IDAVOLL

colonie

  • Groenland - La sécheresse mise en cause dans la disparition de la colonie fondée par les Vikings dans le sud du pays

    Selon une nouvelle recherche menée par l'Université du Massachusetts à Amherst, c'est la sécheresse, et non un refroidissement du climat, qui serait à l'origine de l'abandon au XVème siècle d'un établissement fondé par les Vikings dans le sud du Groenland. 

    Pourquoi les anciens Scandinaves, qui avaient réussi à établir une colonie viable dans le sud du Groenland en 985, l'ont-ils abandonnée au début du XVème siècle? L'idée selon laquelle le petit âge glaciaire en serait la cause, cette période climatique froide principalement localisée sur l'Atlantique nord qui s'est manifestée approximativement entre le début du XIVème et la fin du XIXème siècle et qui entraîna de longs et rudes hivers, a longtemps fait consensus. 

     

    Lire la suite

  • Canada - Le séjour des Vikings à L'Anse aux Meadows en 1021 scientifiquement prouvé par les cernes du bois qu'ils ont coupé

    Une équipe internationale de chercheurs a utilisé les données fournies par les cernes des arbres coupés par les Vikings pour dater de manière scientifique le site de L'Anse aux Meadows, à Terre-Neuve. D'après leurs résultats, ce lieu historique inscrit depuis le 8 Septembre 1978 au patrimoine mondial de l'UNESCO, fête précisément cette année ces 1000 ans d'existence. 

    L'anse aux Meadows est situé à l'extrême nord de l'île de Terre-Neuve, au Canada. C'est là, sur une colline surplombant la mer, que les explorateurs vikings venus des colonies du Groenland firent le choix de s'établir. Ils y ont construit des maisons, des hangars à bateaux et des ateliers comme en témoignent les divers outils découverts par les archéologues.

     

    Lire la suite

  • Les Açores - Les Vikings auraient colonisé l'archipel 700 ans avant les Portugais

    La colonisation des îles des Açores a commencé 700 ans plus tôt que la date officielle de la découverte de l'archipel par les Portugais au XVème siècle. C'est la principale conclusion d'une nouvelle recherche menée par une équipe internationale multidisciplinaire de scientifiques, avec la participation du Conseil supérieur de la Recherche scientifique espagnol (CSIC). 

    Dans l'étude publiée le 12 Octobre 2021 dans la revue de l'Académie américaine des Sciences PNAS, les chercheurs sont non seulement en mesure de cibler une période, mais aussi de montrer comment et sous quelles conditions climatiques les îles ont été occupées, en plus des impacts des premiers établissements humains sur les écosystèmes, grâce aux analyses de carottes de sédiments récupérées dans plusieurs lacs de l'archipel.

    Lire la suite

  • Les Shetland - À la recherche de l'ancienne capitale viking de l'archipel

    Grâce à une collecte de fonds, des fouilles archéologiques ont pu être menées à Scalloway sur l'île de Mainland. Tout semble indiquer que les archéologues ont découvert de nouveaux vestiges de l'ancienne capitale viking des Shetland. 

    Scalloway, située sur la côte Ouest de l'île de Mainland, a perdu son statut administratif de capitale de l'archipel des Shetland en 1708 au profit de Lerwick.

    Cela n'a pas empêché Kristian Leith, retraité, de partir en quête de l'ancienne capitale viking après avoir trouvé, pendant le confinement l'année dernière, de nombreux artefacts de l'Âge du Bronze, 5 maisons rondes d'origine picte et 26 restes humains du XVème siècle, lors de travaux de terrassement pour les fondations d'un abri de jardin.

    Lire la suite

  • Pologne - Butin ou tribut payé aux Vikings pour sauver Paris, un trésor de deniers carolingiens découvert non loin de Truso

    Plus d'une centaine de deniers en argent frappés au IXème siècle par les souverains de la dynastie carolingienne ont été mis au jour lors de fouilles archéologiques dans le nord-est de la Pologne. Une découverte inédite dans ce pays, qui pourrait selon l'une des hypothèses des chercheurs provenir du tribut payé par le roi de Francie aux Vikings dans le but de sauver Paris d'une invasion.

    Le 2 Juin 2021, Łukasz Szczepański, archéologue du musée d'Ostróda, annonçait à la presse la découverte d'un trésor monétaire absolument unique, des pièces présentant des inscriptions en latin et une croix pattée caractérisques des deniers carolingiens, le premier du genre à avoir été mis au jour dans cette partie de l'Europe.

    Lire la suite

  • Pologne - À la recherche du cimetière viking de Truso

    Les archéologues sont actuellement à la recherche d'un cimetière viking dans la légendaire colonie de Truso, fondée au VIIIème siècle par les Danois près de Janów Pomorski, en Pologne.

    Du VIIIème au début du XIème siècle, Truso fut une importante ville portuaire de la mer Baltique et une cité commerciale viking où se vendaient des produits artisanaux spécifiques, tels que toutes sortes d'objets forgés sur place, des bijoux, de l'ambre et des cornes. Wulfstan de Hedeby, un voyageur anglosaxon, en fit une description détaillée vers 890 traduite en vieil anglais par le roi Alfred le Grand.

    Lire la suite

  • Groenland - Une économie trop dépendante de l'ivoire de morse responsable de l'effondrement des colonies vikings

    Les scientifiques ont du mal à comprendre pourquoi, après des centaines d'années, les Vikings installés là depuis la fin du Xème siècle ont soudainement abandonné leurs colonies du Groenland. De nouvelles recherches menées par une équipe de scientifiques norvégiens et britanniques suggèrent que leur dépendance économique excessive vis-à-vis des défenses de morses en serait la cause principale.

    L'exploitation des populations de morses par les colons nordiques du Groenland fut durable pendant plus d'un siècle. Au XIIIème siècle, cependant, cette source de revenu fut semble-t-il mise à mal par une économie de marché de plus en plus mondiale. D'après la nouvelle étude consultable en ligne sur Science Direct, et publiée dans la revue scientifique Quaternary Science Reviews de février 2020, les Norvégiens auraient peut-être payé le prix fort d'une stratégie commerciale mal avisée: celle de continuer à alimenter coûte que coûte le marché européen en ivoire de morse.

    Mais, selon d'autres chercheurs, ces nouvelles données bien que pertinentes ne peuvent expliquer, à elles-seules, la disparition des 'Vikings' au Groenland. 

    Lire la suite

  • Islande - L'extinction du morse islandais coïncide avec la colonisation viking

    Une équipe internationale de scientifiques a démontré l'existence d'une population unique de morses en Islande qui s'est éteinte peu de temps après la colonisation viking il y a 1100 ans. La chasse au morse et le commerce de l'ivoire ont probablement été la principale cause de leur extinction, ce qui en fait l'un des tous premiers exemples de surexploitation des ressources marines d'origine commerciale.

    La présence de morses en Islande par le passé et leur disparition apparente entre 870 et 1262, soit dès la période de la colonisation jusqu'au Vieux Pacte [Gamli sáttmáli, l'Islande reconnait le roi Håkon IV de Norvège, qui lui laisse une autonomie de fait], ont longtemps laissé perplexe le monde scientifique.

    Lire la suite

  • Islande - De nouveaux vestiges de l'Âge Viking découverts à Hofstadir

    Des vestiges de trois bâtiments ont été découverts à Hofstaðir, dans le nord de l'Islande. Le site, fondé lors de la colonisation viking, est resté intact depuis son abandon au début du XIème siècle, et les archéologues ne font que commencer sa cartographie.

    Hofstaðir, qui se trouve au bord de la rivière Laxá, près du lac Mývatn, est le site archéologique le plus étudié d'Islande. Selon Orri Vésteinsson, professeur d'Archéologie à l'Université d'Islande, ce n'est pas pour rien. Il explique que le matériel de recherche dans la région est infini, bien que la connaissance du site par les experts soit encore "assez incomplète". Les chercheurs ne font que commencer à cartographier de manière détaillée la région pour la première fois.

    Lire la suite

  • Groenland - Les colonies vikings ont eu chaud

    Bien que la télévision et les films décrivent les Vikings comme des hommes robustes, affrontant vêtus de fourrure des températures inférieures à 0C°, une nouvelle étude sur des insectes emprisonnés dans les vieux sédiments d'un lac au Groenland, démontre qu'un climat chaud a coïncidé avec leur arrivée, un moment clé de l'histoire du pays.

    Après avoir reconstitué les données climatiques du sud du Groenland au cours des 3 000 dernières années, une équipe de chercheurs de l'université Northwestern a établi la preuve qu'il faisait relativement chaud, par rapport aux siècles précédents et suivants, au moment où les Vikings vécurent dans cette région, soit entre 985 et 1450 de notre ère. Leurs conclusions ont été publiées ce mercredi 6 Février dans la revue scientifique Geology.

    Lire la suite

  • Science - Le commerce de l'ivoire de morse facteur principal de la colonisation viking du Groenland

    L’analyse de l’ADN de morses prélevé sur des objets précieux conservés dans des dizaines de musées européens a permis de comprendre pourquoi des colonies de Vikings norvégiens se sont installées et ont prospéré pendant des siècles au Groenland.

    D'après des généticiens et historiens, auteurs d'un article publié dans la revue Proceedings of the Royal Society B, les Vikings se sont établis au Groenland pour se procurer des défenses de morses dont ils ont monopolisé le commerce pendant 4 siècles.

    Lire la suite

  • Islande - Ce que révèle le génome des premiers colons de l'Âge Viking sur la constitution d'une population

    Si les Islandais actuels se retrouvaient face aux fondateurs du pays, tout air de ressemblance serait bien difficile à observer, d'après une nouvelle étude. En effet, les Islandais d'aujourd'hui ont une proportion beaucoup plus élevée de gènes scandinaves que leurs lointains ancêtres, ce qui suggére que les insulaires ont subi un changement génétique remarquablement rapide en un millénaire.

    Des études antérieures avaient déjà laissé entendre une telle conclusion à partir de génotypes actuels, fait remarquer Jonathan Pritchard, un généticien des populations de l'Université de Stanford à Palo Alto, en Californie, qui n'a pas participé à cette recherche. Mais, selon lui, les nouvelles découvertes offrent un aperçu rare et direct de la fondation d'un nouveau peuple: "Je ne pense pas que cela ait déjà été montré pour aucune autre population humaine."

    Lire la suite

  • Canada - La colonie viking perdue de Hóp se trouverait quelque part au Nouveau-Brunswick

    Il est dit dans les sagas qu'une colonie viking, connue sous le nom de Hóp, s'est établie sur une terre possédant de la vigne sauvage, des saumons en abondance et où les habitants fabriquaient des canoës en peaux de bêtes. Récemment, une archéologue a révélé que cette colonie se trouve probablement dans le nord-est du Nouveau-Brunswick.

    D'après les textes, deux colonies auraient été fondées au Vinland. Une au Nord, sans doute celle de l'Anse aux Meadows à Terre-Neuve, qui fut appelé Straumfjörð, en raison des forts courants, par Þorfinnr Karlsefni. Une plus au sud, mentionnnée sous le nom de Hóp dans les sagas, qui aurait été fondée en premier. Elle correspondrait donc au lieu d'implantation de Leif, c'est-à-dire au "véritable" Vinland.

    Si Hóp était enfin trouvé, il s'agirait alors du deuxième établissement viking à être découvert en Amérique du Nord [le troisième en fait, si l'on tient compte du site de Pointe Rosée: Une découverte pourrait réécrire l'histoire des Vikings au Nouveau Monde - note Idavoll]

    Lire la suite

  • Irlande - Une étude révèle l'impact des colons vikings sur le patrimoine génétique irlandais

    Une étude a permis d'élaborer une carte génétique détaillée de l'Irlande, où les différences d'ADN reflètent les événements historiques qui ont marqué le pays. Et l'impact des Vikings sur le patrimoine génétique irlandais s'avère plus important que ce à quoi les scientifiques s'attendaient. 

    Située au large de la côte Nord-Ouest de l'Europe, la situation géographique de l'Irlande favorise son isolement et l'homogénéité génétique. Des études sur d'anciens génomes irlandais suggèrent que le paysage génétique irlandais actuel est apparu il y a environ 3500 ans, au cours de l'Âge du Bronze irlandais. Mais il y a eu entre-temps un certain nombre de migrations historiques significatives en Irlande: les Vikings à la fin du premier millénaire, l'invasion normande au XIIème siècle et les Plantations [i.e vagues de colonisation de l'Irlande par la royauté anglaise] aux XVIème et XVIIème siècles.

    Lire la suite

  • Science - Pourquoi les Vikings du Groenland ont disparu?

    Par Eli KintischEn 1721, le missionnaire Hans Egede a voyagé de Norvège au Groenland sur un navire appelé L'Espoir, à la recherche des agriculteurs scandinaves dont les Européens n'avaient plus entendu parler depuis 200 ans, afin de les convertir au protestantisme. Il a exploré les fjords parsemés d'icebergs qui firent place aux douces vallées et aux lacs d'argent miroitant en-dessous de la massive calotte glaciaire. Mais quand il a demandé aux chasseurs inuits qu'il a rencontrés où se trouvaient les hommes du Nord, ils lui ont montré les murs effondrés d'une église en pierre: les seuls vestiges de 500 ans d'occupation. "Quel a été le sort de tant d'êtres humains, coupés si longtemps de toute relation avec le monde plus civilisé?" a écrit Egede dans un récit de son voyage. "Ont-ils été anéantis par une invasion d'indigènes ... [ou] ont-ils péri en raison de la rigueur du climat et de la stérilité du sol?"

    Les archéologues se posent encore la question aujourd'hui. Aucun chapitre de l'histoire de l'Arctique n'est plus mystérieux que la disparition au XVème siècle de ces colonies scandinaves d'autrefois. Les théories concernant l'échec de la colonie ont tout envisagé, des sinistres pirates basques à la peste noire. Mais les historiens ont le plus souvent pointé la responsabilité des Scandinaves eux-mêmes, en faisant valoir qu'ils ont échoué à s'adapter à l'évolution du climat. Des Scandinaves partis d'Islande se sont installés au Groenland au cours d'une période chaude vers l'an 1000. Mais alors qu'une ère froide appelée le petit âge glaciaire survenait, ils ont continué à se cramponner à l'élevage de bétail et à construire des églises, gaspillant des ressources naturelles comme le sol et le bois de construction. Pendant ce temps, grâce à la chasse aux phoque et aux baleines, les Inuits survécurent dans le même environnement.

    Cependant, au cours de la dernière décennie, de nouvelles fouilles dans l'Atlantique Nord ont obligé les archéologues à revoir certains de ces points de vue de longue date. Un collectif de recherche international appelé l'Organisation Bioculturelle de l'Atlantique Nord (NABO) a accumulé de nouvelles données précises sur les anciens mode de vie des colonies, le régime alimentaire et le paysage. Les résultats suggèrent que le Groenland norrois était moins centré sur le bétail et plus sur le commerce, en particulier celui de l'ivoire de morse, et que pour la nourriture, ils comptaient plus sur la mer que sur leurs pâturages. Il ne fait aucun doute que le climat a été une contrainte pour la colonie, néanmoins le scénario émergent n'est pas celui d'une société agricole à court de nourriture, mais celui d'une société de chasseurs à court de proies, vulnérables aux naufrages en mer et aux troubles sociaux.

    Lire la suite

  • Science - Une crue glaciaire pourrait avoir freiné l’expansion viking au nord du Groenland

    La colonisation du Groenland, qui a eu lieu durant la période qualifiée d’optimum climatique médiéval, a longtemps été attribuée à la douceur du climat. Pourtant, dans le nord du Groenland, un climat rigoureux régnait qui a provoqué une avancée importante des glaciers autour de l’an 1000 et probablement participé à limiter la colonisation des Vikings au sud du Groenland. C’est ce que vient de démontrer une équipe de chercheurs du CNRS, des universités Grenoble-Alpes, Aix-Marseille et Bordeaux et du CEA, en collaboration avec des chercheurs du Royaume-Uni. La baisse des températures au nord du Groenland est vraisemblablement liée aux taches solaires et aux éruptions volcaniques dont l’intensité au cours de l’optimum climatique médiéval a été récemment révisée à la hausse.

    En l’an 982 apr. J.-C., le célèbre Viking Érik le Rouge débarquait dans le sud du Groenland, pays qui sera appelé Terre verte (Green Land). À cette époque, qualifiée d’optimum climatique médiéval, un climat chaud, favorable aux récoltes et aux vendanges précoces, régnait en Europe et les glaciers alpins connaissaient un net recul, similaire au recul actuel.

    Une équipe de chercheurs a étudié l’évolution de plusieurs glaciers situés à l’ouest du Groenland autour de l’île de Disko, à environ 1000 km au nord des sites vikings, en datant leurs phases d’extension. Pour réaliser cette datation, ils ont analysé les concentrations en chlore 36 des moraines, ces débris rocheux charriés puis laissés sur place par les glaciers. En effet, lorsqu’un glacier commence à reculer, ses moraines frontales ne sont plus protégées par la glace. Les roches commencent alors à accumuler du chlore 36, issu des réactions nucléaires provoquées par l'impact sur ces roches des particules du rayonnement cosmique, déclenchant un "chronomètre géologique".

    Lire la suite

  • Canada: Une découverte pourrait réécrire l'histoire des Vikings au Nouveau Monde

    Guidés par les anciennes sagas nordiques et des images satellites modernes, les chercheurs découvrent ce qui pourrait bien être le deuxième site viking découvert en Amérique du Nord.

    Il faut crapahuter environ 3 kilomètres à travers forêts et sol marécageux pour atteindre Pointe Rosée, une étroite péninsule balayée par le vent qui s'étire au sud de Terre-Neuve vers le golfe du Saint -Laurent. En Juin dernier, l'attention d'une équipe d'archéologues a été attirée sur cette partie reculée du Canada par une carte au trésor des temps modernes: l'imagerie par satellite a révélé des caractéristiques du sol qui pourraient être des preuves d'une activité humaine passée.

    Lire la suite

  • Les raids Vikings étaient composés d'hommes et de femmes

    Une étude ADN a révélé l'importance des femmes dans l'expansion scandinave vers les Îles Britanniques durant l'Âge Viking. Les scientifiques ont découvert que les hommes Viking amenaient avec eux un nombre significatif de femmes dans leurs bateaux lorsqu'ils naviguaient vers des lieux comme l'Ecosse Continentale, Shetland, Orkney et l'Islande. Cela contredit les stéréotypes de l'homme uniquement menant des raids avec viol et pillage au passage.

    Lire les articles: Les découvertes archéologiques, Science et Avenir

  • Canada - Les vikings seraient allés plus au sud du Nouveau Monde

    L'Anse-aux-Meadows n'était pas le bout du monde pour les Vikings! Selon des analyses de morceaux de jaspe retrouvés sur place, ils se seraient rendus 200 kilomètres plus au sud dans la baie de Notre-Dame. Or c'est là que se trouve la plus grande densité de sites archéologiques amérindiens de tout Terre-Neuve...

    La soif d’aventure et d’exploration des vikings n’avait pas de limites. Si le site canadien de l’Anse-aux-Meadows, sur la pointe nord de l’ile de Terre-Neuve, est déjà bien connu pour abriter les restes d’un campement de nordiques, il vient de livrer un nouvel élément de poids. Selon une étude présentée en avril au colloque annuel de la Société Américaine d’archéologie, deux fragments de jaspe retrouvés sur le fameux site proviennent en fait de la baie de Notre-Dame, alors très peuplée.

    Lire la suite