IDAVOLL

Les animaux mythiques

Sommaire

  • L'aigle et le faucon
  • Le bouc
  • Le cerf
  • Le cheval
  • La chèvre
  • Le chien
  • Le coq
  • Le corbeau
  • Le dragon
  • L'écureuil
  • Le loup
  • Le sanglier
  • Le serpent
  • Le taureau et la vache

Aigle / Faucon

Symbole solaire et céleste, ce roi des oiseaux accompagne ou représente les dieux et les plus grands héros. Image archétypale du père et de l’initiateur.

L' aigle bicéphale est le symbole de l’aigle renforcé représentant le pouvoir suprême.

 

  • Blodörn ("l'aigle de sang"): mise à mort qui consiste à séparer les côtes de la colonne vertébrale et à les déployer comme les ailes d'un aigle en faisant ressortir les poumons, pour se venger d'un ennemi ou plus particulièrement venger un père. 
  • Hraesvelg ("avaleur de charogne"): aigle géant qui réside au bout du monde, à la cime d'Yggdrasill, et qui produit le vent en battant des ailes. A cause de ses dimensions gigantesques, il est appelé et cité également parmi les géants.
  • Vedrfölnir: faucon situé entre les yeux de l'aigle Hraesvelg à la cime de l’Yggdrasill. 

Hraesvelg, le faucon à la cime de l’Yggdrasill (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

Bouc

Symbole nocturne, lunaire et tragique de la force vitale, de la libido et de la fécondité. Animal objet de rites sacrificiels, dont la mise à mort et la consécration à une divinité sont selon le mythe, suivies d’une résurrection permettant d’entrer en contact avec les dieux.

 

  • Tanngrisnir ("celui qui montre les dents") et Tanngnjostr ("celui qui grince des dents) sont les boucs qui tirent le char de Thor.

 

Cerf

Symbole de la fécondité, des rythmes de croissance, de la renaissance et de la dignité royale. Associé à l’arbre de vie par sa ramure, il est un médiateur entre le ciel et la terre.

 

  • DainnDurathrorDvalar (ou Dvalinn) et Duneyr, sont les 4 cerfs qui paissent dans les branches d’Yggdrasill.
  • Eikthyrnir ("celui qui a des bois de chêne"), cerf qui se tient sur le toit de la Valhöll. Il broute les feuilles de Laeradr. Les extrémités de ses bois laissent tomber des gouttes dans la source Hvergelmir qui nourrit toutes les rivières du monde.

Les 4 cerfs de l’Yggdrasill (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

Cheval

Animal sacralisé lié à la guerre, à la royauté et au divin (rites mortuaires, sacrifice aux dieux) à l’air, à la terre à l’eau et au feu.

Monture et bête de trait, cet animal est sacrifié lors de fêtes en l’honneur des dieux par les Vikings. En Islande, les étalons étaient sacrifiés pour être enterrés dans les sépultures des aristocrates. En outre, la consommation de viande chevaline fut un marqueur fort des rites païens auquel le christianisme s'est opposé.

 

  • Alsvid ("très rapide"): un des chevaux, avec Arvak, qui tirent le char du soleil dans le ciel, conduit par la déesse Sol. Les chevaux qui tirent le soleil possèdent deux soufflets sous les épaules pour les refroidir ("refroidissement du fer").
  • Arkvak ("éveillé tôt"): un des chevaux, avec Alsvid, qui tirent le char du soleil dans le ciel, conduit par la déesse Sol. Les chevaux qui tirent le soleil possèdent deux soufflets sous les épaules pour les refroidir ("refroidissement du fer").
  • Belli
  • Blodughofi: cheval de Freyr.
  • Falhofnir ("celui qui a des sabots jaunes clairs"): un des chevaux des Ases.
  • Gisl ("le radieux"): un des chevaux des Ases.
  • Glad ("le joyeux"): un des chevaux des Ases.
  • Glaer ("le clair"): un des chevaux des Ases.
  • Gullfaxi ("crinière d’or"): cheval du géant Hrungnir qui sera tué en duel par Thor. Thor fait ensuite cadeau du cheval à son fils Magni âgé de 3 ans. Odin lui reprochera de ne pas lui en avoir fait don.
  • Gultopp ("toupet d’or"): un des chevaux des Ases, et selon Snorri en particulier celui du dieu Heimdall
  • Gyllir ("celui qui a la couleur de l'or"): un des chevaux des Ases.
  • Hrimfaxi ("crinière des frimas"), cheval de Nött qui apporte la nuit et qui chaque matin, recouvre la terre d’une rosée issue de l’écume qui dégoutte de son mors.
  • Hofvarpnir ("celui qui donne des coups de sabots"): cheval de la déesse Gna.
  • Léttfeti ("celui qui marche d’un pas léger"): un des chevaux des Ases.
  • Silfrintop ("crinière d'argent"): un des chevaux des Ases.
  • Sinir ("le nerveux"): un des chevaux des Ases.
  • Skeidbrimir ("celui qui rayonne/renifle pendant la course"): un des chevaux des Ases.
  • Skinfaxi ("crinière lumineuse"): cheval de Dagr qui apporte le jour et qui éclaire le ciel et la Terre avec sa crinière.
  • Sleipnir ("celui qui glisse"): cheval d’Odin engendré par Loki (devenu jument) et l’étalon géant Svadilfari. Sleipnir est gris, a huit jambes et des runes sur les dents. Sleipnir est décrit comme le meilleur cheval des dieux, capable de sauter par-dessus la clôture de Hel, chevaucher dans les airs et au-dessus des mers. 
  • Svadilfari (" celui qui fait un voyage périlleux"): étalon qui, avec Loki métamorphosé en jument, engendre Sleipnir, et qui aide à bâtir des murs autour d'Asgard.

Odin sur son cheval Sleipnir (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

Chèvre

Symbole de la nourrice et de l’initiatrice.

  • Heidrun: chèvre qui se tient sur le toit de la valhöll et broute les feuilles de l'arbre Laerad. De son pis coule le limpide hydromel dans les coupes des einherjar. 

Heidrun (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

Chien

Symbole lié à la terre, à l’eau et à la lune, il est le guide des morts dans l’au-delà, le gardien du royaume des morts. 

Cependant, dans la mythologie nordique, le chien n'a joué pour ainsi dire aucun rôle, hormis peut-être comme animal sacrificiel. Adam de Brême décrit des chiens pendus au cours du sacrifice d'Uppsal et de nombreux chiens ont accompagné leur maître dans la tombe.

 

  • Garm ("hurleur"), chien enchaîné devant la caverne Gnipahellir qui hurle. Autre appellation possible du loup Fenrir.
  • Geri ("le glouton"): un des deux chiens qui gardent les portes de Hel. Egalement nom d'un des deux loups d'Odin.
  • Gif ("le monstre"?): un des deux chiens qui gardent les portes de Hel.

 

Coq

Symbole solaire de fierté et de vigilance guerrière. Le chant du coq a pour fonction d’avertir les dieux et de réveiller les morts.

 

  • Fjallar: coq rouge clair qui demeure chez le géant Eggthér et chante.
  • Vidofnir ("celui qui piétine les arbres"): coq perché dans les branches de l’arbre Mimameid dans la demeure de Menglöd et dont la chair seule peut apaiser les chiens de garde qui se tiennent devant.
  • Gullinkambi ("crête dor"): coq qui annonce aux Ases par son chant l’aube des ragnarök et vit au Valhalla.
  • Salgofnir

Corbeau

Messager divin symbole de perspicacité.

 

  • Huginn ("la pensée") et Muninn ("la mémoire"): corbeaux perchés sur les épaules d’Odin qui lui racontent tout ce qu'ils ont vu ou entendu lors de leurs voyages à travers le monde entier tous les matins. 

Le nom Huginn est souvent attesté dans les textes et est une appellation courante du corbeau.

Les corbeaux sont appelés "oiseaux d'Odin" et Odin est le dieu aux corbeaux Hrafnagud.

Les corbeaux sont les oiseaux du champs de bataille et les morts qui vont à la valhöll sont aussi appelés "pitance des corbeaux". Ainsi, les corbeaux, oiseaux des batailles, étaient souvent représentés sur les bannières des armées nordiques des temps vikings nommées Hrafnsmerki. 

Les corbeaux sont également les auxiliaires d’Odin dans son rôle de guérisseur des chevaux. Odin avec Huginn et Muninn (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

Dragon

Le dragon est un élément des enfers, lieu de réclusion.

 

  • Nidhögg ("celui qui frappe haineusement"): dragon des morts qui boit leur sang et dévore leurs cadavres. Il habite sous Yggdrasill, le frêne cosmique, dont il ronge les racines. Entre lui et l'aigle perché sur les branches du frêne, il y a l'écureuil Ratatosk qui suscite la mésentente. Après les ragnarök, il habitera dans le monde nouveau et beau, dans un endroit appelé Nidavellir.
  • Fafnir ("celui qui enlace"): nom du dragon tué par Sigurd.

 

Ecureuil

Messager divin, véloce, agile et conciliateur.

 

  • Ratatosk ("dent qui fore"): écureuil qui court le long du tronc du frêne cosmique Yggrasill et qui transmet au dragon Nidhogg, dont le gîte se trouve près des racines, les paroles de l'aigle perché dans les branches pour semer la zizanie.

Ratatoskr (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

Loup

Symbole de sauvagerie et de voracité. Dans la mythologie nordique, le loup est plus particulièrement dévorateur d’astres.

Les peaux de loup habillaient l’une des confréries odiniques de guerriers, les ulfhednar ("guerriers habillés de peaux de loup) souvent associés aux guerriers berserkir.

 

  •  Fenrir ("habitant des marais"): loup engendré par Loki et la géante Angrboda, élevé par les Ases puis, devenu trop fort, enchaîné avec les chaînes Loeding et Dromi qu'il rompt toutes deuxLes nains fabriquent alors la chaîne Gleipnir, légère et souple, et les Ases attachent Fenrir sur l'île de Lyngvi. Lorsque le loup s'aperçoit qu'il ne peut rompre la chaîne, le dieu Tyr perd la dextre qu'il avait placé dans sa gueule afin que Fenrir accepte de se laisser enchaîner. Les dieux attachent Gleipnir  à une autre chaîne, Gelgja, et celle-ci au rocher Gjöll qu'ils enfoncent dans la terre à l'aire de la pierre Thviti. A la fin, ils placent une épée entre les machoires du loup qui poussent des hurlements épouvantables. Sa bave forme la rivière Van.

Il ne se délivrera qu’aux ragnarök, combattra Odin et Vidar et engloutira Odin. 

Fenrir (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

  • Freki ("le glouton"): un des deux loups d’Odin qui participent au banquet de la Valhöll au pied de leur maître.
  • Geri  ("le glouton"): un des deux loups d’Odin qui participent au banquet de la Valhöll au pied de leur maître. Egalement nom d'un des deux chiens qui gardent les portes de Hel.
  • Hati ("haineux"): loup qui court devant le soleil et poursuit Mani, le dieu de la Lune, qu'il finira par engloutir.
  • Hrodvitnir ("loup glorieux"): père du loup Hati. Autre appellation probable pour Fenrir.
  • Managarm ("dévoreur de lune"): loup originaire de la forêt de fer Janvidrenfanté par Iarnsarxa et  Fenrir.
  • Sköll ("raillerie"): loup qui poursuit le soleil, personnifié par la déesse Sol, lors de sa course dans le ciel et qui finira par l'engloutir.
  • Thodvitnir ("loup du peuple"): appellation du loup Fenrir.
  • Vanargand ("le monstre de la rivière Van"): appellation possible du loup Fenrir. La rivière Van (ou Vön) s'est formée à partir de la bave du loup Fenrir enchaîné.

Sanglier

Symbole de l’autorité spirituelle. Animal sacrificiel pour bénir les moissons et dont la viande accompagne les défunts dans leur dernier voyage. Il est encore de nos jours le symbole de la royauté suédoise.

 

  • Gullinborsti ( "celui qui a des soies d’or"), appelé aussi Slidrugtanni ("celui qui a des défenses dangereuses"): sanglier qui tire la voiture du dieu Freyr, plus rapide qu’aucun cheval dans les airs et sur l’eau, de jour comme de nuit, grâce à ses soies luisantes. Gullinborsti a été fabriqué par le nain Brokk.
  • Hildisvini ("sanglier Hildi"), sanglier chevauché par Freyja et qui est en fait Ottar métamorphosé en animal.
  • Saehrimnir ("monstre marin couvert de suie): sanglier qui se renouvelle quotidiennement dans la valhöll, préparé par le cuisinier Andhrimnir dans le chaudron Eldhrimnir afin de nourrir largement tous les guerriers de la Valhöll.
  • Slidrugtanni ("celui qui a des défenses dangereuses"): autre nom pour le sanglier Gullinborsti.
  • Sonargölt ("sanglier d’élévage"): sanglier sacrifié le soir de Jule lors d'un sonarblot ("sacrifice de Son"), au cours duquel on fait des voeux (heitstrengingar) en lui posant les mains sur le dos pour obtenir une bonne récolte. Le sonarblot, sacrifice d'un sanglier, est à l'origine un sacrifice offert à Freyr, dieu de la fécondité dont l'attribut était le sanglier Gullinborsti.

Serpent

Symbole très ancien dans les cultes de la fécondité et de la mort. Esprit de l’eau première, source de vie.

 

  • Midgardsorm ("serpent de Midgard): serpent vivant dans l'océan primitif qui entoure le monde et qui fait le tour de celui-ci. Il est le fils de Loki et de la géante Angrboda, et l’ennemi de Thor. Thor appâte avec une tête de boeuf le serpent de Midgard et veut le tuer avec son marteau lorsque le géant Hymir, affolé, coupe le fil. Le serpent de Midgard et Thor se rencontrent également lors des des ragnarök au cours desquels Thor tue le serpent mais meurt à son tour  empoisonné par son venin.  

Autres appellations: Jörmungand ("énorme monstre"), Orm, Nad.

Jörmungand (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

  • Goinn ("animal terrestre"?): l'un des serpents qui ont leur gîte sous les racines d'Yggdrasill et demeurent dans la source Hvergelmir
  • Grabak ("dos gris"): l'un des serpents qui ont leur gîte sous les recines d'Yggdrasill et demeurent dans la source Hvergelmir.
  • Grafvitnir ("loup des tombes"?): l'un des serpents qui ont leur gîte sous les recines d'Yggdrasill et demeurent dans la source Hvergelmir.
  • Grafvöllud ("celui qui creuse sous la plaine" ou Grafvöldud, "celui qui règne dans la tombe"?): l'un des serpents qui ont leur gîte sous les recines d'Yggdrasill et demeurent dans la source Hvergelmir.
  • Moinn ("bête des marais"): l'un des serpents qui ont leur gîte sous les racines d'Yggdrasill et demeurent dans la source Hvergelmir.
  • Ofnir ("celui qui serpente"): l'un des serpents qui ont leur gîte sous les racines d'Yggdrasill et demeurent dans la source Hvergelmir.
  • Svafnir ("celui qui plonge dans le sommeil"?)l'un des serpents qui ont leur gîte sous les racines d'Yggdrasill et demeurent dans la source Hvergelmir.

Taureau / Vache

Le taureau est symbole de puissance et de force créatrice.  La vache est symbole de la terre- mère nourricière, de la vie et de l’abondance.
 
 
  • Himinhrjod ("celui qui dévaste le ciel"): taureau le plus grand dans le troupeau du géant Hymir. Thor arrache la tête de ce taureau pour appâter avec le serpent de Midgard.
  •  Audhumla ("vache sans cornes riche en lait"): vache primitive née de la fonte des glaces originelles. De son pis ont coulé quatre fleuves de lait qui ont nourri le premier être vivant, le géant Ymir, tandis qu'Audhumla mettait trois jours à libérer l'ancêtre des dieux Buri en léchant la glace salée.

Audhumla (image extraite d’un manuscrit islandais du XIIIème siècle)

Source

Rudolf Simek, Dictionnaire de la Mythologie germano-scandinave, Tome I et II, éd. Porte-Glaive

 

Rédaction et mise en page: Kernelyd. Créé le 26/06/2011 - Mis à jour le 05/08/2020

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.