atteste de la prodigieuse culture des auteurs au courant de tout ce qui se faisait ou disait dans le monde connu de leur époque et qu’ils parcouraient inlassablement – ce sont des descendants immédiats de Vikings! Le lecteur s’apercevra sans peine que nous sommes ici aux sources du conte ou de la légende. Mais une question se posera à lui: quelle est la vérité de ces mythes ainsi affrontés à toutes les influences imaginables? La réponse n’est pas acquise, mais les voies d’investigation qui sont proposées ici aideront certainement l’amateur à progresser dans la fascinante connaissance des grands motifs ou des images prestigieuses qui ont fait notre culture. Et du coup, la grande civilisation scandinave ancienne, absurdement reputée « barbare » chez nous, recouvrera ses droits à notre estime.

Les Sagas miniatures 

Régis Boyer - 448 pages

Régis Boyer continue là son activité de "passeur": faire connaître en France les chefs-d'œuvre que sont les sagas islandaises élaborées entre le XIIe et le XIVe siècles. Ce volume vise à faire connaître un genre particulier de “petites sagas” le mot islandais qui les désigne pourrait se rendre par un “Dit” il nous donne ici une quarantaine de ces “Dits”, récits brefs rigoureusement centrés sur un personnage, un événement, un détail significatif et intéressant (Brandr donne généreusement sa tunique, Hemingr bat le roi Haraldr l’impitoyable dans diverses épreuves “sportives”, Gestr-aux-Nornes a vécu plus de trois cents ans, etc.). Il s’agit de morceaux narratifs qui relèvent du plaisir de dire, confiés au parchemin pour notre divertissement, ce qui ne préjuge pas, bien entendu, d’intentions plus profondes, moralisatrices, historiques, psychologiques. Mais ce qui retient, en première et dernière analyse, c’est une voix de conteur inlassable.

 

Ed. Gallimard, coll. Folio 2€

Saga d' Eirikr le Rouge, suivi de Saga des Groenlandais

 

Saga de Gisli Sursson

 

Saga de Hávardr de l'Ísafjörd, Saga islandaise

Saga d’Eirikr le Rouge, suivi de Saga des Groenlandais

Anonyme, traduit par Régis Boyer - 112 pages

Eirikr le Rouge, condamné au bannissement à la suite des meurtres d’Eyjolfr la Fiente et de Hrafn le Duelliste, met les voiles et part à la découverte du Groenland. Leifr, fils d’Eirikr et de Thjodhildr, part du Groenland vers la Norvège mais son bateau est détourné vers les Hébrides... Quant à Thorfinnr Karlsefni, fils de Thordr Tête-de-Cheval, il part explorer le Vinland, contrée lointaine de Terre-Neuve... Le nom d’Eirikr le Rouge évoque l’aventure, la bravoure, la magie des Vikings et les découvertes de contrées sauvages du Grand Nord...

Saga de Gisli Sursson

Anonyme, traduit par Régis Boyer - 144 pages

Gili est un Viking hors du commun ; habité de généreux idéaux, fils respectueux, frère fidèle et mari aimant, il se trouve bien malgré lui dans une situation compliquée. Victime d’un destin impitoyable, il doit choisir entre venger son frère ou perdre son honneur. Vengeance, jalousie, trahison, tous ces ingrédients sont rassemblés pour nous offrir une histoire de vaillance, d’amour et de mort dans le monde rude des fiers guerriers vikings.

Saga de Hávardr de l'Ísafjörd: Saga islandaise

Anonyme, traduit par Régis Boyer - 96 pages

 

Ed. Porte-Glaive, coll. Lumière du septentrion

La Saga des Ynglingar

 

La Saga de Thorir aux Poules

 

La saga des Alliés

La Saga des Ynglingar

Snorri Sturluson, traduit par Ingeborg Cavalié - 185 pages

La Saga de Thorir aux Poules

Anonyme, traduit par Alain Marez - 134 pages

La saga de Thorir aux Poules décrit précisément un instant crucial qui marque l'évolution sociale des peuplesdu Nord: l'apparition, peu avant la christianisation, de la pensée usurière inconnue jusque là et ses conséquences au sein d'un monde hiératique.

Les Grecs puis les Romains avaient subi cela bien des siècles auparavant. Mais nous trouvons ici analysée avec une saisissante modernité  la série de glissements fonctionnels nécessaires pour aboutir à la rencontre simultanée de deux extrêmes: l'émergence de la plèbe et la décadence des patriciens, ici des boendr. De ce précipité naîtra, au coeur de la structure trifonctionnelle, un quatrième état qui tendra non seulement à se survivre mais aussi à dissoudre l'ordre naturel de la communauté. Les causes de cette nouvelle situation ne sont pas évoquées. Cependant l'auteur accuse les faiblesses organiques du mode de penser traditionnel, la mécanique de ce genre d'attaque et les moyens de s'en défendre: comment faire front lorsqu'une partie des élites consacrées se laisse séduire par un système de valeurs inversé? La fidélité à la parole donnée, c'est-à-dire la fidélité à soi-même, semble la première réponse adéquate à cette menace.

Concise, parfaitement ciselée, cette "petite" saga rédigée par un anonyme islandais du XIIIème siècle inaugure une nouvelle collection dirigée par Régis Boyer, exclusivement  composée d'oeuvres et de documents authentiques issus des domaines culturels nordiques, et destinés à en permettre la compréhension approfondie

La Saga des Alliés

Anonyme, traduit par Alain Marez 

La Saga des Alliés semble bien être la seule dont l'écriture utilise délibéremment l'humour comme moyen d'expression littéraire mais aussi comme levier critique pour dénoncer une dégénerescence socio-culturelle...

On connaît le souci pointilleux du droit, commun aux différents peuples germaniques. Ce caractère, d'où procède le droit coutumier,positif dans son essence devient particulièrement dangereux pour la communauté des lignages lorsque certains le prennent à la lettre pour l'"absolutiser" en Etat de droit. L'auteur, anonyme islandais du XIIIème siècle, ridiculise cette nouvelle perversion qui peu à peu paralyse l'esprit de droiture.

Odd, héros de cette saga,  incarne la grande santé enthousiaste et généreuse du bondi, naturellement étranger à cet esprit juriste mais s'y trouve malgré lui confronté. Son "défenseur", en l'occurence son propre père, possède d'étranges connotations odiniques, qualités indispensables pour recouvrer une saine vision du monde.

Par son ton léger et satyrique, cette petite saga, qui s'attaque elle aussi à un principe de décadence, est une oeuvre étonnament moderne.

Autres éditeurs

 

La Saga de Sigurdr ou, la Parole donnée

Anonyme

Régis Boyer donne ici une nouvelle traduction de la saga de Sigurdr. Sigurdr, le Siegfried wagnérien, est un personnage mythique des plus anciennes traditions scandinaves, de leur culte des ancêtres, du "père fondateur", ou de leurs récits sacrificiels.

éd. Cerf 

coll. Patrimoines. Scandinavie

Sagas islandaises

Anonyme

Ce volume contient les oeuvres suivantes : Saga d’Egill, fils de Grímr le Chauve - Saga de Snorri le Godi - Sagas du Vínland - Saga des gens du Val-au-Saumon - Saga de Gísli Súrsson - Saga des frères jurés - Saga de Hávardr de l’Ísafjördr - Saga de Grettir - Saga des chefs de Val-au-Lac - Saga de Glúmr le Meurtrier - Saga des gens du Svarfadardalr - Saga de Hrafnkell Godi-de-Freyr - Saga de Njáll le Brûlé. Traduit de l’islandais par Régis Boyer.

éd. Gallimard

coll. Bibliothèque de la Pléiade

La Saga d'Harald Fourrure grise

La Saga d'Harald Fourrure grise

Snorri Sturluson, traduit par Ingeborg Cavalié et Alain Marez -132 pages

 

 

 

Ed. Honoré Champion

coll. Moyen-age-traduction

La Saga de Bjorn, Champion des Gens de Hitardalr

Anonyme, traduit par Patrick Guelpa - 288 pages

L'Islande au XIe siècle. Le jeune Björn Arngeirsson, qui deviendra le champion de sa région, conquiert avec sa fière allure et sa noble prestance le coeur de la belle et douce Oddný qui lui est promise en mariage. Mais poussé par une passion bien scandinave, celle de voir du pays afin d apprendre les belles manières et de devenir un homme accompli, il s embarque pour la Norvège et la Russie où il se couvre de gloire. Hélas, Björn tarde à revenir en Islande pour épouser sa belle, et Þórðr Kolbeinsson en profite pour la lui ravir. Commence alors une lutte implacable entre les deux hommes où tous les coups sont permis...

La saga de Björn, champion des gens de Hítardalr fut rédigée au début du XIIIe siècle par un auteur de l île de glace et de feu qui, comme le veut la règle, demeure à jamais anonyme. Elle a pour particularité d être une saga de scaldes (skáldasaga) et ne comporte pas moins de trente-neuf strophes scaldiques. Rare témoin d une poésie puissante et complexe, la saga de Björn illustre à merveille ce « génie du Nord » dont parle Régis Boyer dans la préface qui acompagne cette édition.

La saga de Björn est ici traduite et annotée pour la première fois en français. Edition bilingue Islandais-Français

éd. L'Echo des Vagues

coll. Oblivion

Saga de Njall le Brûlé

Anonyme, traduit de l'islandais par Gérard Chinotti - 312 pages

Ecrite au XIIIe siècle par un auteur inconnu, "La saga de Njall le Brûlé" est sans doute l'une des plus grandes sagas que l'Islande ait produites. Racontant des faits qui se seraient déroulés aux alentours de l'an 1000, en pleine civilisation viking, le récit détaille ce qui s'est passé entre 930 et 1020, période qui couvre la christianisation de l'île, en l'an 1000, ainsi que la bataille de Clontarf, près de Dublin, en 1014, l'auteur va au-delà du fait historique et, dans une langue simple, laconique, ironique, dans des découpages quasiment cinématographiques, nous donne un des chefs-d'œuvre de la littérature mondiale.

éd. Presses de l'Université Laval

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire